Se connecter
S'inscrire





Top 5 : Winamax Series, les plus beaux moments
Répondre au sujet    Index des Forums -> Les News du Poker
Surveiller les réponses de ce sujet
Auteur Message
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1101

MessagePosté le: 29/03/2019 11:05   Sujet du message: Top 5 : Winamax Series, les plus beaux moments Répondre en citant Signaler un Abus

Top 5 : Winamax Series, les plus beaux moments

Voilà déjà 8 ans que les Winamax Series nous apportent leur lot de frissons et de surprises. À quelques jours de la nouvelle édition, découvrez notre Top 5 des histoires marquantes du festival.

Certains guettent l'arrivée du mois d'avril pour le retour du printemps et du soleil, prémices d'apéros en terrasse et des premiers barbecues. Pour d'autres, le retour des beaux jours signifie surtout le retour de leur festival de poker online préféré, les Winamax Series. À l'aube de la 24e édition (déjà !) on vous propose de revenir sur les histoires les plus marquantes de notre série de tournois emblématiques. Perfs les plus délirantes et étoiles tout sauf filantes : découvrez notre Hall of Fame maison. Liste évidemment non exhaustive !

Les premières fois

Le 1er mai 2011, une série de tournoi pointe son nez pour la toute première fois dans le poker online hexagonal. Avec 24 tournois programmés et un million d'euros de dotation minimum garantie au total, les Winamax Series promettent de régaler les aficionados de MTT et cartonnent dès leur naissance. Gros reg de l'époque, Mario "Lagneau" Cordero a l'insigne honneur de remporter le premier Event de l'histoire des Series, avec un gain de 16 025 € sur un tournoi 6-max à 100 €. À jamais le premier ! Depuis, de l'eau et des euros ont coulé sous les tables : 152 millions d'euros de dotation ont été distribués en 1 991 tournois au fil de 23 éditions.

Cette escalade des prizepools et du nombre de tournois au programme atteint la barre symbolique des 5 millions d'euros en janvier 2014. C'est lors de cette huitième édition que, pour la première fois, le Million Event fait son entrée dans la cour des grands. Le veinard de l'édition se nomme larceleur : il décroche le gain alors record de 191 157 € après un deal à trois. Avec 9 379 inscrits et 1 279 302 € de prizepool, le succès est tout de suite au rendez-vous, au point de propulser le Million Event au rang de star incontournable de notre festival... jusqu'à ce qu'on lui trouve un digne successeur.

Vous le savez, on aime mettre la barre toujours plus haut. Du simple million garanti en 24 épreuves de la première édition, on a atteint 13 millions d'euros de dotation totale en 165 tournois en janvier 2019. Des chiffres qui donnent le vertige, mais pas autant que le nouveau monstre du festival, le 2 Million Event KO. En tout, 21 006 inscriptions ont été enregistrées, permettant au prizepool d'atomiser tous les records précédents avec un total de 2 964 114 € à se partager. C'est monteeez  (déjà par deux fois vainqueur sur les Series l'année précédente) qui en a pris la plus belle part, avec un gain, record une nouvelle fois, de 221 219 €. De quoi vous donner envie de vous qualifier pour la prochaine édition, qui démarrera le mercredi 3 avril.

L'épopée de MAADland

Un triplé sur le même festival, une victoire sur le deuxième plus gros tournoi du festival, sept tables finales et un Day 3 sur le 2 Million Event : qui dit mieux ? En janvier dernier, il n'y a pas que monteeez qui est rentré dans la légende. MAADland a fait baver de jalousie tous les joueurs de Winamax en éclaboussant la 23e édition de son talent (et sans doute un peu aussi de sa réussite.)

Ce godrun a commencé par une victoire sur l'Event 69 pour 8 063 €, rapidement suivie d'un doublé sur l'Event 91 pour 9 781 €. Entre temps, le shark s'était offert une 7e place sur l'Event 85, avant d'ajouter quelques finales à son tableau de chasse : celles de l'Event 96 (6e), 121 (5e) et 137 (6e). Mais tout ça n'était qu'une mise en bouche : la pièce principale de ce festin de roi a été servie lors du dernier jour des Series, avec un double Day 3 gargantuesque sur les deux plus gros tournois de la quinzaine, le Colossus et le 2 Million Event KO. Si son parcours sur ce dernier s'est arrêté (sur un bad beat - il fallait cela pour l'arrêter) à la 19e place pour 9 096 €, MAADland s'est tout simplement adjugé le Colossus pour un gain monstrueux de 60 450 €. Allez, faisons-nous du mal et calculons l'addition : en tout, et en ne comptant que ces tournois, il a remporté 92 860 € en une semaine. De quoi prendre l'élimination du 2 Million Event avec philosophie, vous en conviendrez.

Le freeroll de RYVER.MAX

Gagner le Sunday Surprise, c'est un peu le fantasme de tout joueur de Winamax. Alors le gagner deux fois, même les plus rêveurs n'oseraient y songer. Pourtant, RYVER.MAX l'a fait et il a même fait bien plus. Non content de nous régaler avec les photos de son voyage en Basse-Californie remporté en plus des 9 591 € de sa victoire sur le Sunday Surprise en février 2017, le requin s'est offert le premier Event Surprise de la 20e édition des Winamax Series et s'est donc vu invité à l'ensemble des 147 tournois du festival. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il en a profité : avec quatre Top 10 en plus de sa victoire, il termine les Series avec 30 219 € de gains au compteur, en complet freeroll. Il signe sa plus belle perf' sur le Colossus, en terminant cinquième sur 21 847 entrées pour 17 322 €. Ça méritait bien une invitation au Multiplex Poker (voir ci-dessous) pour nous raconter son parcours. Gagner 30 000 € en ayant dépensé 10 €, vous y croyez à ce conte de fées ?

Dans le même genre, on pourrait également vous raconter les aventures de Tran_Nguyen, également invité sur tous les Events de la 12e édition en avril 2015, qui s'était imposé sur l'Event 36, ou de celles de kill-me, lui ausi en freeroll sur la 21e édition en avril 2018 et vainqueur de l'Event 77. Mais on ne voudrait pas vous écoeurer.

L'inarrêtable MAMARAZZI

C'est la terreur des tables, celui contre lequel on n'est jamais content d'engager des jetons préflop, même favori. C'est aussi celui dont le talent est salué par tous ses adversaires et dont on a l'impression d'entendre parler à chaque récap' de MTT, et ce depuis maintenant quatre ans. Mais qui est donc le mystérieux MAMARAZZI ? Le tout premier vainqueur d'un Expresso 500 000 € en juillet 2015 (qu'il a accompagné d'un autre à 50 000 € quelques jours plus tard) s'est vite débarrassé de sa réputation de chattard turbo en enchaînant les perfs sur nos tournois deep stack régulier. C'est simple, MAMARAZZI détient le record absolu de titres sur les Winamax Series avec, tenez-vous bien, 8 victoires à son actif depuis 2015. Difficile d'imaginer qu'on puisse un jour le rattraper, tant son rythme ne faiblit pas : il s'est adjugé deux nouveaux titres lors la 23e édition de janvier dernier en remportant les Events 100 et 147. Autant vous dire que si vous le croisez à table sur un tournoi de la prochaine édition, faites en sorte de l'éviter.
 





Et du côté du Team, ça donne quoi ? C'est Davidi Kitai qui mène la barque des W rouges avec déjà quatre victoires sur les Series à son palmarès, dont un joli doublé sur la 12e édition en avril 2015 et départ en trombe lors de la 21e édition avec la victoire de l'Event 3 Monster Start pour 25 481 €Ivan Deyra n'est pas en reste, avec trois victoires à son actif, talonné de près par LeVietF0u, double vainqueur. Mais le membre du Team qui a fait le plus parler de lui pendant les Series, vous vous en doutez, c'est celui qui suit.

Le septième ciel de Guillaume Diaz

Comme un diamant dans le ciel, c'est à 10 000 mètres d'altitude, quelque part entre le Kazakhstan et la Russie, que Guillaume Diaz a écrit la plus belle histoire des Winamax Series. De retour d'un tournoi à Macao, l'oiseau de bonheur du Team s'est retrouvé à disputer le Day 2 du prestigieux Highroller de la 18e édition du festival directement depuis son siège d'avion. Après quelques heures de bagarre et de stress d'être déconnecté, Guillaume s'impose et décroche 72 845 € après un deal en heads-up. La plus grosse victoire du Team sur un tournoi Winamax Series mais surtout la plus insolite. Au point de faire un petit buzz médiatique aux quatre coins de la planète poker. "C'est irréel, je n'ai pas trop d'autres mots !", lâchera le champion encore dans les nuages. Non, Guillaume, c'est juste la magie des Winamax Series.

On aurait aussi pu vous parler de la première fois que les Espagnols se sont joints à la fête, à l'occasion de la 22e édition en septembre 2018, ou encore de la première victoire d'un Team Pro Winamax sur un Winamax Series, celle de Ludovic Lacay lors de la 6e édition en avril 2013. On aurait pu vous parler d'Adrien Guyon, premier joueur à signer un triplé en avril 2014, ou de sousinhamos, auteur d'un quadruplé entre avril 2014 et avril 2015, comprenant le Million Event de la 12e édition pour 160 000 €, ou enfin de Leboulooo qui avait réalisé le tout premier triplé dans la même édition en septembre 2016. Mais tout ça c'est du passé : la plus belle des histoires, c'est peut-être celle que vous allez écrire à partir de dimanche dans la 24e édition des Winamax Series.

Winamax Series : coup d'envoi dimanche !



PonceP
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet
Répondre au sujet    Index des Forums -> Les News du Poker

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter