Se connecter
S'inscrire





Winamax SISMIX 2018 - Main Event - 1C
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> [ARCHIVE] Winamax SISMIX 2018
Surveiller les réponses de ce sujet Précédente  1, 2
Aller à la page :
Auteur Message
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 33983

MessagePosté le: 11/05/2018 21:40   Sujet du message: 1 252 inscriptions : record battu ! Répondre en citant Signaler un Abus

1 252 inscriptions : record battu !

Le Day 1C totalise 518 inscriptiopns, re-entries inclus
Le record est explosé
Le SISMIX 2018 est le plus gros tournoi 6-max jamais organisé en dehors des WSOP !


Matthieu Duran
"C'EST QUI PAPAAAAAAAA" : le papa du SISMIX Matthieu Duran peut hurler sa joie, le SISMIX n'en finit plus de grandir

Les inscriptions pour le Day 1C (et donc, pour le Main Event du SISMIX dans son ensemble) sont closes depuis la fin du niveau 10. La réponse à la question qui tarabustait la salle de presse ce matin est donc connue : record ou pas record ?

La troisième et dernière journée de départ a vu un total de 518 inscriptions enregistrées et, soyons honnêtes, nous autres scribeux nous sommes un peu enflammés au moment de nous livrer au jeu des pronostics au moment du coup d'envoi. Nous prédisions entre 569 et 615 inscriptions. L'enthousiasme, sans doute ! Au final, l'affluence du Day 1C a augmenté de 15% "seulement" entre 2017 et 2018, alors que les Day 1A et 1B ont tous deux observé une croissance de 25% ! Voyons cela comme une bonne nouvelle : cela signifie probablement que vous êtes de plus en plus nombreux à arriver tôt au SISMIX, afin de profiter plus longtemps de la fête ! Les deux jours fériés observés cette semaine y sont sans doute pour quelque chose aussi.

Quoi qu'il en soit, avec un total de 1 252 inscriptions (re-entries inclus) sur cette édition 2018, le SISMIX voit son affluence augmenter pour la quatrième année consécutive. Notre festival marrakchi n'a jamais connu de baisse ! Pour cela, il faut bien entendu remercier en premier vous, les joueurs : les fidèles qui ne loupent pas une édition, comme les petits nouveaux attirés par le bouche à oreille. Merci !

SISMIX
Nous avons passé une bonne partie de la journée sur Google à la recherche de quelques statistiques, lesquelles nous permettent d'affirmer, avec une marge d'erreur très faible, les faits suivants :

Le SISMIX 2018 est le plus gros tournoi de poker jamais organisé sur le continent Africain, succédant au... SISMIX 2017.

Le SISMIX 2018 est le plus gros tournoi 6-max jamais organisé en dehors des WSOP (où les affluences dépassent les 1700 joueurs - on y arrivera un jour !)

Le SISMIX 2018, c'est super.


Pour fêter ces chiffres réjouissants, nous partons en pause-dîner en compagnie des joueurs, pour ce qui est désormais une tradition au SISMIX : couscous pour tout le monde !

Au compteur : 196 joueurs, qui reviendront à 21h45 pour jouer les deux derniers niveaux de 40 minutes du Day 1C.

Ils sont encore en course : Slimane Mamèche, Karim Bennani Smires, Mathieu Papineau, Paul-François Tedeschi, Bruno Soutavong, Guillaume Diaz, Bruno Lopes, Romain Nardin, Pierre Calamusa (avec 400 000, presque trois fois la moyenne), Nicolas Gredy, Ivan Deyra, Adrian Mateos, Jonathan Guez...

Jerôme Sgorrano
Ils sont éliminés (plus de re-entry possible !) : le WIP Abdoulaye Sarr, le Red Diamond Christophe Beyer, Cédric "smiths2000" Arnaud, le joueur du Lorraine Poker Tour Franz Lahaie, Leo Margets (sur la première main après la fin des re-entries !), Dominique Franchi, YoMax, Aypierre, Sylvain "sylleo" Roullet, Romain Lewis (deux fois !), Davidi Kitai (deux fois !), Matthieu Laurent, Rebecca Gerin, Matthieu Lamagnere, Mathieu Selides, Otmane El Fquir, Sonny Franco, Gilles Gori, Jérôme Sgorrano (photo), Jean Montury, Gaëlle Baumann (éliminée par LeVietF0u !), Jérémy Saderne...

Adrien Delmas
Adrien Delmas

Jérémy Saderne
Jérémy Saderne

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 938

MessagePosté le: 12/05/2018 00:00   Sujet du message: Le troisième Belge Répondre en citant Signaler un Abus

Le troisième Belge

Main Event (Day 1C)

Cheng-Wei Yin

Au SISMIX, on connaît très bien Davidi Kitai et Jérôme Sgorrano, ressortissants belges de leur état et vainqueurs des deux premières éditions du tournoi entre 2014 et 2015. Mais ces deux-là ne sont pas les seuls à faire parler d'eux de temps à autre du côté de Marrakech. Plus discret mais non moins performant - avec près de 570 000 $ de gains amassés depuis 2006 - et tout aussi sympathique, "l'autre Belge" Cheng-Wei Yin vit un joli Day 1, avec un tapis avoisinant les 230 000.

Et il semblerait que la recette de cette bonne forme soit à chercher du côté du siège 5, occupé par un Espagnol nommé Alvaro Puchol Vina - ou en tout cas c'est ce que dit la formidable application Winamax Live. "Il m'a fait doubler alors que j'avais 100 000, je n'ai pas trop compris ce qu'il a fait, avoue Cheng-Wei. Il a un peu plus que moi au début du coup, on est sur des blindes 800 / 1 600 et il fait 3 400 UTG. Le cut-off paie et je décide de 3-bet à 10 800 avec une paire de 10 en petite blinde."

Le flop As-As-5 rainbow n'amène aucune action. "Le turn est un Valet et je décide de miser tout petit, 7 000, pour savoir où j'en suis. Il paie et la river est un 10. Boum ! La carte magique. Je décide de check... et là il fait tapis pour 100 000. Je snap call bien sûr et il montre 64." Je crois que c'est un fait, les compatriotes d'Adrián Mateos ne jouent pas à ce jeu comme nous.

Quinte Flush

Pour l'anecdote, juste avant cette histoire, un joueur à table a signé une quinte flush avec ses deux cartes privatives, pour éliminer un joueur qui avait en main Valet-6. Par ici la bouteille au Theatro !




_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 33983

MessagePosté le: 12/05/2018 00:20   Sujet du message: 3 questions à... Alice, dealeuse ès Tables TV Répondre en citant Signaler un Abus

3 questions à... Alice, dealeuse ès Tables TV

Main Event (Day 1C)

SISMIX
Un WPT à Amsterdam, l'EPT de Monte Carlo, le SISMIX Marrakech : voici un aperçu du carnet de voyages d'Alice, dealer et floor manager depuis maintenant huit ans. Un tout petit aperçu : cet agenda ne concerne que... les quatre dernières semaines ! Et c'est comme ça toute l'année. Vous l'avez compris : la vie d'Alice défile à toute vitesse, au rythme des plus gros festivals du circuit pro. "Je t'avoue que je commence un peu à fatiguer", avoue t-elle à propos de cet enchaînement diabolique. "Là, j'en suis arrivée à la phase où je loupe le sol au moment de me lever le matin. Si si, c'est possible : je me casse royalement la gueule en sortant du lit. Ca m'est arrivé deux fois déjà." Si vous avez regardé une table TV de l'EPT au moins une fois, vous avez forcément déjà pu observer à la table son grand professionnalisme en matière de dealing : détendue mais concentrée, espiègle mais alerte, souriante mais discrète. Sauf quand... les choses dérapent. Avant de profiter d'un mois et demi de vacances bien méritées, Alice a fouillé pour voir sa mémoire, et pioché trois anecdotes parmi des centaines.

Ton plus gros fou rire à une table ?

C'était à Monte Carlo il y a quatre ans. Ca devait être un tournoi à 1 000 ou 2 000 euros. Un jeune Russe se pointe. Je veux pas verser dans les stéréotypes, mais c'était vraiment le jeune Russe typique dans le poker : coupe à moitié mulet, vêtements giga flashy, de grosses lunettes de soleil... Et surtout, il mettait un point d'honneur à surjouer. Il roulait des mécaniques ! Et il était assez bourru. Bref, il se retrouve dans un coup contre un seul joueur. A un moment, il mise, et l'autre fait tapis. Le Russe se met à réfléchir. Et ça dure, et ça dure, et pendant ce temps-là je ne bouge pas, évidemment. Puis il finit par se tourner vers moi, et très lentement, il baisse la tête, afin de pouvoir me regarder dans les yeux à travers ses lunettes, et me dire : "Count." Sauf qu'avec son accent pas possible, c'est pas du tout ce que j'ai entendu. Ce que j'ai entendu, c'est "Cunt." [Autrement dit, la pire de la pire des insultes de la langue Anglaise, en particulier envers une femme ! Ne prononcez jamais ce mot en présence d'un Anglais, sous aucun prétexte] Au début, j'ai essayé de me retenir, j'ai baissé la tête, mais les autres joueurs avaient entendu la même chose que moi, et il était tard dans la nuit : la fatigue aidant, j'ai fini par exploser de rire. C'était nerveux, je ne pouvais plus m'arrêter, c'était trop tard, et les autres joueurs se mont mis à faire de même. Sauf lui ! Il n'avait aucune idée de pourquoi on rigolait. Il n'était pas méchant du tout, il me demandait juste de compter les jetons, bien sûr.
 

Table TV EPT
En table TV à l'EPT Prague



Ta plus grosse honte à une table ?

Oh là là, je me souviens très bien, ça m'a pris un an avant de pouvoir le regarder à nouveau dans les yeux. C'était sur l'EPT Malte qu'avait remporté Niall Farrell [octobre 2015]. C'est le Day 5, et pour bien comprendre ce qui suit, je précise que je passe quasiment l'intégralité de la journée à donner les cartes aux mêmes joueurs, grosso modo, vu qu'il ne reste plus grand monde. On passe de trois tables à deux tables, puis on passe à une table, c'est la finale, il reste neuf joueurs. Mais on doit encore tomber à six joueurs. C'est là qu'entre en scène le héros de l'histoire : un joueur Suédois, son nom m'échappe. Toujours avec une casquette, et un air d'espèce de... papa fâché ! Il est massif chip-leader depuis deux jours. C'est le gros favori. La finale commence, on perd un joueur, puis un autre, il n'en manque plus qu'un. Mais c'est long, la partie s'éternise. A ce moment, on m'envoie en table TV. Et là, c'est le drame... pour le Suédois ! Il va se passer 45 minutes où il va perdre absolument toutes les mains. C'est moi qui donne les coups, et il les perd tous. Tous ! Il finit par sauter septième. Il était chip-leader une heure plus tôt, il était LE favori, et il a sauté. La partie s'arrête, la journée est finie, il faut réunir les joueurs pour la photo souvenir. Sauf qu'ils se sont déjà dispersés. On arrive à en retrouver cinq, il en manque encore un, dans l'oreillette le producteur me demande de partir à sa recherche, tu dois commencer à voir où je veux en venir ? Je cours partout, j'entends "ça urge !!" dans l'oreille, et puis j'aperçois le Suédois. Il est avec du monde, ses potes, des journalistes, ils discutent. Et là, rupture du cerveau. Je m'approche, j'interromps leur conversation, et je lui dis "Euh, faudrait vous grouiller de revenir en table TV, on prend en photos les finalistes." Il se tourne vers moi, il me regarde dans les yeux, et il me dit : "Hum, you just busted me." Horreur. Je ne savais plus où me mettre, je me suis confondue en excuses, c'était absolument atroce. D'autant que dans l'oreillette, j'entends le producteur exploser de rire : "Ha ha ha, classic !". Mon micro était branché : les 30 personnes de l'équipe TV avaient tout entendu ! Ca m'a pris très, très longtemps avant d'arrêter d'y penser. Mais quelle connasse ! Voilà ce que je me suis dit pendant un très long moment.

Ta plus vive émotion à une table ?

La plus récente : la gagnante de la dernière PCA aux Bahamas, Maria [Constanza Lampropulos]. Pendant trois jours, elle a été malade. Elle était vraiment pas bien, elle toussait, elle reniflait tout le temps. Puis finalement, elle réussit à gagner. Elle part embrasser ses potes, son copain, pendant ce temps je m'affaire à préparer un beau château de jetons pour la photo souvenir. On me tape sur l'épaule. C'est Maria qui me tombe dans les bras, et qui me dit "Merci, merci, merci." Elle a les larmes aux yeux, et je ne sais pas quoi faire, je dois rester dans mon rôle de staff, je ne suis pas censée m'impliquer, mais... Elle me fait fondre, et je tombe dans ses bras aussi. C'était émouvant. Ce moment est passé sur le stream. Finalement, on en voit peu, des démonstrations comme ça, des gens vraiment heureux à une table de poker. Mais des moments comme ça, j'en ai vécu beaucoup, je pourrais t'en raconter plein. C'est juste le plus récent qui m'est venu à l'esprit.

C'est beau ! Merci Alice, bon courage pour la dernière ligne droite, et bonnes vacances !

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 938

MessagePosté le: 12/05/2018 00:40   Sujet du message: Parlons peu, parlons poker Répondre en citant Signaler un Abus

Parlons peu, parlons poker

Main Event (Day 1C)

Alors qu'il reste moins de trente minutes à jouer sur ce Day 1, voici en vrac deux mains que j'ai pu observer en vadrouillant autour des tables.

Said Haho

Quatrième du Main Event l'an passé, Said Haho se retrouve empêtré dans un spot bien bourbax, comme dirait Ivan Deyra. Après avoir ouvert sous le fusil, le Marocain voit Vytenis Navickas payer de puis le cut-off, avant que le joueur en grosse blinde n'envoie son tapis de 55 000, soit 11 blindes. Pas affolé, Said se contente de payer, mais le Lituanien décide ensuite de rechose pour 150 000 tout rond.

Après s'être pris la tête à deux mains et avoir compté et recompté son stack pendant plusieurs minutes, Said se résoud à passer ce qu'il dira ensuite être As-Dame et assiste à l'élimination du joueur short stack, dont la paire de 2 reste derrière les deux beaux Rois de Navickas. Chipleader du Day 1C l'an passé en ayant monté 667 000 pions, Said Haho devrait de nouveau figurer dans le peloton de tête cette année avec un stack légèrement au-dessus des 600 000.

Arrivé dans le coin de la Salle Jean Bauchet, je surprend mon collègue Jonathan Guez en plein délit de 4-bet shove. Assis devant un tapis de 115 000 jetons, auquel s'ajoute les 30 000 qu'il avait placé au milieu en guise de 3-bet depuis la grosse blinde, son adversaire finit par payer pour retourner une paire de 10. Cela ne suffira pas contre les deux Dames de notre trader, qui ajoute une élimination supplémentaire à son tableau de chasse et se propulse autour des 400 000.


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 33983

MessagePosté le: 12/05/2018 02:35   Sujet du message: 104 joueurs franchissent le Day 1C Répondre en citant Signaler un Abus

104 joueurs franchissent le Day 1C

Fin du Day 1C, fin des Day 1, fin des re-entry
Place au Day 2 ! On y retrouvera 253 joueurs


Stack
Le (massif) Day 1C s'est terminé peu avant minuit avec une dernière salve de gros coups et éliminations. Au compteur au moment du gong : 104 joueurs, soit à peine 20% du field de départ !

Parmi les joueurs éliminés après la pause-dîner, citons les Team Pro Ivan Deyra et Bruno Lopes. Pierre Calamusa, lui, avance au Day 2 de la plus belle des manières : en tête, avec quatre fois la moyenne ! On vous raconte ça d'ici quelques instants dans l'article de fin. Pour son tout premier SISMIX, Adrian Mateos Diaz termine la journée dans la moyenne. Des réguliers comme Romain Nardin, Bruno Soutavong et Paul François Tedeschi ont eux aussi franchi le premier tour, cela leur aura coûté quelques bullets. Le chanteur Marvin Dupré est le dernier rescapé de l'écurie des WIP !

Découvrez ci-dessous le classement de la journée, ou allez directement voir le classement complet des joueurs au départ du Day 2, par ordre de tapis ou sous forme de seat draw. La partie reprendra à midi avec 252 joueurs. L'échelle des prix n'est pas encore connue, mais on me souffle en coulisses que le nombre de places payées devrait tourner autour de 150.

Pierre CALAMUSA (Team Winamax) 1 030 000
Raphael LOISEAU 747 000
Jerome PAVEAUX 699 000
Abdelhamid EL KHAYATI 667 000
Julien BALDASSARRE 636 000
ADIL OUBAAOUS 574 000
MOHAMED EL BERRAK 571 000
JONATHAN GUEZ (Staff Winamax) 535 000
CHENG-WEI YIN 515 000
(NC) PEDRO JIMENEZ 488 000

David BRAUMAN 443 000
Rudolf MITJA 434 000
Said HAHO 428 000
Matej ZAVACKY 427 000
Vincent PLOYET 424 000
Hugo CHESNE 423 000
Samir BELDJOUDI 408 000
MICHAEL VAN DER GHINST 392 000
MOHAMMED AMINE DRISSAOUI 386 000
Jalil MEKOUANE 371 000

Florian Humeau
Florian HUMEAU 365 000


DOMINIQUE MURA 357 000
(NC) MIKE 354 000
JOAO PAULO RODRIGUES MANANA 353 000

Bruno de Campos
Bruno DE CAMPOS 351 000


(NC) ZAKARIA 348 000
Kamal ASTITOU 343 000
Youenn ANDRE 334 000
SERGIO DA SILVA VELOSO 320 000
ALEXANDRE ANDRE HENRI DE ZUTTER 310 000

Adrian MATEOS DIAZ (Team Winamax) 309 000

Romain Nardin
Romain NARDIN 306 000


Tristan FORGE 300 000
Vytenis NAVICKAS 293 000
(NC) CSR 290 000
MATTHIEU RENOUD 288 000

Paul-François Tedeschi
Paul François TEDESCHI 287 000


Dylan GANOUNA 285 000
Mathieu PAPINEAU 277 000
Sebastien REYNAUD 271 000

Maxime RIBEIRO DA SILVA 270 000
Sofiene BELAID 265 000

Olivier Dupont
Olivier DUPONT 261 000


Kevin AUBRY 260 000
Bruno SOUTAVONG 252 000
Thomas PAPAZOGLOU 247 000
MOHAMED AHMED IBRAHIM ALI HOSSAM 240 000
Francois PERAULT 229 000
(NC) FAHD 227 000
MARVIN DUPRE (WIP) 226 000

(NC) CARLOS 220 000
MOUNIM KADDOURI 218 000
Wendelin GROBNER 217 000
Joao pedro ROCHA MAROVAS 206 000
Adrien GASAN 204 000
Fouad ZOUITEN 199 000
LAMZARIKI HASSAN LAMZARIKI 189 000
Said EL YOUSFI 180 000
(NC) HECTOR 172 000
(NC) LEONARDO GONZALES 169 000

Couscous
Alexandre ANNOVAZZI 162 000
Michael GIL 161 000
BRAHIM HASSANI 158 000
OLIVIER GAEL UGO HEGY 155 000
(NC) RSM 155 000
Yacine MAMMOU 152 000
Jean-sebastien BENOIT 150 000
JEROME ANTHONY ROMUALD GIL 150 000
Bernard GARIBALDI 149 000
Florian BULLIARD 147 000

Yoann MARTINEZ 146 000
Arthur BOISSON 139 000
Yan DANY 137 000
Julien BENITAH 136 000
Farid AZARKAN 135 000
Michel BERNARD 124 000
(NC) LUCAS 123 000
Francois JOLLITON 121 000
Olivier BAZIN 113 000
Erick AURIBAULT 107 000

Couscous
Michael CHASSARD 106 000
Cedric GICQUIAUD 106 000
(NC) SAID BALR 105 000
Tadas GROMAS 104 000
Arnold BAGGOTT 104 000
Stéphane MARCILLAUD 102 000
Pascal RECHE 101 000
(NC) BCA 93 000
Same SOLTANI 90 000
Mohamed MEHALLEG 90 000

Mehdi SENHAJI 86 000
MALIKA MAMODHOUSSEN 86 000
Emmanuel DA SILVA MOTA 81 000
Yann LINKA 80 000
Nicolas PADILLA 75 000
Nicolas LETENDARD 74 000
Gregory SCHMITT 74 000
Christian LIN 65 000
Pascal ZGUBINSKI 60 000
Romaric RYST 58 000

KAMEL CHBANI 57 000
Amine LOUESLATI 36 000
Victor JANISZEWSKI 35 000
Karim BENNANI SMIRES 24 000

Tableau de bord
104 joueurs franchissent le Day 2 (518 inscriptions, re-entry inclus)
253 joueurs au total au Day 2
Blindes 3 000 / 6 000 ante 1 000
Tapis moyen 246 000
Reprise à 12h, heure locale



Dernière édition par BenjoDiMeo le 12/05/2018 03:36; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 938

MessagePosté le: 12/05/2018 03:30   Sujet du message: The sky is the limit Répondre en citant Signaler un Abus

The sky is the limit

Un énorme Day 1C permet au SISMIX 2018 de battre ses propres records

Cliquez ici pour le classement et le seat draw du Day 2

Cliquez ici pour retrouver toutes les vidéos du SISMIX

SISMIX
La troisième et dernière journée de départ de cette cinquième édition 2018 du SISMIX aura confirmé ce que l'on pressentait depuis deux jours : vous êtes de plus en plus nombreux à aimer Marrakech et le poker en 6-max teinté de fiesta ! Alors que la piscine du Es Saadi n'a pas désempli tout au long de l'après-midi et une bonne partie de la soirée (dans l'ordre : du hip-hop, du live, un carnaval sous LSD, un couscous géant, et un orchestre Marcoain), 518 inscriptions ont été enregistrées sur le Day 1C (re-entry inclus), portant l'affluence totale à 1 252. Une augmentation de 16% par rapport à l'édition 2017, elle même en augmentation par rapport à etc, etc. Vous voyez le genre.

SISMIX
1 252 inscriptions ! Un chiffre qui fait du SISMIX le plus gros tournoi jamais organisé sur le continent Africain, et le plus gros tournoi en 6-max tenu en dehors de Las Vegas et des WSOP. On a régulièrement l'occasion de vous l'entendre le dire : fun, effréné, riche en adrénaline, le poker short-handed plaît à tous les types de joueurs, les amateurs comme les pros. Et pour nous observateurs, c'est le même régal. La preuve ci-dessous.

Le VietF0u bat aussi des records

Pierre Calamusa
Un jour, on a vu Pierre Calamusa ne pas monter une tonne de jetons sur un Main Event estampillé Winamax, mais c'était une erreur : il avait simplement oublié d'écrire un zéro sur son sac de jetons de fin de journée. Il l'a dit et répété : le troisième re-entry est celui qui permet de gagner le SISMIX. Il en était même tellement convaincu qu'il n'a connu qu'un seul et unique sens de progression sur sa dernière bullet : vers le haut. Après avoir doublé dès sa première main, il est passé à 100 000, puis à 250 000, 500 000, 600 000, 800 000 jusqu'à atteindre... le million ! 1 030 000 jetons pour être exact : le plus gros tapis jamais vu à la fin d'un Day 1 de l'histoire du SISMIX. Qui d'autre que lui pouvait bien réaliser pareil exploit ?

"C'est clair que monter vingt tapis de départ en une seule journée c'est complètement fou, réalisait LeVietF0u en quittant la Salle Jean Bauchet. Il n'y a que le 6-max qui permet ça. Et aussi le fait qu'un certain nombre de joueurs n'ont pas peur de mettre les jetons au milieu." Un constat surtout vérifié lors de la première partie de sa journée. "Plus le Day avançait, plus la fatigue faisait son effet et plus les mecs se laissaient faire. À la fin, il n'y avait plus grand monde qui osait me jouer. C'est vraiment le genre de journée où tu gagnes plein de petits coups sans résistance. Dans l'ensemble je suis content de moi, j'ai très bien joué."

Côté physique, pas trop dur d'enchaîner aujourd'hui, après un épique titre sur le Winamax Beer Pong Open et une tournée de dix bouteilles de champagne offertes au Theatro ? "C'est vraiment curieux, mais non. Alors que je suis vraiment sorti tous les soirs. Mais j'arrive frais. Aujourd'hui par exemple, j'ai late reg à 15 heures, c'était bien. Mais là maintenant tout de suite, j'ai juste envie d'aller me poser tranquillement au Social Club. Allez salut, à demain !"

Adrian Matos ne dirait pas non à une victoire low roller

Adrián Mateos
Lorsqu'on lui a posé la question, il n'a pas pu s'empêcher de sourire. Dis-nous, Adrian Mateos, cela fait combien de temps que tu n'avais pas joué un tournoi à 500 euros en live ? "Wow... Quatre ans, cinq ans peut-être ?" Cela nous ramène donc à 2013, l'année où l'Espagnol a débuté sa carrière météorique avec une victoire à Enghien-les-Bains face à Fabrice Soulier, sur l'un des plus gros tournois de cette année-là, le Main Event des World Series Europe. Des tournois à friendly buy-in comme le SISMIX, la maquina n'a donc eu le temps d'en disputer qu'une poignée à Madrid (certains qu'ils a remportés), à l'époque où il venait juste d'obtenir sa majorité, ainsi que son permis de conduire. Sa carrière a ensuite décollé tellement vite qu'il n'a jamais eu à y retourner. Pour autant, n'en déduisez pas que le numéro 2 mondial est arrivé à Marrakech avec l'intention de traiter par dessus la jambe le festival de son sponsor : "J'ai joué mon A-game, j'essaie de le gagner ce tournoi ! Et puis, j'adore le format 6-max. On n'a pas assez d'occasions de jouer short-handed." Résultat : Adrian termine le Day 1C (le seul qu'il a joué, et avec une seule bullet s'il vous plaît) avec un stack de 309 000. Au dessus de la moyenne, donc. Question : comment ajuster son jeu lorsque la majorité de nos adversaires sont amateurs ? On n'est pas sur un tournoi à High Roller 25 000 euros : les adversaires sont complètement différents. "L'important, c'est d'avoir conscience de son image que tu renvoies. Il y a deux types d'amateurs : ceux qui refusent de jouer contre toi parce qu'ils te reconnaissent, et ceux qui veulent absolument te battre, pour la même raison. La clé est donc de mettre chaque joueur dans la bonne catégorie, et adapter tes ranges en fonction"

En compagnie de notre mastodonte chip-leader Pierre Calamusa, Adrian rejoint Michel Abécassis et Sylvain Loosli au Day 2 du SISMIX !

Le Day 1C où tout a changé

Marvin Dupré
Le clan des WIP enlistés sur le Day 1C fleurait bon la vidéo virale, les video games, et les dizaines de milliers de followers, mais malheureusement, aucun de nos egamers n'a réussi à tenir la distance aujourd'hui. On ne saurait leur reprocher : si certains d'entre eux n'en étaient pas à leur premier event (Aypierre, Xari), d'autres étaient encore en train de se faire expliquer les règles une heure avant le coup d'envoi (n'est-ce pas jOsSpace et YoMax ?). Aussi brève l'expérience fut-elle, on espère qu'elle leur a plu. La seule de nos célébrités non-poker ayant franchi le Day 1C est un vrai passionné : Marvin Dupré. L'ancien candidat The Voice avait déjà gagné une bague WSOP Circuit au CCM, il y a 18 mois, bien avant de sortir son premier disque : sa première journée de poker à Marrakech se solde par une qualification avec 226 000 jetons. Presque la moyenne ! Avis à ses futurs adversaires du Day 2 : ne vous fiez pas à l'étiquette "WIP" collée sur l'épaule et à sa bonne humeur permanente : les cartes, Marvin sait les tenir.

La lanterne rouge de Casablanca

Karim
Dans un reportage poker, les bilans de fin de journée font systématiquement la part belle aux joueurs ayant monté de gros tapis, et/ou aux pros, aux "regs". C'est bien légitime, mais pourquoi ne pas, pour une fois, accorder un paragraphe au joueur qui a terminé le Day 1C tout en bas de tableau, avec seulement 24 000 jetons. La partie reprendra samedi aux blindes 3 000 / 6 000, mais Karim Bennani Smires gardait le sourire en fin de journée : "Je recevais des textos de mon pote, il me disait de tout envoyer, d'en finir ! Mais pourquoi ? J'ai encore ma chance ! En plus regarde, j'ai gagné le chip race, c'est un signe !" Il faut dire que Karim n'est pas du genre à faire tous les festivals du circuit : son business à Casablanca le tient bien trop occupé. Alors quand ce passionné s'inscrit, ce n'est pas pour s'envoyer en l'air. Son style prudent a porté ses fruits à plusieurs reprises au cours des dix dernières années : une finale EPT en 2009 (Londres), une victoire à Mazagan (2010) et une troisième place sur un WPT National Series, toujours à Mazagan (2012). Et ce Day 1C ? "Pas bien ! J'ai perdu 50 000 en jetant la main gagnante. J'avais une quinte, et à l'abbatage mon adversaire était très sûr de lui au moment de retourner son jeu. J'ai cru qu'il avait couleur ! Mais non." Oublions cette faute de carre : qui sait, le Day 2 pourrait apporter à Karim un double-up rapide. Puis un autre...

Ils sont passés in extremis

On ne va pas se mentir, parmi les 104 joueurs qualifiés sur ce Day 1C, une grande majorité nous sont pour le moment inconnus. Rien de rhédibitoire à cela, nous n'attendons que d'apprendre à connaître les autres. En attendant, nous pouvons vous dire que Jonathan Guez et Cheng-Wei Yin font partie du Top 10 de la journée, que Romain Nardin et Paul-François Tedeschi représentent les réguliers du circuit live avec des tapis au-dessus de la moyenne, que le finaliste de l'an passé Said Haho peut espérer un improbable back to back, que Said El Yousfi et Sofiene Belaid s'illustrent à nouveau sur un tournoi organisé au Es Saadi ou encore que Mike4895 et RSM nous offrent deux des plus beaux pseudos "ballec" jamais vus sur un tournois de poker.

On ne les reverra plus sur ce Main Event

Slimane Mamèche
Forcément, a 80% de joueurs éliminés aujourd'hui, la liste des têtes d'affiches à avoir pris la porte est longue comme le bras de Michael Phelps. Soulignons tout de même les efforts infructueux du Red Diamond et runner-up du High Roller Christophe Beyer, du champion EPT Jean Montury (malgré deux tentatives), du vainqueur de l'édition 2015 Jérôme Sgorrano, des habitués des lieux Sonny FrancoGilles GoriSlimane Mamèche, (photo), des Wameurs Cédric "smiths2000" Arnaud et Sylvain "Sylleo" Roullet, du président de Poker Savoie Matthieu Laurent, des réguliers de nos tournois live Matthieu Lamagnère et Mathieu Selides, du Maltais Matthieu Rodriguez, du finaliste 2017 Rakesh Lalwani ou encore du serial perfeur online Guillaume Dupuy.

3 questions à...

Encore une fois, nous nous sommes régalés aujourd'hui à poser un tryptique de questions (plus ou moins) sérieuses à des acteurs du SISMIX bien différents les uns des autres :

jOsSpace le débutant
Aypierre et Minecraft
Jo Guez et le betting
Arthur et le beer pong
Matthieu Laurent et l'ancienne école
Marvin Dupré et la musique
Francisco et l'Espagne
Alice et les tables TV

Vibrations urbaines cette nuit au Theatro

Soiree Orientale
Après avoir dégusté un délicieux couscous lors de la pause dîner, les joueurs du Main Event et le reste des festivaliers de ce SISMIX vont pouvoir se délecter d'une savoureuse soirée Urban Vibes au Theatro. Derrière les fourneaux, le duo italien Dual Beat fera office de plat principal entre les diverses mignardises concoctés par DJ Luniz, qui servira son quatrième set (!) depuis le début du festival. Si l'on peut penser que les 253 qualifiés pour le Day 2 vont se tenir à carreau, on ne devrait pas manquer de monde pour faire trembler les murs de la meilleure boîte de Marrakech et admirer les shows hauts en couleurs de leur troupe de danseurs. Bonne nuit les enfants, ne sortez pas trop tard !

Benjo, Flegmatic et PonceP
Photos : Caroline Tribot


_________________
Ni Dieu, ni maître, mais des frites bordel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
georgio39
Vainqueur WAMSOP ev#9
Vainqueur WAMSOP ev#9


Inscrit le: 04 Jan 2007
Messages: 2175

MessagePosté le: 12/05/2018 11:26   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Une petite photo du poto Michel table 40 siège 2 si c'est possible , Merci !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
rgneojek
Vétéran
Vétéran


Inscrit le: 31 Déc 2012
Messages: 4397

MessagePosté le: 12/05/2018 12:18   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

A la recherche de la bouille de Nicolas Martinez - Table 2 Siège 6 ...

Merci !

_________________

Rejoignez le Club DL Poker (Radio) http://clubdlpoker.forumprod.com
(Packages Live & tickets de 150€ à 2€ à gagner)

Radio du Club DL Poker ON AIR 24h/24 : http://radio.clubdlpoker.fr/

Animations chaque soir de la semaine avec des tickets winamax, paris sportifs et Grilles Foot à gagner !

Tout est gratuit, aucune adhésion n'est demandée
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Voir son Blog Envoyer un message privé
fabs57m
Prend ses marques
Prend ses marques


Inscrit le: 02 Jan 2011
Messages: 58

MessagePosté le: 16/05/2018 14:17   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Bonjour à tous les Wameurs je suis de retour de Marrakech. J’ai fait le day 1C table 22 siège 1 et j’ai sauté au bout de 6h de jeu vers 18h sur des blinds 600/1200 100d’ante. J’avais une table très compliquée et agressive à jouer. J’avais « Kikuxo » Francisco Fernandez, un qualifié club du Lorraine Poker Tour et mon bourreau qui n’est autre que Cheng Wei Yin... J’avais réussi a monter un stack de 70000 jetons à peu près. Je suis UTG et j’ouvre à 2500 avec une paire de rois sur des blinds 500/1000, collée par UTG+1, Cheng Wei Yin derrière envoie sa boîte à 35000, je fais un peu de cinéma paie en espérant que l’UTG+1 paie... mais il fold. (On apprendra qu’il avait foldé KQ et Kikuxo un J). Cheng montre QJ suité à trèfle (dans sa tête une petite voix lui as dis de faire tapis) et floppe double paire qui tient. Je perd donc la moitié de mon stack et me retrouve short stack à la table. Je garde mon sang froid. Je me dis que j’enverrais la boite quand j’aurais une belle main. Cheng relance à 2500 sur des blinds 600/1200, Kikuxo fold le deuxième espagnol qui avait fait pas mal de bluff pourri fold je regarde mes cartes et trouve une paire de 9. Je me dis que c’est le moment pour tout envoyer il me reste 25000jetons à peu près Cheng relance 2X énormément de mains et je décide de boiter. Cheng prend 2minutes, je le sens hésitant à payer...et paie en montrant AQ, « c’est un Flip » dit-il. Flop 5/7/8. Turn Q. Il me reste plus que les 6 ou deux 9 pour sauver mon tournoi. River un 3 qui me fait bust. Premières impressions je suis hyper déçu, car pour moi je n’ai pas fait d’erreur sur mon tournoi. J’aurais aimé passer ce day 1C et finir au moins dans les payés. En tout cas ce fut une très belle expérience que je n’hésiterais pas a renouveler. Merci Wam poker.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet Précédente  1, 2
Aller à la page :
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> [ARCHIVE] Winamax SISMIX 2018

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter