Se connecter
S'inscrire





Le fil des News
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> Les News du Poker
Surveiller les réponses de ce sujet 1, 2, 3 ... 348, 349, 350  Suivante
Aller à la page :
Auteur Message
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1377

MessagePosté le: 18/09/2020 13:33   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Votre week-end sur Winamax

Des câlins félins, un Main Event malin, des Expresso pour un coup fin et une soirée avec Aladin : même juste après les Winamax Series, on espère que vous avez encore faim !

Vous aimez les chats ? Évidemment parce que vous êtes quelqu'un de bien. Maintenant est-ce que vous aimez les gros chats ? De type tigres, lions et autres panthères ? Alors le Sunday Surprise (20h30, 10 €, 70 000 € garantis) de cette semaine promet de vous emmener tout droit au paradis ! Pendant 15 jours, le futur vainqueur aura l'incroyable privilège de partager le quotidien de grands félins dans un sanctuaire en Afrique du Sud. En plus de tous ces câlins et ces ronrons, vous aurez même l'occasion de jouer au touriste en fin de séjour au coeur et autour du Cap, l'une des plus grandes villes du pays. Si c'est pas formidable, chat !

Les bonnes affaires ne s'arrêtent jamais sur Winamax ! Les Series tout juste derrière nous (on vous en reparle plus bas), c'est un Main Event pas comme les autres qui prend le relai à partir de dimanche. Pour un prix inhabituellement bas de 50 € (contre 125 € en temps normal), vous pourrez vous battre dans l'arène de notre plus prestigieux tournoi hebdomadaire pour prétendre à votre part d'une dotation garantie doublée de 200 000 €. Seule autre différence de taille : un Day 3 a été ajouté au programme pour terminer tout cela en beauté le mercredi 23. Aux armes !

Les plus prévoyants d'entre vous l'auront sans doute noté : le mois d'octobre s'ouvrira sur une nouvelle édition de la 2 Million Week, prévue du dimanche 4 au jeudi 15. Je vous entends répondre : on a encore le temps, pourquoi tu nous en parles maintenant ? Parce que les Expresso Qualifiers sont eux déjà en ligne ! Il ne vous en coûtera que 4 € pour tenter de décrocher votre ticket à 50 € pour ce qui se présente comme l'un des événements majeurs de l'automne. Et avec 43 Day 1 à l'affiche en plus d'une concurrence qui risque d'être rude, mieux vaut se présenter bien équipé.

Il fut l'un des héros de cette édition de rentrée des Winamax Series, avec un titre assorti d'une kyrielle d'autres perfs lui ayant permis de remporter le Challenge High du Club Poker avec son compère du Team Winamax João Vieira. Vous l'avez reconnu : le double Top Shark Aladin Reskallah sera de retour en stream samedi soir sous la bannière du Winamax Stream Gang, pour une nouvelle leçon de MTT. Et le lendemain, place à Top of the Pok, toujours sur Winamax TV, avec l'ami PonceP en compagnie d'un invité mystère.

Vous l'avez peut-être suivi en direct avec Benjo et PonceP jeudi soir : les Winamax Series 28es du nom ont pris fin dans un sprint tonitruant en direction de la première place du 3 Million Event KO. Au sein de cette course de bolides de haut niveau, le plus rapide (ou le plus pressé) s'appelait rungood92, un joueur jusque-là inconnu de nos services qui s'est mis dans la poche la ronflante somme de 223 798 €, dont 56 270 € de primes. Rien que ça ! Pour (re)découvrir cette énorme perf' en replay, ainsi que les autres vainqueurs ayant marqué cette ultime soirée de folie, direction notre article récap'. Et si vous souhaitez revivre notre festival de rentrée jour après jour, pour recompter vous même chacun des quelques 21 millions d'euros distribués durant ces douze jours, on vous renvoie vers notre fil de news.

Malheureusement, cette semaine ne fut pas marquée que par des gros chiffres et des bonnes nouvelles. Sans grande surprise au vu des conditions sanitaires très strictes en Irlande, mais avec grand regret, nous avons dû annuler l'édition 2020 du Winamax Poker Open. Un crève-coeur nécessaire qui nous donne surtout envie de nous défoncer pour vous proposer des festivals live deux fois plus dantesques en 2021. 

Le tiercé gagnant


Il n'a certes pas brillé outre mesure durant ces Winamax Series, mais Léo 'Ya 2 ecoles' s'est tout de même illustré sur un tournoi majeur, le 8-max Championship de mardi dernier. Timing parfait : le Top Shark était alors en stream dans le cadre du Winamax Stream Gang. Replay toujours avec le retour de Kool Shen (ou plutôt Cisco, du nom de son personnage dans la saison 8 de la série de Canal+ Engrenages) sur le "plateau" délocalisé du Multiplex Poker. Détente enfin avec un Top 5 qui vous fera relativiser la valeur d'un carré floppé.

Bonne chance à tous aux tables et bon week-end sur Winamax !


Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34127

MessagePosté le: 17/09/2020 14:56   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Series : votre antisèche pour la plus grosse soirée de l'année

Il ne reste plus que 17 joueurs sur le monumental 3 Million Event : ce soir, l'un d'entre eux remportera plus de 200 000 €, en direct sur Winamax TV dès 21h..


Après onze soirées où les bouchons de champagne ont sauté à 176 reprises et où plus de 10 millions d'euros ont été distribués, l'heure est venue de conclure les Winamax Series. Au programme de cette ultime soirée : 15 tournois de 5 à 250 € l'entrée ouverts à tous, et un quintet d'épreuves massives et exclusives, des flights reservés à une poignée de happy few ayant successivement franchi deux tours de jeu consécutifs. Ces 5 énormes tournois au long cours se verront accorder la place qu'ils méritent sur Winamax TV, avec une traditionnelle soirée de gala orchestrée par PonceP et moi-même.

ATTENTION : les parties reprennent à 20h, mais c'est à 21h que Winamax TV ouvrira son antenne au poker. Histoire d'être prêt avant le coup d'envoi, on vous a préparé une antisèche sur mesure...

3 Million Event KO : de l'ombre à la lumière



Ne cherchez pas de têtes de série ronflantes parmi les 17 derniers joueurs en course sur le plus gros tournoi de l'année sur Winamax. Pour cette nouvelle édition du 3 Million Event KO, nous avons affaire à un field résolument underground, où l'on ne repère que deux "pseudos à logo" : ElzheuuK (vainqueur sur le Deglingo de minuit lundi soir) et durrr444 (sacré lors des dernières KO Battles, finaliste lors de la 2 Million Week en février, vainqueur Series en 2018 et par ailleurs toujours en course sur le Giant KO, voir ci-dessous). Les autres, on le devine, il ne sont probablement par arrivés là par hasard (on parle tout de même du Day 3 d'une épreuve à 125 € ayant rassemblé près de 30 000 inscrits), et il est certain que derrière pas mal de ces pseudos plus ou moins anonymes se cachent des grinders bien connus de nos services ayant utilisé, récemment ou non, la fameuse fonctionnalité "Changer de pseudo" : une aubaine pour les joueurs soucieux de leur vie privée, mais un cauchemar pour les "couvreurs" chargés de vous informer sur le palmarès des prétendants au titre !

Nous avons tout de même réussi à recouper quelques infos de-ci de-là sur le casting qui prendra place ce jeudi soir à partir de 20 heures. Ainsi, notre chip-leader omalhavacas (58BB) a déjà été vu en finale de notre Main Event en juin dernier. Excellior s'est déjà illustré sur pas mal de nos tournois phares, comme l'XTASE, le Magnum, le Battle Royale et le Starter, et n'a semble t-il jamais changé de pseudo au cours des cinq dernières années. En 2020, Willy Banana a manqué de peu la victoire sur deux de nos tournois low-cost, Le Totem et le Cocktail, et a disputé une finale Series lors de l'édition d'avril. En 11e place au classement provisoire, F. Moynihan a déjà eu l'occasion de disputer des finales sur le Battle Royale et le Top 50 au cours des derniers mois, mais c'est bien ce soir qu'il signera quoi qu'il arrive sa perf' la plus lucrative sous ce pseudo. Enfin, en queue de peloton avec 10BB, Wh1teDog semble très à l'aise sur nos tournois à 50 € l'entrée, en témoignent des victoires sur le Monster Stack, le Go Fast et le Magnum cette année.

Peu importe le profil et le palmarès de ces 17 joueurs : chacun d'entre eux n'est qu'à quelques heures de, peut-être, le plus beau moment de sa carrière de joueur, et pour tous, les sensations fortes seront garanties ce soir. La première place est fixée à 167 527 € : une somme déjà massive qui devrait allègrement dépasser les 200 000 € une fois les primes incluses.

Million Event KO : loin d'être un ersatz



Niché dans l'ombre du 3 Million Event, le "simple" Million Event n'est pourtant pas ringardisé par son imposant grand frère, loin de là. Contre seulement 15 € d'investissement, il y aura ainsi près de 60 000 € à prendre ce soir, sans compter les juteuses primes. Seuls 1% des 86 129 inscrits sont encore dans la course, dont un illustre membre de notre Stream Gang (et champion en titre sur le WPO Dublin), un vainqueur EPT, et quelques autres têtes connues.

*** Joueurs notables encore en course : PhilOpOK_Z03 (Winamax Stream Gang), Yelen (vainqueur Mini WSOP), Rémi "lacaste32" Castaignon (vainqueur EPT Deauville), OSOBERANO (Vainqueur Summer Shots), Sissendeux, move2fish (vainqueur KO Battles), NLegend...

Colossus : un premier prix à faire pleurer


En queue de peloton avec 9 blindes, angelus03198 va devoir espérer de bonnes cartes d'entrée de jeu pour remonter au classement. C'est tout le mal qu'on lui souhaite, et si d'aventure son entame de match se déroulait comme escompté, alors le membre du Winamax Stream Gang pourrait se mettre à rêver d'une rondelette gagne à six chiffres. Parmi les 37 qui se verraient endosser le rôle de Colosse de Rhodes, on retrouve aussi IronLikeLion (participant au challenge "High" du CP), le vainqueur Mini WSOP VAI SAFADAO, le vainqueur Circus PururucA, et le spécialiste des Expresso Baaaatmaaaax.

High Five : au sommet, 62 163 € sont posés


*** Joueurs notables encore en course : trois joueurs déjà titrés au cours du festival (PorBabik, Parti-2-Rien, F1kus), mais aussi IAmGr00t, Peace&Lovee, le vainqueur Summer Shots eeeeeeeeee, dr.squeeze31, le vainqueur Circus La_TruFFe1, et Kasben, qui participe au challenge "Low" du ClubPoker en compagnie d'Aziz duLoft.

Giant KO : vers un ROI infini et l'au-delà


Petit nouveau au sein de l'escouade de "flights" des Winamax Series, le Giant offrait le buy-in le plus modique de cette édition : une simple pièce de 2 € promettait une dotation minimum de 150 000 €. Comme disait la pub : petit, mais costaud ! Logiquement, ce géant de petite taille (ou ce grand nain, c'est selon) s'est imposé comme l'épreuve la plus peuplée du festival, avec 116 953 inscriptions enregistrées, un record absolu sur les Series. Seuls 123 joueurs peuvent encore prétendre à réaliser le ROI (retour sur investissement) le plus impressionnant de l'année en remportant 5 280 fois leur mise - plus les primes ! Avec un tapis moyen approchant les 40 blindes, l'affaire devrait nous tenir éveillés très tard...

*** Joueurs notables encore en course : Soul System (vainqueur du Colossus en avril), LaPieuvre9 (vainqueur du PLO 6-max la semaine dernière), durrr44 (vainqueur KO Battles), AulasRitVert (vainqueur Circus), Dirty Bazaar...

Rendez-vous à 21h sur WinamaxTV !

Vous avez jusque minuit pour profiter du code bonus WSERIES28

Le leaderboard des Winamax Series

Tous les gagnants

Le programme complet

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1377

MessagePosté le: 11/09/2020 13:54   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Votre week-end sur Winamax

Au programme, trois jours de Series forcément chargés, avec un Sunday Surprise joliment rétro, un Génie en stream, un bonus à ne pas rater et des freerolls pour se faire rêver.

50 tournois en trois jours, sans compter les nombreux Day 1 de notre fameux Club des Cinq (Giant KO, High Five, Million Event KO, Colossus et 3 Million Event KO). De façon très succinte, voilà ce qui vous attend côté Winamax Series pour ce week-end à venir. Si l'on rentre un peu dans le détail, on trouve plusieurs Championship savoureux (dont un en 8-Game samedi soir ainsi qu'un Marathon et un PLO5 dimanche), des Deglingos dès 5 €, des dotations garantis à six chiffres à n'en plus finir et bien sûr le titanesque Highroller KO à 1 000 € ! Mieux, si vous avez déjà ou comptez déposer dans les prochaines heures avec le code WSERIES28, vous recevrez des tickets pour les Freerolls WSeries, prévus pour samedi à 20h30. À aller chercher, votre siège pour le 3 Million Event, sur lequel vous ont déjà briefé nos pros en amont du festival. Si vous préférez tenter votre chance en Expresso, c'est possible aussi via les Qualifiers, accessibles à partir de seulement 25 centimes. En clair, la perf' n'est qu'à portée de clic !

De clics et autres tapotis plus ou moins frénétiques de boutons (mais sûrement plus que moins), il sera aussi question pour le futur vainqueur du Sunday Surprise, que nous avions soigneusement gardé pour ce paragraphe. En plus de sa part d'une dotation gonflée à 130 000 €, le lauréat de cette édition spécial 6-max Knockout recevra chez lui une borne d'arcade Neo Legend Classic superbement décorée. En clair, ce qui se fait de mieux dans le genre, pour (re)découvrir plusieurs milliers de jeux, depuis les plus grands classiques des années 80 à aujourd'hui et les sensations des salles enfumées d'antan. Insert coin to play.

Un stream en direct d’un pro du Team Winamax, c’est de base l’assurance de passer une bonne soirée. Si je vous dis qu’en plus, la session en question va se dérouler lundi soir, au beau milieu des Winamax Series, votre intérêt augmente en flèche. Si j’ajoute que le pro dont il est question en détient six, de victoires Series, vous êtes en train de vous précipiter pour annuler tous vos rendez-vous. Et si je termine en précisant qu’un délicieux accent belge va sortir de vos enceintes, et que tous les Dame-Huitre seront relancés UTG, le clou est définitivement enfoncé. Il n’y avait que Davidi Kitai pour réaliser l’impensable : vous faire rester chez vous à boire de l'eau un samedi soir.

Entre Guillaume Diaz et les Winamax Series, la passion dure depuis maintenant 7 ans. À l’occasion de l’édition de septembre de notre festival le plus incontournable, le Top Shark ouvre son armoire à souvenirs pour le blog du Team. On y trouve pêle-mêle deux trophées (dont un entré dans la légende de l’aviation), une poignée déceptions (qui forgent le caractère, c’est toujours bon à prendre), et quelques beaux moments de camaraderie entre coéquipiers. De quoi vous motiver pour vous aussi graver votre nom dans la légende des Series.

Vous aimez envoyer des gnons depuis votre mobile ? Désormais, ce sera encore plus jouissif : les tournois Knockout se dotent de nouvelles animations, que vous verrez apparaître à chaque fois que vous éliminez un joueur, exclusivement pour ceux qui distribuent les pains depuis leur téléphone portable. Pour vous motiver, on vous a concocté un petit aperçu... Alors enfilez votre short de boxeur (évitez les gants, ce sera plus pratique...), et rendez-vous sur le ring !

Durant plus de 40 ans de carrière, aussi bien aux tables que derrière les caméras, il a porté haut la voix du poker. Mais Mike Sexton ne délivrera plus la bonne parole : dimanche 6 septembre, le membre du Poker Hall of Fame s'en est allé rejoindre son ami Stu Ungar au paradis des gambleurs, à l'âge de 72 ans. On a décidé de lui rendre un dernier hommage.

Vidéos : des tournois à tout va


Un numéro 1 mondial en train de parler technique, ça ne se rate pas ! Mais si vous avez zappé la grande première d'Adrián Mateos Diaz au Winamax Stream Gang version ibérique, on vous offre une session de rattrapage (avec les sous-titres en français s'il vous plaît) pour observer l'Espagnol aux 21 millions de dollars de gains en tournois live au turbin sur les Wina Series. Adrien Delmas, lui, est davantage un reg' des vidéos sur Wina : cette semaine, il vous livre les deux derniers épisodes de son énorme review en MTT mid-stakes, et une session Top of The Pok en bonus. Encore plus habituel : le Top 5 des mains de la semaine est à déguster sans modération, toujours avec des rivers magiques. Ou tragiques, selon le point de vue...

Bonne chance sur nos tables pour ce week-end placé sous le signe des Series !


Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 125

MessagePosté le: 08/09/2020 12:15   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Winamax Series, Jour 2 : Antipapa médaille d'or de la Mass Start

Un champion à 72 000 €, deux W rouges autour de la même finale et plus de 2,2 millions d'euros distribués : on a rarement vu un lundi aussi ensoleillé sur nos tables. En avant pour le récap'.

Si la soirée de dimanche marque les grandes retrouvailles avec les Winamax Series, celle du lundi représente déjà celle où les enjeux s'élèvent. Bien sûr, avec deux Day 2 au programme, mieux valait réussir son entrée dans la compétition pour bien figurer ensuite, mais avec deux tournois ayant dépassé les 200 000 € de dotation et un croustillant Heads-up Championship, il y avait largement de quoi faire pour qui avait décidé de tout donner en ce début de semaine. Ne vous faisons pas attendre plus longtemps, d'autant qu'on a aperçu de très beaux castings dans une poignée de finales...

Départ massif, arrivée triomphale

Comment ne pas faire notre Une aujourd'hui sur deux des épreuves les plus folles de cette rentrée, devenus dès leur annonce les deux plus gros tournois de l'histoire de Winamax ne comptant qu'une seule journée de départ : le Mass Start et le Mass Start Championship. Certes, tout ne fut pas parfait pour cette première, le premier ayant essuyé un peu d'overlay tandis qu'une structure un poil trop lente a obligé les derniers survivants à veiller jusqu'à au moins 5h30 du matin. Au moins le beau jeu, celui avec de larges profondeurs de tapis, fut au rendez-vous, tout comme des gains gargantuesques. Avec plus de 72 000 € dans la besace grâce au Championship, dont presque 33 000 en bounties, Antipapa est assuré de faire partie des plus gros vainqueurs du festival (on vous en reparle en détail plus bas), tandis que CiaoPS a bien fait de venir sur notre room et de re-entry : ses 100 € de buy-in se sont transformés en chèque de 44 310 €, avec 15 000 € de primes au compteur. Alors, on n'est pas bien chez nous ?

Ces deux-là sont décidément inséparables ! Côte à côte lors de la finale du "5K 6-Max" des WSOP 2019 remportée par le Portugais, Pierre Calamusa et João Vieira se sont retrouvés lundi soir autour de la dernière table de l'Event 30, un 6-max Knockout Championship réservé aux pointures. Mais cette fois, le trophée n'est tombé dans les mains ni du VietF0u, ni de Naza114, la victoire revenant à l'inconnu Zedusi. Puisque l'on est sur les finalistes de renom, impossible de ne pas citer le triple vainqueur de l'édition de septembre 2019, Nicolas 'Cap Haddock' Burtin, passé à un souffle d'une quatrième casquette sur l'Event 32. Seul JimMY_MtP lui a résisté, pour s'adjuger le titre et un gain de 6 332 €.

Si JESUIFACHAI l'est visiblement aussi avec la conjugaison, il ne l'était pas avec les cartes lundi soir. En plus d'avoir remporté pour 2 629 € le premier et avant-dernier tournoi de PLO5 à l'affiche, il s'est invité en sixième place de l'Event 29, un Zone 30 à 100 € qu'il n'a pas hésité à re-entry. Une audace récompensée à hauteur de 2 142 € supplémentaires. Un Event 29 qui fut d'ailleurs le théâtre du premier deal à trois du festival, dams692009 finissant par devancer YoSoyElPadre et UCall_ULoose. Un petit mot pour finir sur l'une des épreuves préférées des "regs", le Heads-up Championship à 250 €. Une fois n'est pas coutume, ce tournoi de spécialiste a souri à un habitué des Expresso, WntMyCorners, qui n'a pas daigné signer d'arrangement avec son dernier adversaire chali_ avant de l'envoyer au tapis pour s'emparer des 10 458 €. De quoi financer quelques Sit&Go Turbo pour celui qui s'en était déjà mis plein les poches en octobre dernier en sortant vainqueur d'une table Nitro à 100 000 €.

Habemus Antipapa !

"Un antipape est une personne qui a exercé la fonction et porté le titre de pape, mais dont l'avènement à cette charge n'est pas ou plus reconnu aujourd'hui comme régulier et valable par l'Église catholique." Ça, c'est pour la définition Wikipédia. Car chez nous, Antipapa, c'est plutôt le joueur qui va s'installer pour de longues journées en tête du classement des plus gros vainqueurs de ces Series ! Pourtant, le saint-sacre était loin d'être garanti au bout d'une quarantaine de mains, après que le futur vainqueur a chuté de son siège de favori pour tomber dans celui de short stack, avec moins de vingt blindes devant lui. Mais il faut croire que les cieux ont entendu ses prières, lui permettant de remonter au firmament, en expédiant de lui-même ses cinq derniers opposants au royaume de Dieu.


Parmi ceux-là, figurait notamment le vainqueur du SISMIX 2017 Hugo Larachiche, alias GoD NaTT sur nos tables, qui n'a pas manqué de célébrer sur Twitter son plus gros gain chez nous, une sixième place bonne pour un peu plus de 18 000 €, bounties compris. Après avoir veillé jusqu'au petit matin, Antipapa lui a bien mérité les 39 255 € de la première place, auxquels s'ajoutent 32 886 € de primes, en récompenses de ses travaux parmi nous autres mortels. Une performance exceptionnelle pour un joueur à qui nous n'avons trouvé aucun résultat probant. Amen.

Des retrouvailles mitigées


Pierre Calamusa
et Joao Vieira en finale d'un même tournoi... Tiens tiens, ça ne vous rappelle rien ? Bon sang mais c'est bien sûr : comme on vous l'a dit plus haut, les deux grinders s'étaient déjà retrouvés en TF d'un Event à 5 000 $ aux dernières WSOP. Et pendant que Pierre prenait la 4e place, Joao s'était carrément emparé du bracelet après une mémorable démonstration. Alors, l'histoire s'est-elle répétée dans ce NLHE 6-Max KO Championship, l'un des tournois les plus courus des Wina Series et joué sur un format proche de leur exploit vegassien, les KO en moins ? Alors que Naza114 et LeVietF0u avaient démarré la finale avec respectivement le 3e et 4e tapis des 7 finalistes, le scénario semblait s'écrire différement cette fois, le Portugais tombant short stack pendant que le Grenoblois engrangeait les jetons. Mais Naza revenait dans la partie, au moment même ou Pierrot reperdait des plumes.

Et après une indécise phase de 6-Handed, c'est bien le Français qui rendait les armes en premier (6e pour 3 920 € + 1 143 € de bounties), avant que son coéquipier du Team W ne prenne un bad beat fatal dans la foulée (4e pour 7 804 € + 1 250 €, un 5e joueur étant sorti entretemps), lui octroyant tout de même des bons points dans le Challenge WinaSeries (voir plus bas). Après Aladin Reskallah hier, le Team W place donc deux nouveaux joueurs en TF sur ces Series. De bon augure pour la suite... Au final, c'est Zedusi qui a touché le gros lot dans ce tournoi, soit plus de 25 000 € : le one time d'une vie pour ce joueur occasionnel de Winamax est à revivre dans notre replay :

EVENT 30 - NLHE 6-Max KO CHAMPIONSHIP 250 € - 945 inscriptions - Prizepool 219 240 €
Vainqueur : Zedusi - 15 417 € + 10 382 €

Champions mon frère !

Challenges et Leaderboard : le Team W est là et bien là !


Ils avaient annoncé qu'ils ne s'étaient pas inscrits pour faire de la figuration dans le Challenge Club Poker, et ils ont tenu parole : dans le compte-rendu quotidien du Challenge High préparé par dkbootfr, on observe ainsi que le duo composé d'Aladin Reskallah (finaliste dimanche) et Joao Vieira (finaliste hier) se positionne en embuscade à la 4e place du classement, tandis que volatile38 est déjà sur le podium avec son coéquipier lebordelaii. Pour l'instant, Léo Lombardozzi (dont vous pouvez retrouver le résumé des exploits sur sa page Facebook) et Batmax sont dans le ventre mou (13e sur 19 équipes), mais moins que les lanternes rouges Arthur Conan et Jeremy Saderne...

GoD NaTT (photo), permet à son équipe de prendre la tête grâce à une grosse finale sur l'Event 15 (voir plus haut). Rappelons qu'il est accompagné du top reg Sh0rebreak... Un duo à surveiller de près.

Dans le Challenge LowLaTeteApePs99 s'est illustré en remportant l'Event 35 sous le pseudo luxusreisen, ce qui devrait lui permettre de remonter dans le classement (dont on attend la publication au moment où nous écrivons ces lignes).

Concernant le Leaderboard des Winamax Series, CiaoPS doit être bien content d'avoir changé de crêmerie et prend la tête du classement après sa win dans le Mass Start 50 €, alors que MAMARAZZI se rappelle à notre bon souvenir en intégrant déjà le Top 10.

Le Top 10 du Leaderboard :


Le leaderboard complet des Winamax Series

Tous les résultats en un coup d'oeil

Le programme complet

Le bonus de dépôt WSERIES28 est valable jusqu'au 17 septembre. Profitez-en !

Qualifiez-vous le Million Event et le 3 Million Event via les Expresso Qualifiers

Retrouvez les conseils du Team Winamax pour perfer sur les Series et plus particulièrement sur le 3 Million Event.

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 125

MessagePosté le: 08/09/2020 07:46   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Mike Sexton, ambassadeur pour l'éternité

L'un des plus grands porte-drapeaux du poker est décédé ce dimanche, à l'âge de 72 ans. Hommage.

"Welcome to the World Poker Tour !" Si vous avez attrapé le virus du poker, nul doute que vous avez déjà entendu cette intro on ne peut plus classique à de nombreuses reprises, la pression montant dans votre cœur de fan assis dans votre canapé. Et surtout, nul doute que la voix enjouée qui la prononçait vous était, comme tout joueur de Texas Hold'em bercé aux retransmissions du WPT, devenue familière. Cette voix reconnaissable entre mille, c'était celle de Mike Sexton, commentateur vedette du célèbre circuit durant 15 saisons. Malheureusement, nous n'aurons plus le bonheur de l'entendre narrer avec enthousiasme les derniers coups de génie des jeunes cracks ou les blows-up de nos stars préférées, lui dont le calme à une table de poker a été loué par le roi du trash-talk Phil Hellmuth : Mike s'est éteint à 72 ans ce dimanche 6 septembre des suites d'un cancer de la prostate, rejoignant au ciel son frère Tom vaincu également par la maladie en 2013.

Un frère qui était aussi son meilleur ami, avec qui il avait appris de ses parents la danse de salon lors de son enfance dans l'Indiana. Puis Mike découvrit le poker dès ses 13 ans. Une passion qui façonnera toute sa vie, et qui ne l'avait pas quitté près de 60 ans plus tard. Au crépuscule de son existence, "The Ambassador of Poker" aura vécu 72 années bien remplies - c'est un euphémisme -, toujours avec le poker en toile de fond.

Car si on avait gratifié Mike de ce surnom un peu pompeux, ce n'est pas par hasard : excepté quelques joueurs icôniques comme Daniel Negreanu, personne n'a mieux représenté que lui notre jeu préféré depuis l'avènement de sa version télévisée. Il est ainsi devenu l'une des égéries d'un circuit qui a contribué à populariser le poker au début des années 2000, le World Poker Tour, et ce sans même avoir besoin de s'asseoir à la table. Accompagné de son acolyte Vince van Patten aux commentaires, Mike savait raconter avec une ferveur non dissimulée les coups de folie et magnifier les vainqueurs mieux que personne, qu'il s'agisse d'un énième titre pour une des stars du poker ou du one time d'un chanceux amateur. D'ailleurs, celui qui fut très proche de Stu Ungar durant ses années fastes comme ses années creuses reste à l'origine d'une des meilleures biographies de joueur jamais écrites sur son ami, Joueur-né (par Peter Alston et Nolan Dalla), avant de publier son propre ouvrage, Life's a gamble, en 2016.

Mike Sexton lors de sa victoire au WPT Montréal 2016. Juste à sa droite sur la photo, Vince van Patten

Car quand il s'agissait de parler poker, Mike était un interlocuteur on ne peut plus crédible, ayant assisté et participé aux premières loges à l'essor de notre jeu préféré dans de nombreux domaines. Avant que sa voix ne résonne dans les télés américaines et les ordinateurs du monde entier, il fut notamment un grand joueur de poker, titré sur les WSOP dès les années 80 et vainqueur bien longtemps après sur le WPT (à Montréal en 2016), circuit qu'il n'a pu jouer pendant longtemps, trop occupé à le commenter. Au rayon des bons souvenirs, on ne se lassera jamais de le revoir martyriser Mike Matusow lors d'un de ses titres les plus prestigieux, le Tournament of Champions des WSOP 2006, lui qui aura amassé 6 708 146 $ en tournois live en près de 40 ans de carrière aux tables.

Mais Mike Sexton était aussi un homme de l'ombre, et a également été décisif dans la naissance du poker en ligne : on sait moins qu'il a grandement aidé le démarrage du premier gros site online planétaire, partyPoker, en partant vivre en Inde pour diriger l'équipe de développement de la première version du logiciel au début des années 2000. A l'époque, tout s'est fait grâce à son expérience, ses inputs. Il deviendra par la suite président de partyPoker en 2017... Ce n'était donc pas qu'un joueur old school : visionnaire, Mike a vite compris que l'avenir du poker s'écrirait aussi en dehors des casinos. Bref, il s'imposa comme un véritable pionner dans le développement de notre jeu préféré, sachant vivre avec son temps et contribuant grandement à construire le poker moderne.

Il y a un peu plus d'un an encore, nous avions eu l'honneur de l'interviewer pour Winamax : son nom avait fait consensus quand il avait fallu se mettre d'accord sur la personnalité à questionner. Encore une preuve de son universalité : plus qu'une marque, un circuit ou des joueurs, Mike représente le poker dans son ensemble. Au moment de composer son numéro, c'est peut dire que l'excitation s'était faite sentir pour votre serviteur : et une fois entendue sa voix finalement déjà apprivoisée, je me suis rapidement rendu compte que j'avais une vraie légende à l'autre bout du fil...

Mike Matusow et Mike Sexton en action au WPT Bay 101 Shooting Stars en 2011

Si nous avions choisi Mike, c'est aussi parce qu'il entretenait des liens étroits avec la France : dès les années 90, l'Américain pris ses quartiers à l'Aviation Club de France, entraînant une flopée de joueurs venus d'outre-Atlantique dans son sillage pour tâter les parties High-Stakes de la plus belle avenue du monde. Et en 2003, Paris devenait la première destination hors du continent américain visitée par le World Poker Tour, le tournoi offrant un premier titre WPT à David Benyamine, que Mike tenait en haute estime. Malheureusement, celui qui a suivi le WPT aux quatre coins de la planète - et dont le nom a été récemment apposé à la WPT Champions Cup - n'aura pu assister au renouveau des cercles parisiens, devenus clubs de jeux, lui qui aurait été sûrement ravi de monter à nouveau les marches du 104 avenue des Champs-Elysées (devenu Club Barrière) ou de poser ses guêtres au nouveau Club Pierre Charron, où officie désormais son ami Bruno Fitoussi.

Mais la plus belle réussite de Mike aura certainement été la naissance de son premier enfant, son fils Ty, né en 2008 de sa troisième femme Karen. L'année suivante, Mike sera intronisé au Poker Hall of Fame, histoire d'entrer une bonne fois pour toute dans la légende. Charismatique et généreux comme peu de joueurs l'ont été, sa sympathie manquera beaucoup au poker, dont il aura sans cesse porté la voix au plus haut. Sa voix à lui restera éternelle. "Bye, fellow."


Rootsah et Benjo

Source : Poker Central
Photos : WPT

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 125

MessagePosté le: 04/09/2020 14:53   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Top 5 : comment perfer sur le 3 Million Event

Le plus gros tournoi du poker online français envahit vos nuits ? Le Team Winamax vous indique le chemin pour transformer votre rêve en réalité.


356 420 € : c'est la somme remportée par Manuel Martins aka "Dr.Bayard" lors du dernier 3 Million Event des Winamax Series, le plus gros gain jamais banqué sur un tournoi online dans l'histoire du poker en .fr. Pour en arriver là, le Portugais a fait danser la carioca à un nombre incommensurable de joueurs : 46 413. Un truc de fou. Alors oui, cela peut paraître utopique pour n'importe quel joueur lambda de désirer un tel
happy end en restant simplement assis souris en main derrière son écran d'ordinateur. Mais tout le monde a le droit de rêver, non ?

Ça tombe bien : les Winamax Series sont de retour dès ce dimanche 6 septembre. Au programme, les plus beaux tournois Flights du poker en ligne français, avec des garantis bien dodus, dont ce fameux 3 Million Event et son prizepool de 3 millions d'euros minimum. Alors si vous avez l'intention de tenter le coup, autant mettre le maximum de chances de votre côté pour ce tournoi exceptionnel... Et pour obtenir des conseils avisés, qui de mieux placés que les pros du Team Winamax, qui grindent à fond chaque épreuve Flight des Wina Series et dont l'un des membres, Pierre Calamusa, a réussi l'exploit de terminer second du dernier 3 Million Event ? Outre la réussite indispensable pour aller loin dans ce type d'épreuve, nos stars vous livrent ici leur recommandations pour espérer pouvoir imiter LeVietF0u dans deux semaines. Et qui sait si vous ne serez pas le prochain à toucher le gros lot...

Choisir son momentum


Vous l’avez certainement noté au moment de checker le calendrier de ces Winamax Series : les quatre tournois Flights au programme comptent une foultitude de Days 1 et s’étalent donc sur l’intégralité de la durée des Series, soit 11 jours. Autant dire que vous avez le choix pour décider du moment où entrer dans la danse… Pour nos pros, cela doit vous laisser une latitude pour tenter votre chance sur les autres tournois : "Si vous jouez typiquement comme moi pour gagner un titre Winamas Series, les tournois Flights sont clairement les plus durs à gagner, car c’est là où il y a le plus de monde, donc je ne négligerai pas le reste du programme", suggère Guillaume Diaz, qui compte une finale sur un tournoi Flight (6e du Colossus en 2017 pour 12 245 €). Même son de cloche chez Aladin Reskallah : "Je ne pense pas que le 3 Million Event doive faire partie d'un objectif au point de délaisser les autres tournois. Il vaut mieux le considérer comme un bonus, comme la cerise sur le gâteau." D’ailleurs, n'hésitez pas à jongler avec le calendrier pour tenter votre chance plus sereinement sur le 3 Million Event. "Si je voulais jouer ce tournoi, je le programmerai en fonction des autres tournois que je veux jouer durant les Series : et là où il y a des trous, je rajouterai les Flights", détaille Volatar. Et au contraire, si un jour vous avez trop de tournois sur le feu, n’hésitez pas à give up des Flights que vous pourrez jouer le lendemain." 

Et pas la peine de vous presser selon Gaëlle Baumann : "Si vous n'avez qu'un ou deux tickets pour le 3 Million Event, je vous conseille de jouer plutôt les derniers Flights au programme, car souvent il y a un peu plus de monde et le niveau est plus faible. S'il y a beaucoup de Day 1 et que votre bankroll ne vous autorise qu'une quantité limitée de buy-ins, évitez aussi de re-entry en étant trop short et privilégiez le jeu deep, quitte à attendre un nouveau Day plus tard." Et au moment de re-entry, ne vous précipitez pas : "À moins que vous ne sautiez sur les deux premiers niveaux, je pense que c'est bien mieux de re-entry sur un autre flight, parce que ce sont des tournois KO pour la plupart, explique Guillaume Diaz. Et de toute facon, on a plutôt envie de recommencer du début pour pouvoir construire un stack !" Pourquoi pas lors de la bonne vieille session dominicale ? "Mieux vaut jouer le 3 Million Event le dimanche," pense en effet Léo Lombardozzi

De plus, le 3 Million et les autres tournois Flights vous donnent la possibilité de définir votre horaire d’arrivée, avec quatre Flights prévus entre 15h et 22h30 la plupart du temps. Et pour nos pros, il vaut mieux profiter de l’aprem" pour vaquer à d’autres occupations que les cartes : "Je préconise de jouer ce genre de tournois le soir, car le field devrait être plus faible", juge Léo Lombardozzi. Et il vaut mieux privilégier les Flights standards de 20 heures plutôt que les Flights Turbos de 22h30, car même si on est le meilleur joueur du monde, on va forcément moins exprimer notre edge." Oui, les grandes premières, ça se passe souvent le soir. - Rootsah

Respecter son Bankroll Management

Ah, le BRM : des années qu’on vous bassine avec ce concept pas très excitant mais pourtant capital dans la gestion de votre carrière de joueur. Mais attention : il serait facile de sortir des clous avec un tournoi comme le 3 Million Event comptant une multitude de Day 1 et donc d’innombrables possibilités de re-entry, pour un buy-in de tout de même 125 €. L’essentiel est de ne pas perdre les pédales : "Tant que le buy-in de 125 € rentre dans mon bankroll management, je me permets de re-entry", confirme Adrien Delmas. "Il faut considérer chaque rebuy comme un événement indépendant, expose Aladin Reskallah. Peu importe le nombre de rebuys que vous avez déjà fait, si vous estimez que le tournoi est EV+, il faut le re-jouer, si votre bankroll vous le permet. Théoriquement, il faudrait avoir un BRM encore plus strict que d'habitude vu le nombre de participants très élevé." Gaëlle Baumann abonde : "Il n'y a aucune raison de déroger aux règles que vous vous fixez habituellement pour votre gestion de bankroll. Si vous jouez un tournoi hors bankroll, cela risque d'être contre-productif, car il y aura peut-être plus d'appréhension. La peur de mal jouer ou d'être éliminé peut vous faire déjouer." Mais tout de même, mieux vaut avoir "une bankroll assez large" pour se lancer dans l'aventure selon Léo Lombardozzi. "Néanmoins ce sont souvent des formats où on entre dans l'argent dès le Day 1, et comme se sont des Knockouts on va avoir un retour sur investissement assez rapide tout de même. On n’est pas obligé de perfer fortement pour avoir un ROI positif sur ce genre de tournois."

Et pour ceux qui n’ont pas forcément un portefeuille de joueur pro, il existe des alternatives : "Si vous avez un nombre limité de bullets, je vous conseille de faire beaucoup de satellites, notamment les msegasats avec 50 ou 100 tickets à gagner", indique Guillaume Diaz. Il y aussi les Expresso Qualifiers." Autre moyen : vendre des parts. Et oui, même sur un tournoi à 125 € de buy-in, le staking peut être une solution : "Dans l'idée, il faut se préparer à l'éventualité de mettre 10 bullets sur ces tournois Flights, affirme Ivan Deyra. Et donc si la bankroll ne le permet pas, pourquoi ne pas vendre des parts ou juste limiter son nombre de buy-ins ?" D'ailleurs, Pierre Calamusa nous explique que la modération peut avoir des effets positifs, particulièrement sur le 3 Million Event : "Curieusement j'ai l'impression de mieux appréhender ce tournoi lorsque je limite mon nombre d'entrées, et donc la tentation de gamble en début de Day 1". De plus, il ne faut pas tout miser sur cette seule épreuve : "C'est très bien de jouer ces tournois en parallèle à d'autres ayant de plus petits fields, assure Gaëlle Baumann. Plus le field est important, plus la variance augmente, on ne peut donc pas compter uniquement sur ces gros tournois. On peut laisser passer un Day 1 et le faire un jour où le programme impacte moins notre bankroll."

Après, à tournoi exceptionnel, dérapage exceptionnel : le 3 Million Event peut être l’occasion de se faire un kiff selon Léo Lombardozzi : "Les Winamax Series, c’est trois fois par an. On peut se permettre de prendre un shot, se faire un petit plaisir, un peu comme certains joueurs de live qui jouent des tournois hors de toute gestion de bankroll. Ça fait partie de la vie, il faut prendre des risques, même s’il faut se mettre des limites." - Rootsah 

Bien profiler pour mieux régner

3 millions d’euros garantis, ça fait rêver. Les joueurs ne manqueraient donc pour rien au monde ce rendez-vous, aussi bien les pros que les amateurs, même si ces derniers seront souvent majoritaires d'après Guillaume Diaz : "Sur les Series, les fields ressemblent à ceux des tournois un peu plus low-buy-in, donc rien de fou en terme de niveau." Léo Lombardozzi, le Top Shark 2020, est du même avis : "Je pense qu’il faut partir du principe que ce sera quasiment les tournois les plus simples des Series, car les grosses garanties attirent énormément de joueurs. Ceux qui jouent par plaisir se tournent vers ce type de tournois car ce sont des tournois "dream changer", donc forcément le field sera plus faible." À ce titre, il vous faudra sélectionner avec soin vos adversaires à table, et tenter d’éviter de défier ceux qui vous semblent évoluer à un niveau supérieur, pour favoriser les spots contre des adversaires paraissant moins expérimentés. "La stratégie va être de jouer un maximum de coups contre les joueurs récréatifs et éviter les regs. Et pour cela, il faut s'armer de patience", éclaire Ivan Deyra. Aladin Reskallah confirme : "Beaucoup de joueurs sont qualifiés donc il y aura toutes sortes de profils. Il faut porter une attention particulière au profiling, bien catégoriser ses adversaires. Cela va dans les deux sens, vous aurez l'occasion de croiser soit des joueurs beaucoup plus faibles que d'habitude, ou beaucoup plus forts si vous n'avez pas l'habitude de jouer des tournois à 100 € et + en temps normal."

Une bonne occasion de revoir votre stratégie habituelle, notamment pour les joueurs adeptes d'un style de jeu serré : "Généralement, les joueurs vont être plutôt tight à mesure de l’avancement du tournoi, c'est donc le bon moment pour être loose/agressif mais sans prendre de risques considérables", propose Adrien Delmas. Selon les pros Winamax, cela vous permettra notamment de sortir certains joueurs de leur zone de confort, notamment en fin de Day sur les Flights comme le 3 Million Event : "C’est une bonne occasion de mettre beaucoup de pression, surtout en late game, ou de refuser les spots qui ont une faible EV et qui ajoutent beaucoup de variance", continue Ragnarok235. Volatile38 ne dit pas autre chose : "Sur les deux derniers niveaux, les joueurs seront probablement un peu trop serrés. On va pouvoir en profiter si on a un stack medium ou gros." Pour Léo Lombardozzi, il faut également tenir compte des montants en jeu en late game : "Les joueurs seront assez craintifs en fin de tournoi du fait des enjeux financiers. Il faut exploiter ça, en se détachant un peu du résultat." Bref, on a saisi le topo, bien résumé par Pierre Calamusa : "La clef c'est vraiment la patience au début puis l'agression en fin de journée lorsque la pression est plus grande et la fatigue présente chez nos adversaires."  Tout vient à point à qui sait attendre... - Rootsah

Ne pas en faire une montagne

46 613 joueurs : on l'a dit en intro, c'est le nombre d'entrées enregistrées lors du dernier 3 Million Event des Winamax Series. Oui, cela fait beaucoup de monde à envoyer dans le rail. Mais ce n'est pas insurmontable. "C'est un tournoi atypique car le field est hors norme en terme de nombre de joueurs, décrit Pierre Calamusa. Alors si on commence à avoir peur du nombre de joueurs à battre pour arriver en table finale, on va avoir tendance à se décourager. Personnellement j'essaie juste de jouer une main après l'autre et ensuite un jour après l'autre." D'ailleurs, il ne faut pas avoir de regrets si l'on atteint pas le Day 2 comme l'explique Léo Lombardozzi : "Ne soyez pas déçu, tout le monde n'est pas un top reg qui peut re-entry 20 fois. Il faut se conditionner mentalement à se dire qu’on joue un tournoi normal dans la grille, même s'il est très long." 

Dans la même veine, ne regardez pas les prix réservés aux vainqueurs des tournois Flights avec des étoiles dans les yeux : les plus de 300 000 € que devrait encaisser le vainqueur du prochain 3 Million Event ne sont que la conséquence logique de l'affluence hors norme propre au tournoi. Et même si cela représente un beau paquet de pognon, une mauvaise approche selon Aladin Reskallah serait de surestimer ce genre de sommes : "Il s'agit d'un tournoi comme un autre à la différence près qu'il s'agit peut-être d'un one time pour vous ou pour vos adversaires. Mais il faut essayer de se préparer au préalable à peut-être jouer pour de grosses sommes d'argent, ce qui peut être inhabituel. Dans la mesure du possible, essayez de ne pas trop penser à l'argent pour ne pas que cela vous fasse déjouer." Léo Lombardozzi, son successeur au palmarès de la Top Shark Academy, est bien d'accord avec le double vainqueur de la compétition : "Il ne faut pas se voir forcément sur les premières places." De plus, il serait contre-productif de se croire arrivé trop vite en cas de deep run, en atteignant le Day 2 par exemple : "N’attachez pas trop d’importance au Day 2, essayez de commencer la journée de manière simple, conseille Guillaume Diaz. C’est comme si vous commenciez un nouveau tournoi et même s’il a un peu plus de valeur, il y a encore beaucoup de joueurs, alors il ne faut pas se mettre une pression inutile dès le début du Day 2."

Pour ne pas ressentir trop de stress, essayez également de jouer dans de bonnes conditions : "Il est primordial de commencer sa session frais et dispo, assène O_RLY. On ne le répétera jamais assez, ces tournois sont des marathons. La fatigue ne doit pas se faire ressentir en fin de tournoi, dans les phases de jeu les plus importantes. Aérez-vous pendant la journée, faites du sport, sortez, mangez sainement, faites une petite sieste avant la session pour arriver dans les meilleures conditions possibles et mettre toutes les chances de votre côté pour aller au bout." Pierre Calamusa, qui est parvenu à bien gérer sa condition physique et mentale lors du Day 3 du dernier 3 Million Event (et ce après dix jours de Winamax Series), ne la contredira pas : "Le plus important pour moi c'est une nuit de sommeil complète, un peu de sport basse intensité puis un repas qui ne fasse pas trop monter la glycémie. Et si vous avez pu réviser vos gammes avant de vous lancer, cela vous donnera davantage de sérénité : "Il faut bien connaitre la stratégie macro qui est adaptée à ce genre de tournoi, continue LeVietF0u, puis arriver assez frais et dispo mentalement pour l'appliquer avec rigueur." Léo conclut avec deux règles de base : "Savoir folder des mains fortes, surtout en late game, et gagner les flips..." - Rootsah

Prendre du plaisir

Après tant de conseils, avisés certes mais peut-être un peu pesant pour le joueur occasionnel, et si l'on essayait de faire redescendre un peu la pression ? Après tout, ce n'est pas tous les jours que l'on peut participer à un tournoi en ligne offrant au moins trois millions d'euros de dotation. Ce n'est même que la deuxième fois de l'histoire du poker online .fr que cela va se produire ! Alors sans perdre de vue les préceptes énoncés plus haut, gardez-en un dernier en tête : amusez-vous ! "Jouez en mode détendu, c'est du tout bonus," synthétise Ivan Deyra, pas le dernier quand il s'agit de se la croustiller. "Concernant l'aspect mental, je pense qu'on doit juste se concentrer sur le jeu et prendre du plaisir, poursuit Adrien Delmas. Surtout, si l'on joue ce tournoi de manière exceptionnelle, alors passer quinze heures à serrer les fesses et se faire sortir sans avoir vraiment pu exprimer son jeu, c'est regrettable. Il faut en tirer du fun !"

Seul finaliste de la Top Shark Academy à avoir rallié le Day 3 en janvier dernier, ce qui lui avait ouvert en grand les portes vers le contrat, Léo Lombardozzi connaît également la satisfaction que l'on peut retirer d'un tel événement. "Il ne faut pas jouer avec la peur au ventre dès le début, ne pas se dire que l'on va conserver son stack pour les jours suivants. Il faut même penser tout l'inverse. Si on essaye de toute faire pour éventuellement attraper un min-cash mais qu'on se prive de tout espoir de belle perf', c'est un peu bête. Comme les pros, n'hésitez donc pas à prendre des spots EV+." À la manière d'un Main Event WSOP (toutes proportions gardées), le 3 Million Event peut bien sûr se transformer en lourde déception à la hauteur des attentes que l'on avait placé en lui mais a également le pouvoir de devenir une machine à rêves. "C'est une attraction bien sûr, qui rythme qui plus est la fin du festival, enchaîne Ya 2 ecoles. En tout cas, mon Day 3 durant la Top Shark, je l'ai pris comme ça. Je n'ai pas été réçu de terminer 36e, bien au contraire. Cela fait partie du taff' de l'expérience de joueur. Prendre réellement du plaisir, c'est cela le point le plus important. Malgré ce que l'on voudrait bien croire, on n'est pas complètement maître de notre destin sur ce genre de tournoi."

Quel serait alors le secret pour s'éclater, même en cas d'élimination prématurée ? Peut-être ne faudrait-il pas oublier que derrière l'appellation 3 Million Event se cachent deux lettres à ne pas négliger : K.O. Léo toujours : "Pour les petites bankrolls et les différents qualifiés, il ne faut pas oublier que les primes sont très importantes au Day 1. Je vous renvoie vers la vidéo d'Adrien Delmas sur le sujet pour plus de détails, mais sachez dans les grandes lignes que chaque K.O. a une valeur en jetons, en plus du cash que l'on peut récupérer tout de suite. En jouant à fond les éliminations dès le début, on peut par exemple transformer 4 € (soit le prix d'un Expresso Qualifier) en un beau billet de 92 €. À l'inverse, attention à ne pas les surestimer en late game. Il est parfois plus intéressant de conserver son stack et s'assurer le palier de gains suivant." Alors allez-y, oubliez que vous n'avez aucune chance et foncez ! Il paraît que sur un malentendu... ça peut passer. - Flegmatic

Et vous, quelle sera votre technique pour réussir votre 3 Million Event ? Réagissez sur nos réseaux !

Tous nos Tops 5 Poker

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1377

MessagePosté le: 04/09/2020 14:11   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Votre week-end sur Winamax

Difficile de penser à autre chose qu'au lancement des Winamax Series ce week-end et c'est bien normal. Mais la suite du programme n'est pas en reste. Jugez plutôt.

Pour tout joueur de poker online français qui se respecte, la rentrée est un événement attendu avec une impatience non dissimulée. Parce que vous en faites partie vous qui lisez ces lignes, vous savez parfaitement bien pourquoi : les Winamax Series démarrent ce dimanche pour onze jours de festival non stop, 196 tournois et une dotation garantie record de 17 millions d'euros ! Comme pour les Jeux Olympiques, la cérémonie d'ouverture fait partie des festivités à ne pas manquer et c'est encore plus vrai pour cette 28e édition. Pour la première fois dans l'histoire de Winamax, deux tournois non-flight offriront pas moins de 500 000 € chacun : le Mass Start (50 €) et le Mass Start Championship (250 €). Pour les accompagner, vous aurez le droit à un programme fourni fait de Marathon Events et autres épreuves richement dotées ainsi qu'aux premiers Day 1 de nos quatre maxi-flights habituels (3 Million Event KO, Colossus, Million Event KO et High Five), accompagnés par un petit nouveau qui fera plaisir aux bankrolls modestes : le Giant à 2 € et ses 150 000 € garantis. Parés pour le grand lancement ?

Si vous avez répondu "Attendez, pas tout à fait encore" à la question précédente, sachez qu'il existe plusieurs solutions à votre problème. La première et plus évidente répond au nom toujours agréable à entendre de bonus de dépôt. En entrant le code WSERIES28 dans le champ approprié jusqu'au 17 septembre, vous recevrez 50% de votre dépôt à hauteur de 100 € ainsi que des tickets pour disputer les Freerolls WSeries offrant plus de 400 sièges pour le 3 Million Event. Autre option : tenter votre chance à bas coût sur les Expresso Qualifiers. Avec quatre buy-ins allant de 50 centimes à 16 €, vous n'aurez que l'embarras du choix. Enfin, il vous reste deux soirées pour vous élancer sur la Road to Series et vous inviter parmi les élus sur les trois tournois que sont La Fièvre, l'After Work et le Top 50. Ou alors vous pouvez aussi faire tout cela à la fois...

Il est en revanche un cadeau qui ne se destine qu'à un seul petit veinard, le futur vainqueur du premier Sunday Surprise du festival (20h, 10 €). Un cadeau de plus en plus convoité au fil des éditions, dont le prix n'a de cesse d'augmenter : un pass capable d'ouvrir gratuitement les portes des 196 tournois au programme. On a compté pour vous : cela représente 12 742 € de buy-in. Oui, c'est beaucoup et on préfère vous prévenir : il va falloir battre une véritable armada de joueurs pour pouvoir y prétendre.

Romain Lewis a pris les commandes du Winamax Stream Gang ! Après ses deux finales en direct jeudi soir, dont une sur l'XTREM en compagnie de son team mate Aladin Reskallah, le Bordelais poursuit sa préparation intensive pour les Series devant les caméras, et ce pour notre plus grand bonheur. Good luck bro!

Si le Stream Gang tiens le haut du pavé sur Winamax TV, on n'oublie pas cependant les bonnes vieilles sessions Top of the Pok ! Ce dimanche dès 21 heures, PonceP sera ainsi aux manettes d'une émission dont la tête d'affiche sera CapHaddock, l'un des meilleurs joueurs de MTT sur Winamax, que vous pourrez admirer en action lors de la première soirée des Wina Series ! Voilà qui promet de l'action...

Le 3 Million Event des prochaines Winamax Series s'annonce une nouvelle fois dantesque. En tout cas, si ça vous dit de gagner le plus gros tournoi du poker online en France (on sait jamais, ça peut être fun), le Team Winamax a décidé de vous expliquer comment gérer au mieux cette épreuve si particulière pour maximiser vos chances de réussir votre one time. Ouais, lisez, ça peut servir.

S'il est connu pour ses légendaires hero calls, Davidi Kitai est également célèbre pour ses fameuses expressions. Que ce soit dans les vidéos de Dans la Tête d'un Pro ou dans les travées d'une pokerroom, peut-être êtes-vous déjà resté incrédule après avoir entendu le Génie lâcher un "Beeeêeeee" ou un "Comme on a dit"... Eh bien, vous allez enfin comprendre d'où sortent ces gimmicks : dans son dernier blog intitulé Ma liberté d'expressions, le Belge vous aide à décrypter son langage bien à lui, avec des "bonus tracks" en prime. Allez Salut !

Un doc' et du pok'


L'actuel numéro un mondial en tournoi live ? Ouais ouais, il fait partie du Team Wina, keskiya ? Du coup t'as vu, on a décidé de plonger dans l'intimité de notre champion à nous lors de son retour sur sa terre natale à Madrid, dans un documentaire qui vous donnera peut-être quelques idées pour mener votre carrière de joueur. Des idées, Pierre Calamusa et Adrien Delmas n'en manquent pas quand il s'agit de grinder les tournois de Winamax : le premier via une session online endiablée dans Top of the Pok, le second avec deux nouveaux épisodes de sa review en MTT mid-stakes. En revanche, on en connait certains qui ne sont pas toujours très inspirés dans le Top 5 des mains de la semaine...

On vous souhaite bonne chance sur nos tables pour ce week-end et surtout de belles Winamax Series !


Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 125

MessagePosté le: 02/09/2020 10:47   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

billa.com a bien placé ses billes

Après avoir roulé bille en tête sur la finale, le vainqueur d'un Main Event très dense récupère près de 40 000 € de dividendes. Revivez sa course folle en replay.

On vous l'avait conseillé : ce Main Event pré-Winamax Series était une bonne occasion de tenter votre chance dans le mieux doté de nos tournois réguliers, notamment pour vous entraîner sur un MTT comprenant plusieurs Day 1 avant les immenses tournois Flights prévus pour les Series, comme le 3 Million Event KO (dont on vous reparlera d'ici la fin de la semaine sur Wina, restez connectés). Et il faut croire que de nombreux joueurs se sont passés le mot, puisque l'édition de cette semaine a enregistré une affluence très élevée avec pas moins de 1 865 entrées, ce qui a permis de franchir la barre des 200 000 € de prizepool (212 610 € exactement), soit plus de deux fois la dotation garantie, et de payer 234 joueurs tout en distribuant cinq gains à cinq chiffres ! On en connait qui avaient hâte de faire leur rentrée poker... Et cela fait bien les affaires de billa.com, un vainqueur inédit qui repart avec près de 40 000 € !

Il faut dire que ce dernier était déjà bien placé à l'amorce de la table finale à 7 joueurs - dont le fameux M.Anttonen a fait la bulle - avec le second tapis en jeu derrière le chipleader 38557218 (un fan de chiffres visiblement). Et alors que tout le monde attend l'élimination du très shortstack Thanatos pour lancer les hostilités, il ne faut que six mains à celui-ci pour multiplier son tapis par quatre, et revenir ainsi à 16 blindes ! Dès lors, c'est le régulier R.Sigurdsson qui se retrouve mal embarqué, et cède à la vingtième main contre le chipleader (7e pour 5 119 €), n'améliorant pas son score d'il y a deux ans quand il avait également terminé 7e de ce tournoi. Rapidement, KHSTM12 se retrouve lui aussi sur la sellette, après avoir fait doubler une nouvelle fois Thanatos, pendant que billa.com prend le contrôle de la table. Tombé à moins de 3 blindes, KHSTM12 finit par céder contre Kuconi (6e pour 7 217 €), qui s'empare à son tour des commandes de la finale.

La razzia de billa

Et alors que Thanatos fait toujours de la résistance, c'est 38557218 qui rend les armes contre billa.com (5e) après une longue phase de 5-handed, pour une récompense chiffrée à 10 154 €. Puis, retombé en dessous des 5 blindes (presque sa zone de confort a t-on envie de dire), celui qui porte le nom du Dieu de la Mort voit avec bonheur TenFiveOff s'empaler préflop contre la paire de Dix de billa.com, qui coupe une nouvelle tête sur le billot dans cette finale (4e pour 14 266 €). Thanatos peut ainsi retenter sa chance à tapis préflop deux mains plus tard contre le chipleader, perdant malheureusement pour lui un 70/30 qui lui aurait ouvert les portes d'un exploit retentissant... Sa remontada s'arrête donc à la 3e place, bonne pour 20 022 €. Grâce à toutes ses éliminations, billa.com peut alors commencer le HU avec 21 millions de jetons contre 15 millions chez Kuconi. Celui-ci tente bien de renverser la vapeur, revenant d'entrée à un cheveu de son adversaire, mais perd dans la foulée un coup important. Même scénario quelques mains plus tard... Bref, Kuconi finit par tomber en dessous des 20 blindes et ne parvient pas à remonter la pente, succombant au bout de 21 mains. Pour se consoler, ce joueur habitué des gains à 5 chiffres sur Wina peut se dire qu'il a fait mieux que sa troisième place sur ce Main Event en 2016, encaissant le plus gros gain de sa carrière sur notre site (28 081 €).

Quant à billa.com, totalement inconnu de nos services, il a montré qu'il touchait sa bille au poker, bien aidé par des cartes qui lui ont permis de braquer ses quatre derniers adversaires en TF, ce qui lui donne le droit de repartir avec 39 365 € ! On appelle cela transformer l'essai... Retrouvez le replay de sa grande première ci-dessous :

Main Event du 30 août au 1er septembre
1 865 entrées (dont 304 re-entries) - Prizepool : 212 610 €


Classement complet du Main Event

Le Main Event se met en pause durant deux semaines pour cause de Winamax Series, mais fera son retour le dimanche 20 septembre, toujours avec un prizepool garanti de 100 000 € et un buy-in de 125 €. Ne soyez pas déçus : d'ici là, ce ne seront pas les beaux tournois qui manqueront sur Wina, avec pas moins de 196 épreuves au programme de notre incontournable festival... À très vite sur nos tables !

Le Main Event sur Winamax

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flegmatic_
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 15 Avr 2015
Messages: 1377

MessagePosté le: 31/08/2020 13:20   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

MTT : les résultats du 30 août

Un Super Freeroll qui marche du feu de Dieu, un coaching gagnant dans le Sunday Surprise, des tickets à foison pour les Series... Résumé d'un dimanche prophétique sur Winamax, avec un replay en prime.

BrunoLage, en fin tacticien



Ce n'est pas nouveau, les footeux aiment le poker, et certains n'hésitent pas à s'y reconvertir une fois leur carrière terminée. BrunoLage, lui, vient à peine de commencer la sienne en tant qu'entraîneur. Et on se demande si après avoir quitté le banc du Benfica Lisbonne il y a deux mois, lui aussi n'aurait pas trouvé refuge dans le monde des cartes... En tout cas, celui qui porte son nom sur nos tables a de toute évidence fait les bons choix tactiques ce week-end : après avoir dominé un field de plus de 11 000 entrées, il remporte un Sunday Suprise Road to 3 Million 100K dont la dotation a atteint près de 100 000 €, incluant des dizaines de tickets pour le 3 Million Event KO des Wina Series. Une perf' s'inscrivant dans la continuité d'une saison réussie, lui qui a déjà gravé son nom au palmarès du Kill The Fish et d'un Monster Stack à 10 € cette année, sans parler d'un podium sur La Fièvre pour plus de 5 000 €. En plus du gain de 6 376 € de la première place (dont 2 342 € de bounties), BrunoLage a aussi gagné de quoi s'occuper en attendant de retrouver un club : une trottinette niveau Ligue des Champions, dotée de tous les accessoires dernier cri et pouvant atteindre la vitesse de 80 km/h ! De quoi faire sensation au milieu des voitures de luxe de ses joueurs lorsqu'il faudra se garer au parking de son futur centre d'entraînement... En tout cas, on te le souhaite, Bruno.

SUNDAY SURPRISE ROAD TO 3 MILLION 100K 10 € - 11 098 inscriptions - Prizepool 99 882 €
Vainqueur : BrunoLage - 4 134 € + 2 342 €

Tout feu tout flamme



Ça y est, le grand tournoi freeroll de l'été sur Winamax a rendu son verdict. Durant tout l'été, des milliers de joueurs ont ainsi franchi les différentes étapes de qualifications portant le nombre final d'inscriptions à 38 013 entrées pour ce tournoi gratuit garantissant pas moins de 100 000 €, une dotation digne des plus gros tournois payants de notre grille de MTT réguliers. Un grand feu de joie dont se sont extraits 2 545 survivants pour le Day 2 joué ce dimanche, tous ITM pour un gain minimum de 10 €. Mais aucun d'entre eux n'a pu arrêter celui qui était littéralement en feu hier : le vainqueur MaxFire95 gagne ainsi pas moins de 11 265 €, de loin le plus gros gain en tournois de ce grand spécialiste des Expresso 10 € (sur lesquels il a déjà touché 1 200 €, soit un jackpot x120...). Belle perf' également pour son dauphin ArtisanBrico, déjà sur le podium sur la Fièvre, le Clash et le Rally cette année, et qui manque une nouvelle fois le titre d'un tour de vis, avec une seconde place bonne pour 8 084 €, tandis que Titicriminou, runner-up d'un Monster Stack 5 € il y a une semaine, repart avec son premier gain à 5 chiffres (5 850 €). On se donne rendez-vous l'été prochain pour une nouvelle édition du Super Freeroll !

SUPER FREEROLL 100 000 € - 38 013 inscriptions - Prizepool 100 000 €
Vainqueur : MaxFire95 - 11 265 €

La fête à Séville




Si on oublie tout sous le soleil de Mexico, on peut aussi devenir fou sous les rayons andalous : en effet, TitoSevilla7 encaisse pas moins de 12 953 € pour sa victoire dans le Highroller ce dimanche, de quoi faire la fiesta en ce dernier jour du mois d'août ! Et pour briller de mille feux, celui qui a déjà illuminé le Top 50, l'XTREM et un Monster Stack 50 € cette année a une nouvelle fois été resplendissant pour éteindre ses adversaires dans une finale infestée de sharks, comme le prouve le casting à 4 joueurs restants : car après l'élimination de VacusBenies6 (7e pour 1 504 €) et après avoir noyé les As de A.Khangaf (5e pour 3 279 €), le maréchal du tournoi devait encore composer avec des joueurs du calibre de Grand Squale et La-Dinguerie (chipleader durant la quasi totalité de la TF), top regs parmi les tops regs de Winamax.

Après une passe d'armes acharnée, c'est pourtant ce dernier qui rendait les armes en premier (4e pour 4 766 €), suivi par un autre fou furieux, Ribould1gue (3e pour 6 440 €), qui se faisait à son tour craquer les As par Grand Squale suite à un coup rocambolesque (voir main 58). Et à l'issue d'un heads-up qui avait démarré avec des tapis équilibrés, c'est finalement un coinflip qui décidait du sort de ce tournoi, permettant à TitoSevilla7 de remporter son plus gros gain sur Winamax. Quant à Grand Squale, habitué des célébrations (double vainqueur du Grand Tournament et déjà titré dans ce Highroller en mars pour un gain de 16 000 €), il encaisse un nouveau chèque à 5 chiffres (10 915 €), de quoi bien profiter de la fin de l'été...

HIGHROLLER 250 € - 238 inscriptions - Prizepool 55 216 €
Vainqueur : TitoSevilla7 - 12 953 €

Par0knator dézingue tout sur son passage

"Je reviendrai"... C'était écrit : après une victoire dans le Main Event en 2018 et un podium sur le Road To 3 Million 100K en mars, on se doutait que Par0knator repasserait rendre une petite visite à ses chers ennemis aux tables de Winamax : et ce dimanche, il a arrosé à tout va pour remporter le Battle Royale, en témoignent les 9 068 € de bounties (!) accumulés durant le tournoi, assortis d'un gain de 5 863 €. Énorme favori au départ de la TF avec une réserve de munitions près de 4 fois supérieure à celle de son plus proche adversaire au chipcount, Par0knator a finalement terminé sa mission sans coup férir, malgré un heads up très accroché long de 66 mains, et même si son dernier challenger JUKNAVOZNIY (runner-up pour 7 792 €) a bien cru pouvoir détruire le cyborg de cette finale... Hasta la vista, baby.        

BATTLE ROYALE 200 € - 401 inscriptions - Prizepool 73 484 €
Vainqueur : Par0knator - 5 863 € + 9 068 €

Solide comme le fer, IronLikeLion a montré au monde animal qui était le roi de la jungle sur l'XTASE. Déjà auteur de trois podiums probants sur le Gladiator et l'XTREM (ses meilleurs résultats à ce jour) et vainqueur d'un Monster Stack 50 €, du Flipper et du Tea Time entre décembre et mai dernier, il a sorti les crocs pour s'offrir son plus beau trophée sur nos tables. Aux 2 612 € à la gagne, il a même ajouté un joli festin de 2 815 € de bounties. Groooaaaarrr !! Environ une trentaine de minutes avant ce sacre, AzizLaGuerre remportait la bataille de l'XTREM, aux dépens notamment du régulier RondinDu19 (3e, 2 896 €), pour quitter le front plus riche de 5 796 €.

XTASE 100 € - 365 inscriptions - Prizepool 32 850 €
Vainqueur : IronLikeLion - 2 612 € + 2 815 €

XTREM 100 € - 282 inscriptions - Prizepool 25 380 €
Vainqueur : AzizLaGuerre - 5 796 €

Qui veut des tickets ?

Elles sont là, au bout de la route ; on pourrait presque les toucher. Elles, ce sont bien sûr les Winamax Series de rentrée, dont le coup d'envoi sera donné ce dimanche 6 septembre. Vous l'avez donc compris : ce Prime Time dominical en version Road to 3 Million était donc le dernier avant le lancement du grand festival, et comme d'habitude, il n'a eu aucun mal à dépasser sa dotation garantie de 100 000 € (comprenant 240 tickets pour le 3 Million Event). Cette grande dernière, elle a souri à un habitué des MTT à 50 € et plus, qui a signé de peu son plus gros gain chez nous : J1ckb1u3R. Runner-up d'un Prime Time 100K en avril 2019, il n'a cette fois pas trébuché sur la dernière marche, engrangeant un pactole total de 11 517 €, dont 4 727 € de primes. De quoi venir garnir une armoire à trophées où trônaient déjà plusieurs Prime Times, un Event Circus glané en 2017 ou encore un XTASE. Voilà un joueur qui sera à surveiller durant le festival.

ROAD TO 3 MILLION 100K 50 € - 3 127 inscriptions - Prizepool 140 715 €
Vainqueur : J1ckb1u3R - 6 790 € + 4 727 €


Vous aimez les quintes flush de derrière les fagots ? Alors vous allez être servis avec ce nouveau Top 5 toujours aussi surprenant !


Pour 50 balles, t'as tout ça


On peut en faire des choses avec un billet de 50 €, surtout sur Winamax. En plus du tournoi mentionné ci-dessus, et en attendant l'arrivée des Series qui vont bousculer notre grille habituelle de tournois, au moins six choix étaient à votre disposition ce dimanche, à commencer par un Gladiator sanglant, qui a vu le triomphe dans l'arène de Korkmaz. Non content de rafler les 3 072 € de la première place, ce combattant hors pair est venu à bout pour finir du top reg JCJ2512 (2e, 3 071 € + 917 €), faisant monter son compteur de primes à 2 679 €.

Plus connu de nos services grâce à ses nombreux titres (Battle Royale Funday, WSeries, Circus, Top 50, XTREM...), Sh0rebreak a étendu son palmarès avec une victoire sur le Rush Hour bonne pour 4 620 €. Jolie perf' également de tnierk, qui est venu à bout de flushgordon9 (3e, 1 722 €) et Table_Rase (2e, 2 461 €) pour siffler le Magnum et le pactole de 3 497 €. N'oublions pas non plus l'un des Wameurs les plus réguliers des mid stakes, Le_Secateur, lauréat cette fois du Monster Stack 50 € pour 2 217 €. Petit clin d'oeil enfin à annabananaa, qui a réussi l'exploit de terminer troisième du Starter... sans décrocher la moindre prime pour accompagner ses 876 €. La victoire est revenue à flipflopcraC qui ne s'est pas gêné de son côté pour plus que doubler les 1 227 € à la gagne avec 1 309 € de bounties.


Champions sans se ruiner

Pas loin de 6 000 € à partir d'un simple ticket de 20 € agrémenté d'un re-entry : fishdluxe aime les récompenses raffinées, et il en a eu pour son argent sur le Tea Time. Ce lundi, ce sera esturgeon au menu ! Parmi les autres résultats marquants, notons ceux de rikikaka84 et Abou - Babou sur La Fièvre et l'After Work, passés respectivement tout près des 10 000 et 5 000 €. Bouclons cet article avec DD.MICKAEL, passé deux fois par la case re-entry sur Le sud Vs le reste du monde, et dont la ténacité lui a permis d'engranger 639 €.


Bravo à tous pour vos résultats de ce dimanche, bonne chance dans cette dernière ligne droite pré-Winamax Series et à lundi prochain pour le maxi récap' d'une journée de lancement de folie !


Tous les tournois Winamax

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 125

MessagePosté le: 31/08/2020 13:16   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

MTT : les résultats du 30 août

Un Super Freeroll du feu de Dieu, un coaching gagnant dans le Sunday Surprise, des tickets à foison pour les Series... Résumé d'un dimanche prophétique sur Winamax, avec un replay en prime.

BrunoLage, en fin tacticien


Ce n'est pas nouveau, les footeux aiment le poker, et certains n'hésitent pas à s'y reconvertir une fois leur carrière terminée. BrunoLage, lui, vient à peine de commencer la sienne en tant qu'entraîneur. Et on se demande si après avoir quitté le banc du Benfica Lisbonne il y a deux mois, lui aussi n'aurait pas trouvé refuge dans le monde des cartes... En tout cas, celui qui porte son nom sur nos tables a de toute évidence fait les bons choix tactiques ce week-end : après avoir dominé un field de plus de 11 000 entrées, il remporte un Sunday Surprise Road to 3 Million 100K dont la dotation a atteint près de 100 000 €, incluant des dizaines de tickets pour le 3 Million Event KO des Wina Series. Une perf' s'inscrivant dans la continuité d'une saison réussie, lui qui a déjà gravé son nom au palmarès du Kill The Fish et d'un Monster Stack à 10 € cette année, sans parler d'un podium sur La Fièvre pour plus de 5 000 €. En plus du gain de 6 476 € de la première place (dont 2 342 € de bounties), BrunoLage a aussi gagné de quoi s'occuper en attendant de retrouver un club : une trottinette niveau Ligue des Champions, dotée de tous les accessoires dernier cri et pouvant atteindre la vitesse de 80 km/h ! De quoi faire sensation au milieu des voitures de luxe de ses joueurs lorsqu'il faudra se garer au parking de son futur centre d'entraînement... En tout cas, on te le souhaite, Bruno.

SUNDAY SURPRISE ROAD TO 3 MILLION 100K 10 € - 11 098 inscriptions - Prizepool 99 882 €
Vainqueur : BrunoLage - 4 134 € + 2 342 €

Tout feu tout flamme


Ça y est, le grand freeroll de l'été sur Winamax a rendu son verdict. Durant deux mois et demi, des milliers de joueurs ont ainsi franchi les différentes étapes de qualification, portant le nombre final d'inscriptions à 38 013 entrées pour ce tournoi gratuit garantissant pas moins de 100 000 €, une dotation digne des plus groses épreuves payantes de notre grille de MTT réguliers. Un grand feu de joie dont se sont extraits 2 545 survivants pour le Day 2 joué ce dimanche, tous ITM pour un gain minimum de 10 €. Mais aucun d'entre eux n'a pu arrêter celui qui était littéralement en feu hier : le vainqueur MaxFire95 gagne ainsi pas moins de 11 265 €, de loin le plus gros gain en tournois de ce grand spécialiste des Expresso 10 € (sur lesquels il a déjà touché 1 200 €, soit un jackpot x120...). Belle perf' également pour son dauphin ArtisanBrico, déjà monté sur le podium dans la Fièvre, le Clash et le Rally cette année, et qui manque une nouvelle fois le titre d'un tour de vis, avec une seconde place bonne pour 8 084 €, tandis que Titicriminou, runner-up d'un Monster Stack 5 € il y a une semaine, repart avec son premier gain à 5 chiffres (5 850 €). On se donne rendez-vous l'été prochain pour une nouvelle édition du Super Freeroll !

SUPER FREEROLL 100 000 € - 38 013 inscriptions (re-entries inclus) - Prizepool 100 000 €
Vainqueur : MaxFire95 - 11 265 €

La fête à Séville

Si on oublie tout sous le soleil de Mexico, on peut aussi devenir fou sous les rayons andalous : en effet, TitoSevilla7 encaisse pas moins de 12 953 € pour sa victoire dans le Highroller ce dimanche, de quoi faire la fiesta en ce dernier jour du mois d'août ! Et pour briller de mille feux, celui qui a déjà illuminé le Top 50, l'XTREM et un Monster Stack 50 € cette année a une nouvelle fois été resplendissant pour éteindre ses adversaires dans une finale infestée de sharks, comme le prouve le casting à 4 joueurs restants : car après l'élimination de VacusBenies6 (7e pour 1 504 €) et après avoir noyé les As de A.Khangaf (5e pour 3 279 €), le maréchal du tournoi devait encore composer avec des joueurs du calibre de Grand Squale et La-Dinguerie (chipleader durant la quasi-totalité de la TF), top regs parmi les tops regs de Winamax.

Après une passe d'armes acharnée, c'est pourtant ce dernier qui capitulait en premier (4e pour 4 766 €), suivi par un autre fou furieux, Ribould1gue (3e pour 6 440 €), qui se faisait à son tour craquer les As par Grand Squale suite à un coup rocambolesque (voir main 58). Et à l'issue d'un heads-up qui avait démarré avec des tapis équilibrés, c'est finalement un coinflip qui décidait du sort de ce tournoi, permettant à TitoSevilla7 de remporter son plus gros gain sur Winamax. Quant à Grand Squale, habitué des célébrations (double vainqueur du Grand Tournament et déjà titré dans ce Highroller en mars pour un gain de 16 000 €), il encaisse un nouveau chèque à 5 chiffres (10 915 €), de quoi bien profiter de la fin de l'été.

HIGHROLLER 250 € - 238 inscriptions - Prizepool 55 216 €
Vainqueur : TitoSevilla7 - 12 953 €

Par0knator dézingue tout sur son passage

"Je reviendrai"... C'était écrit : après une victoire dans le Main Event en 2018 et un podium sur le Road To 3 Million 100K en mars, on se doutait que Par0knator repasserait rendre une petite visite à ses chers ennemis aux tables de Winamax. Et ce dimanche, il a arrosé à tout va pour remporter le Battle Royale, en témoignent les 9 068 € de bounties (!) accumulés durant le tournoi, assortis d'un gain de 5 863 €. Énorme favori au départ de la TF avec une réserve de munitions près de 4 fois supérieure à celle de son plus proche adversaire au chipcount, Par0knator a finalement terminé sa mission sans coup férir, malgré un heads up très accroché long de 66 mains, et ce même si son dernier challenger JUKNAVOZNIY (runner-up pour 7 792 €) a bien cru pouvoir détruire le cyborg de cette finale... Hasta la vista, baby.        

BATTLE ROYALE 200 € - 401 inscriptions - Prizepool 73 484 €
Vainqueur : Par0knator - 5 863 € + 9 068 €

Solide comme le fer, IronLikeLion a montré au monde animal qui était le roi de la jungle sur l'XTASE. Déjà auteur de trois podiums probants sur le Gladiator et l'XTREM (ses meilleurs résultats à ce jour) et vainqueur d'un Monster Stack 50 €, du Flipper et du Tea Time entre décembre et mai dernier, il a sorti les crocs pour s'offrir son plus beau trophée sur nos tables. Aux 2 612 € à la gagne, il a même ajouté un joli festin de 2 815 € de bounties. Groooaaaarrr !! Environ une trentaine de minutes avant ce sacre, AzizLaGuerre remportait la bataille de l'XTREM, aux dépens notamment du régulier RondinDu19 (3e, 2 896 €), pour quitter le front plus riche de 5 796 €.

XTASE 100 € - 365 inscriptions - Prizepool 32 850 €
Vainqueur : IronLikeLion - 2 612 € + 2 815 €

XTREM 100 € - 282 inscriptions - Prizepool 25 380 €
Vainqueur : AzizLaGuerre - 5 796 €

Qui veut des tickets ?

Elles sont là, au bout de la route ; on pourrait presque les toucher. Elles, ce sont bien sûr les Winamax Series de rentrée, dont le coup d'envoi sera donné ce dimanche 6 septembre. Vous l'avez donc compris : ce Prime Time dominical en version Road to 3 Million était donc le dernier avant le lancement du grand festival, et comme d'habitude, il n'a eu aucun mal à dépasser sa dotation garantie de 100 000 € (comprenant 240 tickets pour le 3 Million Event). Cette grande dernière, elle a souri à un habitué des MTT à 50 € et plus, qui a signé de peu son plus gros gain chez nous : J1ckb1u3R. Runner-up d'un Prime Time 100K en avril 2019, il n'a cette fois pas trébuché sur la dernière marche, engrangeant un pactole total de 11 517 €, dont 4 727 € de primes. De quoi venir garnir une armoire à trophées où trônaient déjà plusieurs Prime Time, un Event Circus glané en 2017 ou encore un XTASE. Voilà un joueur qui sera à surveiller durant le festival.

ROAD TO 3 MILLION 100K 50 € - 3 127 inscriptions - Prizepool 140 715 €
Vainqueur : J1ckb1u3R - 6 790 € + 4 727 €

Vous aimez les quintes flush de derrière les fagots ? Alors vous allez être servis avec ce nouveau Top 5 toujours aussi surprenant !


Pour 50 balles, t'as tout ça

On peut en faire des choses avec un billet de 50 €, surtout sur Winamax. En plus du tournoi mentionné ci-dessus, et en attendant l'arrivée des Series qui va bousculer notre grille habituelle de tournois, au moins six choix étaient à votre disposition ce dimanche, à commencer par un Gladiator sanglant, qui a vu le triomphe dans l'arène de Korkmaz. Non content de rafler les 3 072 € de la première place, ce combattant hors pair est venu à bout pour finir du top reg JCJ2512 (2e, 3 071 € + 917 €), faisant monter son compteur de primes à 2 679 €.

Plus connu de nos services grâce à ses nombreux titres (Battle Royale Funday, WSeries, Circus, Top 50, XTREM...), Sh0rebreak a étendu son palmarès avec une victoire sur le Rush Hour bonne pour 4 620 €. Jolie perf' également de tnierk, qui est venu à bout de flushgordon9 (3e, 1 722 €) et Table_Rase (2e, 2 461 €) pour siffler le Magnum et le pactole de 3 497 €. N'oublions pas non plus l'un des Wameurs les plus réguliers des mid stakes, Le_Secateur, lauréat cette fois du Monster Stack 50 € pour 2 217 €. Petit clin d'œil  enfin à annabananaa, qui a réussi l'exploit de terminer troisième du Starter... sans décrocher la moindre prime pour accompagner ses 876 €. La victoire est revenue à flipflopcraC qui ne s'est pas gêné de son côté pour plus que doubler les 1 227 € à la gagne avec 1 309 € de bounties.

Champions sans se ruiner

Pas loin de 6 000 € à partir d'un simple ticket de 20 €, agrémenté d'un re-entry : fishdluxe aime les récompenses raffinées, et il en a eu pour son argent sur le Tea Time. Ce lundi, ce sera esturgeon au menu ! Parmi les autres résultats marquants, notons ceux de rikikaka84 et Abou - Babou sur La Fièvre et l'After Work, passés respectivement tout près des 10 000 et 5 000 €. Bouclons cet article avec DD.MICKAEL, passé deux fois par la case re-entry sur Le sud Vs le reste du monde, et dont la ténacité lui a permis d'engranger 639 €.

Bravo à tous pour vos résultats de ce dimanche, bonne chance dans cette dernière ligne droite pré-Winamax Series et à lundi prochain pour le maxi récap' d'une journée de lancement de folie !

Tous les tournois Winamax

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 125

MessagePosté le: 28/08/2020 13:53   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Votre week-end sur Winamax

Une trottinette de compète, un bonus dans les starting-blocks, et une route dégagée pour les Wina Series : on met les gaz ce week-end !

Marre des transports en commun, des embouteillages et de la pollution (entre autres) ? Pour le vainqueur du Sunday Surprise de ce dimanche (20h30), tout cela ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir, puisqu'il gagnera, en plus de sa part du prizepool de 80 000 € garantis, de quoi devenir le prince de la ville : une trottinette dernier cri ! Un véritable bolide pouvant également être utilisé pour une pratique plus sportive, avec une vitesse de pointe montant jusqu'à 80km/h. Et ne vous inquiétez pas, on a tout prévu pour votre sécurité et celle de votre nouvelle meilleure amie : un casque, une poignée de transport (oui, l'engin est pliable), un antivol, un masque anti-pollution pour arpenter sereinement les rues de votre belle cité, sans oublier un démarrage à reconnaissance digitale et d'autres technologies avant-gardistes ! Finalement, c'est sympa d'aller au bureau...

Commencez donc à gonfler vos pneus et lustrer votre carosserie : les Winamax Series, c'est déjà demain ! Mais avant de vous présenter sur la ligne de départ le 6 septembre, il vous faudra remplir le réservoir de votre machine pour ce qui s'annonce être une véritable course d'endurance (196 tournois). Pour vous motiver à faire le plein, on a décidé de faire un geste : effectuez un dépôt sur votre compte Winamax, entrez le bode WSERIES28, et bénéficiez ainsi d'un bonus poker à hauteur de 50% de votre dépôt, dans la limite de 100 € de bonus. Selon le montant de votre dépôt, vous recevrez également des pass pour des freerolls dotés de 50 000 € en tickets Wina Series ! Oui, il est temps de faire un petit passage à la pompe.

Une fois que votre bankroll vous permettra de sortir des stands, pensez qu'il existe quelques raccourcis pour ne pas consommer trop de carburant lors des premiers tours de piste : les tournois Road To Series. Ainsi, ce samedi, trois tournois réguliers se transforment pour vous permettre de gagner votre ticket pour les épreuves phares des Winamax Series : le Road to Mass Start (ex-La Fièvre) à 20h, le Road to 3 Million (ex-After Work) à 20h15 (offrant 40 tickets à 125 € pour le 3 Million Event KO) et le Road to Mass Start Championship (ex-Top 50) à 21h30. Dimanche, c'est le Sunday Surprise et le Road to 3 Million 100k (ex-Prime Time) qui offriront pas moins de 334 tickets pour le 3 Million Event ! Sans oublier les Expresso Winamax Series, grâce auxquels il est possible de se qualifier pour les plus beaux tournois du festival à partir de 0,50 € ! De quoi démarrer en douceur...

Attention, dernière démarque ! Il ne vous reste plus que quatre jours pour profiter de nos soldes sur les statuts VIP, qui s'achèvent lundi 31 août. Alors si vous n'êtes pas encore certain de conserver votre statut VIP mensuel, mettez les bouchées doubles : rappelons qu'il suffit d’accumuler 50% des miles requis ce mois-ci. Allez, un dernier coup de collier !

Alors que le sport revient en force sur Winamax TV, l'équipe du Stream Gang continue de bosser dur pour vous offrir le meilleur du streaming poker : dimanche à 21h, c'est Juaniitoooo qui enfile le bleu de chauffe pour une session MTT en direct sur les plus beaux tournois de notre grille. Du poker de haut niveau en prévision !

À force de chercher un sens à sa vie, et avec l'aide de Nietzsche et Frankl, Leo Margets a trouvé pourquoi elle se levait le matin, ou plutôt "pour quoi" : c'est ce qu'elle vous explique dans son dernier blog intitulé "En quête de sens". Une bonne occasion de faire le point sur vos propres motivations...

Et si on se faisait un petit Main Event avant le marathon des Winamax Series ? Une nouvelle édition de l'un des tournois majeurs de notre grille (buy-in 125 €, 100 000 € garantis) débute en effet dimanche à 16h, avec le premier des quatre Days 1 au programme jusqu'à mardi. Cela vous laisse quelques occasions de vous qualifier pour le Day 2 (mardi à 19h), et ainsi d'imiter le dernier vainqueur BecdePivert, qui a encaissé plus de 30 000 € cette semaine. De quoi financer à l'aise les Wina Series... On dit ça, on dit rien.

Apprendre à perfer

Après la victoire de Pierre Calamusa sur le Battle Royale en direct dans le Winamax Stream Gang la semaine passée, c'est Guillaume Diaz qui s'est essayé à l'exercice jeudi. Une session moins prolifique certes, mais tout aussi instructive... Si cela ne suffit pas à satisfaire votre soif d'apprendre et de progresser, Adrien Delmas se charge de vous désaltérer, avec deux nouveaux épisodes de sa série de vidéos en MTT mid-stakes. Et si après tout cela vous avez besoin de décompresser, la "centième" du Top 5 des mains de la semaine devrait vous détendre, surtout si vous aimez les quintes flushes...

  On vous souhaite tout le bonheur du monde aux tables de Winamax ce week-end !

Tous les tournois Winamax

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 125

MessagePosté le: 26/08/2020 10:18   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

BecDePivert avait la peau dure

BecDePivert est revenu de loin dans le Main Event, semant ses graines et plumant un à un ses congénères pour finalement récolter 30 084 €. Observez sa moisson en replay.

La semaine dernière, Kouaktukelke avait survolé les débats de bout en bout dans le Main Event. Mercredi, le scénario a été quelque peu différent : car pour sortir du lot, le vainqueur BecDePivert a dû cravacher...

Au début de la finale, c'est peu dire qu'il ne fait pas partie des favoris, avec seulement 12 blindes en sa possession et le cinquième tapis sur sept participants, presque cinq fois moins que le chipleader PaAmbTomaket. Notre oiseau passe même short stack officiel au bout d'une dizaine de mains, tombant rapidement à moins de 5 blindes effectives. Finalement, c'est sickslick09 qui glisse en premier (7e pour 3 887 €), noyé par UnSeau. Dans la foulée, BecDePivert trouve de quoi se refaire une santé, en picorant la totalité du tapis de sharkito33 (6e pour 5 491 €), seul joueur qu'il couvre à ce moment de la TF, et repasse à une quinzaine de blindes. Patient, il attend ensuite que le vent tourne en sa faveur pour prendre son envol, trouvant une paire de Dames et floppant un brelan contre la top pair de cocosita, qui va payer perdant son 3-barrel all-in. Avec la même main, cette fois à tapis préflop, le volatile se charge ensuite de vider UnSeau (5e pour 7 738 €), de quoi s'emparer des commandes de la finale au détriment d'un PaAmbTomaket peu actif jusqu'ici.

Il leur a cloué le bec

BecdePivert commence alors à becqueter progressivement dans le stack de ses adversaires, grimpant à 12 millions de jetons, deux à trois fois plus que ses trois opposants qui oscillent entre 4 et 6 millions. Puis à la faveur d'un double-up de PaAmbTomaket et d'un autre de Fandorin_, les débats s'équilibrent pour redonner un peu de suspense à cette TF. Une phase de 4-handed indécise qui profite finalement à BecDePivert, qui tranche Fandorin_ sur un coinflip (4e pour 10 883 €). À partir de là, les choses s'accélèrent : fidèle à son habitude, notre oiseau applique un maximum de pression sur la blinde de son voisin de gauche, et se retrouve à jouer un 50/50 ultra-important contre PaAmbTomaket. Une nouvelle fois, le destin tourne en la faveur de BecdePivert, qui laisse son adversaire avec un chèque de 15 287 € et peut débuter le heads avec cinq fois plus de jetons que son dernier challenger cocosita, mal embarqué avec 11 blindes. L'affaire est entendue au bout de quatre mains, suite à un bluff manqué et un dernier coup anecdotique, pour achever une finale longue de 102 mains.

cocosita, dont la meilleur perf' sur notre site restait une finale dans le Gladiator pour 1 200 €, va pouvoir aller remuer son popotin avec les 21 452 € de la seconde place. Quant à BecDePivert, qui a donc éliminé cinq de ses six concurrents en TF et qui avait déjà croqué l'XTASE en avril puis l'XTREM en mai, il poursuit sa moisson de trophées sur nos tournois réguliers, réussissant à cette occasion son premier cash à 5 chiffres sur Wina avec les 30 084 € de la première place. On vous laisse admirer le replay de son inarrêtable montée en puissance :

Main Event du 23/24/25 août
1 410 entrées (dont 205 re-entries) - Prizepool : 160 740 €


Classement complet du Main Event

Avis aux oiseaux migrateurs : ne volez pas trop loin cette semaine, car un nouveau Main Event débute dimanche, toujours avec un prizepool garanti de 100 000 € et un buy-in de 125 €. Le Day 1 A commence dès 16h, avant les vols de nuits matérialisés par le Day 1 B ce même dimanche à 21h, le Day 1 C lundi à 21h et le Day 1 D Turbo mardi à 18h30, tandis que le Day 2 aura lieu mardi à 21h. On espère que cela vous permettra de voler de vos propres ailes...

Le Main Event sur Winamax

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BenjoDiMeo
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 34127

MessagePosté le: 24/08/2020 14:13   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

MTT : les résultats du 23 août

Plutôt que de miser sur le PSG, ils ont préféré ouvrir quelques tournois. Bien leur en a pris.



Les grandes affiches de football et le poker en ligne ne font pas bon ménage. Entendez par là que lorsqu'un club français dispute la finale de la Ligue des Champions pour la première fois depuis 2004, les affluences de vos tournois préférés programmés au même moment prennent forcément un petit coup au moral. Pokéristiquement parlant, c'est donc l'un des plus petits dimanches de l'année auquel nous avons eu affaire. Et en ce qui concerne le football, c'est de l'autre côté du Rhin (et aussi sur le Vieux-Port) qu'ont résonné les célébrations d'après match : malgré les vaillants efforts des hommes de Thomas Tuchel, la logique a été respectée et le Paris Saint-Germain devra attendre encore un peu avant de soulever la coupe aux grandes oreilles. On fait le point sur ceux qui sont partis se coucher heureux hier soir.




Football, encore. Le Sunday Surprise était placé sous le signe du déterminisme géographique, avec un cadeau dont la valeur dépendait entièrement de la ville renseignée par le vainqueur au moment de son inscription : 50 € pour chaque point remporté par le club de Ligue 1 le plus proche de son domicile au cours de la saison qui vient de débuter. Après vérifications, l'heureux élu Benjihad nous vient de... Colmar, Haut-Rhin. Google Maps est formel : Strasbourg est la ville la plus proche dôtée d'un club évoluant au plus haut échelon du football français. Heureux hasard : cela fait quelques semaines qu'on sait que l'historique club alsacien disputera cette saison 2020/2021 avec Winamax comme sponsor principal. Pour tenter d'avoir une idée de l'avenir, jetons un oeil dans le rétro : la saison dernière, les hommes de Thierry Laurey avaient terminé la saison en 10e place après avoir marqué 38 points. Toutes choses égales par ailleurs, cela correspondrait à un "bounty" de 1 900 €. Mais attention : n'oublions pas qu'au beau milieu de la pandémie, cette saison s'était terminée en eau de boudin, après seulement 28 journées contre 38 habituellement. On croise les doigts pour que cette fois, le calendrier puisse être respecté...

SUNDAY SURPRISE 10 € - 4 054 inscriptions - Prizepool 36 486 €
Vainqueur : Benjihad - 5 906 €

Benjamin Chalot au nirvana







Dans la philosophie hindoue, Aham Brahmasmi est un aphorisme décrivant l'unité de l'individu avec le Brahman (l'absolu). C'est un peu le boss du fin du yoga (atteindre l'union avec le Soi supérieur), et un objectif que l'on pourrait traduire par "Je suis l'ultime". Aham Brahmasmi, c'est aussi le pseudo que s'est choisi le pro et coach sur PokerAcademy Benjamin Chalot, résolument zen tout au long des 72 mains de la finale du Battle Royale malgré une opposition costaud, comme les vainqueurs Series ImNotaBot1 et run_like_max, ou le finaliste Main Event Kurcuga666. On vous propose de déguster ça en replay ci-dessous. De préférence dans la position du Lotus.

BATTLE ROYALE 200 € - 199 inscriptions - Prizepool 36 616 €
Vainqueur : AhamBramasmi - 3 172 € + 4 743 €

La finale du tournoi le plus cher de ce dimanche s'est jouée plutôt rapidement (43 mains), et par la victoire du joueur qui l'avait entamée en position de chip-leader : GreyMattres, déjà aperçu deux fois en finale de notre Main Event cette année, et au sommet d'un Monster Stack des Winamax Series il y a deux ans. Parmi les finalistes : Jérémy "Alexandra G" Saderne (4e) et Totality, runner-up que l'on avait déjà observé en finale du Highroller et du Grand Tournament en juin..

HIGHROLLER 250 € - 140 inscriptions - Prizepool 32 480 €
Vainqueur : GreyMattres - 8 244 €



Sur les deux "X", on salue la belle doublette de AllJohnyIn, qui se place sur le podium de l'XTREM tout en remportant l'XTASE, deux mois après avoir manqué de peu la victoire sur notre Main Event.

XTASE 100 € - 90 inscriptions - Prizepool 8 100 €
Vainqueur : AllJohnyIn - 858 € + 1 365 €

XTREM 100 € - 113 inscriptions - Prizepool 10 170 €
Vainqueur : BonLaitDeYak - 2 593 €

bAl4nc3 ton sat'



Heureuse anomalie au programme de ce dimanche phagocyté par la Ligue des Champions : l'énorme Road To 3 Million était maintenu, avec sa garantie à 6 chiffres intacte. Au milieu d'une grille MTT beaucoup moins alléchante que d'habitude, ce satellite géant n'a donc eu aucun mal à se transformer en le plus gros tournoi de la soirée, et devenir la seule épreuve franchissant les 100 000 euros de dotation hier. 240 joueurs ont ajouté leur pseudo à la (longue) liste des qualifiés pour le 3 Million Event des Winamax Series (coup d'envoi dans deux semaines !), et c'est bAl4nc3 qui a écrit son pseudo tout en haut de l'échelle de prix, avec plus de 10 000 € de récompense.

ALERTE ! Ce dimanche, l'opération Road to Series reprend du couvert une dernière fois avec 2 tournois spéciaux renommés pour l'occasion. Aussi, tous les soirs jusque samedi inclus, le Top 50, l'After Work et La Fièvre se transforment pareillement en "Road to..." et distribuent 160 tickets par jour.

ROAD TO 3 MILLION 100K 50 € - 2 516 inscriptions - Prizepool 115 245 €
Vainqueur : bAl4nc3 - 5 002 € + 5 366 €

Les low-stakes en un coup d'oeil





Le Team Time, le Digestif et La Fièvre ont bien résisté à la Ligue des Champions, au contraire de l'After Work, du Cocktail et du Flipper qui accusent le coup. Pendant ce temps, les afficionados de Pour la Daronne se régalent autant que Momo Henni après une non-victoire du PSG.





Cinquante nuances de win



Dix jours à peine après sa deuxième place sur la Trilogy à 50 €, Egidatoriuz perf' encore dans cette gamme de prix, avec une victoire sur le Prime Time.





Bravo à tous pour vos résultats du week-end, bonne chance cette semaine et à lundi prochain !



Tous les tournois Winamax

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 125

MessagePosté le: 21/08/2020 13:19   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Votre week-end sur Winamax

Une saison juteuse avec le Sunday Surprise, les derniers sièges pour le Super Freeroll, et les Wina Series dans le viseur : mettez-là au fond ce week-end sur nos tables !

Alors que tous les amoureux de ballon rond (sauf les Marseillais) trépignent d'impatience en vu du PSG-Bayern Munich de dimanche soir, ce week-end marque aussi de façon assez improbable le retour de notre bien aimé Championnat de France de Ligue 1 ! La première affiche de la saison ce vendredi a d'ailleurs de quoi faire saliver (si l'on a pas vu un match de foot depuis février) : Bordeaux-Nantes. Vous vous doutez bien que le Sunday Surprise ne pouvait passer à côté d'un tel événement, en permettant à son vainqueur de vivre encore plus intensément la Ligue des Talents 2020-2021 : pour chaque point inscrit par l'équipe la plus proche de chez lui, ce petit veinard encaissera 50 € cash ! Avec en bonus, le nouveau maillot officiel du club et un abonnement au stade pour toute la saison en catégorie 1. Un futur crève-coeur pour tous les Olympiens vivant dans la capitale...

On le sait : vous piaffez d'impatience. Mais il va falloir attendre un peu - deux dimanches, très exactement - avant de retrouver les joies des Winamax Series, ses tournois dans tous les sens et ses dotations mirifiques. Histoire de ne pas trouver le temps trop long, mettez à profit ces deux semaines en collectant quelques tickets sur nos gros tournois réguliers : La Fièvre, l'After Work et le Top 50. Attention ! Ils ont été renommés pour l'occasion en "Road to...". Vous les retrouverez vendredi et samedi soir à leurs horaires habituels (20h, 20h15, 21h30) et avec un total de 200 tickets garantis par soirée. Dimanche, c'est le Prime Time qui se pare aux couleurs des Series (20h30, 240 tickets), en même temps qu'un Sunday Surprise costaud (168 tickets).

Vous avez tenté de grimper dans sa nacelle pendant tout l'été, ce dimanche soir c'est le moment où jamais de monter dans la grande-roue du Super Freeroll ! C'est bien simple, le Day 1 de ce dimanche (21h) sera le dernier avant le Day 2 du 30 août, qui distribuera pour rappel la faramineuse somme de 100 000 €. Et si jamais vous êtes en mal de tickets pour les trois Stades de qualification, foncez dans notre Boutique VIP : ils y sont à -50%. Alors cette fois, attrapez la queue de Mickey !

Plus que 10 jours pour profiter des soldes d'été sur notre programme de fidelité : pour conserver votre statut VIP actuel, vous n'avez besoin de collecter que la moitié des miles habituellement nécessaires.

On le sait, le poker est par essence une discipline compétitive. Elle engendre donc fatalement son lot d'inimitiés entre joueurs, quand ces bisbilles ne dégénèrent pas en dérapages incontrôlés... ce qui fait parfois tout le sel de notre jeu préféré. Du coup, pour notre Top 5 de la semaine, on a décidé de vous raconter les plus grandes rivalités observées autour des tapis verts depuis la nuit des temps. De Wild Bill à YoH_ViraL, des saloons au casino, vous allez voir que ça se frite pas mal dans le petit monde du poker.

Les Winamax Series approchent à grands pas. Et pour vous y préparer en mode Champions League, on vous conseille de suivre à la lettre les bons conseils qu'Aladin Reskallah a décidé de vous distiller dans son dernier blog. Des routines de numéro 10 qui ont déjà fait leurs preuves pour Aladarrrr, lui qui compte plusieurs TF Wina Series à son palmarès. De quoi commencer la rentrée du bon pied !

Du grand spectacle

Le Team Winamax a envoyé du bois cette semaine : Adrien Delmas nous livre ainsi deux précieuses vidéos de sa série en tournois mid-stakes, tandis qu'un Pierre Calamusa décidément on fire s'est brillamment offert le Battle Royale durant son passage au Winamax Stream Gang jeudi. D'ailleurs, pour ceux qui veulent gagner de l'argent, LeVietF0u, qui pour rappel a envoyé un pari gagnant à 6 chiffres sur PSG-Leipzig, a décidé de remettre le couvert sur les Rouges et Bleus pour la finale de la LDC dimanche : plus de 10 000 € sur la victoire à 3,40, et 3 500 € sur le match nul à 4,50 ! Peut-être une bonne occasion de surfer sur son good run... Et en parlant de réussite, d'autres ont également utilisé une bonne partie de leur réservoir de chance ces derniers temps, comme vous allez le constater dans notre Top 5 des mains de la semaine.

Bonne chance à tous aux tables de Winamax ce week-end et ALLEZ PARIS !!

Tous les tournois Winamax

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
m.arnou
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 17 Déc 2019
Messages: 125

MessagePosté le: 21/08/2020 09:24   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Top 5 : les meilleurs ennemis

Au poker, on aime les duels, même s'ils ne se déroulent pas toujours dans le plus pur esprit coubertin. On vous présente les rivalités les plus marquantes.


Comme toute activité (sport, si vous voulez) disputée à haut, voire très haut niveau, le poker est une terre de rivalités, d'égos. Ce n'est pas pour rien que, lors du premier Main Event des WSOP en 1970, qui consistait en fait en une longue partie de cash game, au moment de voter pour le meilleur joueur à la table, chacun des sept participants a voté pour... lui-même ! Si les clashes dignes de ce nom se font aujourd'hui de plus en plus rares, la majorité des joueurs pros apprenant à garder leur sang-froid et préserver leurs nerfs pour se concentrer davantage sur eux que sur leurs adversaires, parfois la cocotte-minute déborde et les réactions fusent. En direct à la table ou a posteriori par vidéos ou textes interposés. Les raisons varient (du tilt passager au désaccord de fond), les conséquences aussi (de la petite brouille au règlement de comptes pur et simple) mais quelles qu'elles soient, ces inimitiés font partie de la petite et de la grande histoire de notre jeu. Et puis, avouons-le aussi, elles offrent leur lot de spectacle à tous les observateurs et commentateurs de la communauté, dont nous faisons évidemment partie. La liste était évidemment plus longue, mais voici cinq confrontations comptant pour nous parmi les plus mémorables.

Julien Martini Vs Yoh_Viral : le duel des coaches


Juillet 2019. Alors que les WSOP sont encore dans toutes les têtes avec un excellent bilan côté tricolore, la France du poker sort de sa torpeur estivale pour se préparer à un choc de titans entre deux poids lourds, prévu pour la rentrée : un heads-up retransmis en direct avec cartes dévoilées entre Julien Martini et Johan Guilbert alias Yoh_Viral. Même si le premier vient de réaliser un Vegas décevant, il reste sur une excellente année qui l'a vu décrocher son premier bracelet WSOP avant de terminer runner-up du plus gros tournoi de l'année, le PSPC à 25 000 $. Quant au second, passé à un cheveu d'un titre de Champion du Monde, il est l'un des joueurs français les plus actifs du circuit, entretenant une communauté toujours grandissante à coups de stories, vidéos Youtube et autres sessions de coaching. Depuis peu, Yoh a même ajouté une corde à son arc d'hyperactif, en défiant régulièrement des joueurs dans son fief du casino de Namur sur des parties de cash game streamées s'étalant sur plusieurs jours. Une belle opposition de style en perspective, attendue avec impatience par une bonne partie de la communauté. Elle n'aura jamais lieu.



Via une courte vidéo sur Twitter et un petit texte cinglant, Julien nous fait savoir que Johan a annulé leur rencontre, sans donner plus de détails. Mais surtout, et c'est ce qui passe le plus mal, en passant par un tiers, un employé du casino. Les premières précisions arriveront moins de 24 heures plus tard, par l'intermédiaire de deux nouvelles vidéos, toujours sur Twitter, cette fois signées Yoh_Viral. Le vice-champion du monde explique que leur arrangement date du WPT Barcelone de mars dernier. À ce moment-là, lui est prêt pour organiser le duel lors des semaines suivantes mais Julien repousse à septembre, préférant passer son printemps aux WSOP-Circuit de Cannes puis à l'EPT Monte-Carlo. Aucune date précise n'est fixée mais, selon Yoh, qui est revenu sur l'affaire en octobre dans le RMC Poker Show, Julien lui demande tout de même une preuve écrite de la tenue du match.

Et c'est alors que ressortent des vieux dossiers avec, en premier lieu, une proposition de coaching faite au début de sa carrière par Julien qui, pour se vendre auprès de futurs éventuels clients, aurait utilisé les courbes de gains online d'un autre joueur français. Une erreur que l'intéressé a reconnu dans de nombreuses interviews et pour laquelle il affirme avoir payé le prix. Johan remet également en cause la probité de Julien, qui se servirait de ce heads-up et de l'aura de son adversaire pour assurer en parallèle la promotion de son futur site de coaching, dont la sortie est, à ce moment-là, prévue pour septembre (il n'est toujours pas opérationnel à l'heure d'écrire ces lignes). En d'autre termes, Julien aurait accepté ce deal pour utiliser le statut de poids lourd médiatique mais de "poids léger" pokeristique de Yoh pour s'assurer une victoire facile sous le feu des caméras.
 



Des allégations dont s'est à son tour défendu Julien avec un nouveau tweet publié quelques jours plus tard, qu'il conclut ainsi : "Ton argument de promo gratuite ne tient pas car j'ai beaucoup plus à perdre que toi (la combinaison de mauvais WSOP et de perdre contre un Youtubeur peut m'être très dommageable). Je pense que tu as simplement manqué de courage et c'est dommage. À la place d'offrir un excellent spectacle pour le public français (...), tu as mis en avant le poker business que tu es bien le seul à soutenir." Si Julien a avoué entre temps, notamment au micro de Club Poker Radio, avoir agi de manière un peu trop impulsive et un tantinet immature, les rapports ne se sont pas détendus entre les deux hommes pour autant. "On s'est vu à l'EPT Barcelone, on s'est dit bonjour mais on ne s'est pas serré la main," avouait Martini, toujours dans CP Radio. Le Corse aurait même été spotté en juillet dernier chez le Twitcheur Math, en train de lancer quelques punchlines à l'encontre de son meilleur ennemi. Une situation d'autant plus cocasse quand on sait que Math est en partie soutenu par... Yoh_Viral. Deux joueurs qui ne devraient donc pas de sitôt partir en vacances ensemble. - Flegmatic

Wild Bill Hickok contre Jake McCall : la main de l’homme mort


Août 1876. Très exactement cent ans après la signature de la fameuse Déclaration d’Indépendance à Philadelphie, les États-Unis restent une nation en chantier. Certes, la sanglante Guerre de Sécession (1861-1865), où les unionistes du nord ont fini par avoir le dessus du les sécessionnistes du sud, a permis d’entériner le principe d’une nation unie et indivisible. Mais la bannière étoilée qui sert de drapeau aux USA ne compte encore que 37 étoiles, représentant autant d’États. Hors de ces territoires réglementés subsistent de vastes zones sauvages soumises à des gouvernements et lois à géométrie variable, où tout reste à faire et souvent, tout reste à explorer. Le Dakota est l’un de ces territoires de peu de foi et de loi. Au sein des communautés qui y poussent comme des champignons depuis que l’on y a découvert de l’or deux ans plus tôt s’y croisent et s’y affrontent chercheurs d’or, prospecteurs, commerçants, éleveurs, bâtisseurs, négociateurs et importateurs de tout poil, mais aussi des prostituées, trafiquants et bandits de grand chemin, sous l’œil hostile des tribus indiennes natives, et d’autorités locales au pouvoir modeste et qui se retrouvent souvent dépassées par les évènements.


Lorsque James Butler Hickok arrive à dos de cheval à Deadwood, Dakota à l’été 1876, accompagné de ses comparses Calamity Jane et Charlie « Colorado » Utter, il vient de fêter ses 39 ans et sa réputation le précède. Célébré dans les gazettes de l’époque comme l’une des gâchettes les plus rapides de l’Ouest, avec des dizaines de duels gagnés à son actif, nombre d’eux entrés dans la légende américaine, « Wild Bill » Hicock a servi du côté des unionistes pendant la Guerre de Sécession avant de rejoindre le US Marshals Service, la police fédérale de l’époque, et de prendre un poste de shérif dans le Kansas. Mais ce bon Bill n’est pas venu à Deadwood pour faire la loi. Ce qui l’intéresse par-dessus tout, ce qui lui fait gagner son beurre aussi, c’est le jeu. En particulier le poker : son talent au Five Card Draw (le bon vieux poker fermé) et aux premières formes de Stud en vigueur à l’époque lui a permis de plus qu’arrondir ses fins de mois. Et à Deadwood comme dans tant d’autres camps de mineurs de l’époque, nombreux sont les saloons où l’on peut faire s’évaporer le fruit de son labeur dans le whisky, les femmes et le gamble.



Les origines de la brouille entre Wild Bill Hickok et le dénommé Jack McCall, chasseur de bisons et pochtron notoire, se sont perdues dans les limbes de l’histoire… Selon McCall lui-même, il s'agissait de venger la mort de son frère, assassiné dit-il par Hickok... mais il n’a jamais été prouvé que McCall avait un frère. Une autre théorie, peut-être plus crédible : Jack McCall jouait très mal au poker quand il était ivre, et aurait perdu des sommes considérables face à Hickok au cours d’une nuit passée au #10 Saloon de Deadwood. La légende dit même que ce fish de McCall était tellement broke au sortir de la partie que Hickok lui a rendu quelques dollars, histoire qu’il puisse s’offrir son prochain repas. Un geste charitable qui, loin d’apaiser McCall, n’a fait que l’enrager un peu plus.


Quelle que soit la vérité sur les prémices de la bisbille, on sait à peu près ce qu’il s’est passé l’après-midi du 2 août 1876 : en arrivant au #10 Saloon, Wild Bill Hickok s’est dirigé vers sa table de poker habituelle. Sauf que son siège favori, celui faisant face à l’entrée de l’établissement et qui lui permettait de surveiller entrées et sorties, était déjà occupé par un autre joueur. Contre son gré, celui qui restait toujours sur ses gardes, s’étant fait tant d’ennemis durant sa carrière d’homme de loi, a donc dû s’assoir avec le dos tourné à la porte. Funeste faux-pas : en se pointant au saloon dans un état d’ébriété avancé, Jack McCall n’a eu qu’à tituber jusqu’à la table, pointer son .45 en direction de la nuque de Hickok, et appuyer sur la gâchette en criant « Damn you, take that ! ».


Après avoir été acquitté à Deadwood lors d’un premier procès expéditif (le Territoire du Dakota ne possédait pas de Cour de Justice établie), Jack McCall sera ratrappé par la patrouille dans le Wyoming voisin, et pendu dans la foulée. Pendant ce temps, les cartes que tenait en main Wild Bill Hickock au moment de son assassinat son rentrées dans la culture populaire : si vous trouvez deux paires As-8, vous êtes bel et bien en possession de la Dead Man’s Hand - Benjo

Pour savourer une version romancée des derniers jours de Wild Bill Hickok (et bien d’autres histoires réelles ou inventées sur la conquête de l’Amérique), on ne peut que vous recommander les trois saisons (plus un long-métrage) de Deadwood, luxueuse série HBO disponible en streaming sur OCS. L’extrait ci-dessus en est tiré.

Roger Hairabedian vs les grinders FR : ça tire à balles réelles


Ah, sacré Roger Hairabedian : pas une année ne passe sans qu’il balance des piques bien salées au petit monde du poker en ligne (ce qui ne l’a pas empêché de nouer un partenariat avec une pokerroom online dans le passé). Mais celui qui s’est construit grâce au poker live a cependant une autre spécialité : trash-talker les jeunes grinders du Net, qu'il surnomme souvent les "poneys", usant pour cela de son mythique thread dédié sur le forum Club Poker (plus de dix ans d'activité) ou de son célèbre profil Facebook. En 2018, c’est même un ancien Team Pro Winamax, Adrien Guyon, qui a été la cible de Big Roger : le Top Shark 2015 expliquait notamment sur RMC que Roger lui avait tout fait avant la partie, entre "provocations" et "menaces". Au final, un Adrien plus amusé qu'exaspéré a fini par accepter un heads-up en live pour un montant de 10 000 €, joué au Casino de Namur en novembre de la même année : il remporta finalement le duel d’une courte tête à l’issue d’un mano a mano long de dix heures, emportant les félicitations d'un Roger somme toute fair-play.


Un duel à couteaux tirés...


Trois mois plus tard, Yoh Viral (voir plus haut) a également été défié par Big Roger dans des conditions similaires (excepté des enjeux différents avec une cave à 3 000 € au départ du duel, renouvelable six fois chacun), s’en sortant là aussi avec un profit à l’issue d’une passe d’armes longue de 24 heures et quelques punchlines bien senties. Mais cela fait longtemps que Roger aime se friter avec les petits génies du Net : à la fin des années 2000, le double détenteur de bracelet WSOP avait déjà joué (et gagné de peu) un duel HU au cercle Clichy-Montmartre face à Basil Yaiche, l’un des tout meilleurs espoirs français de l’époque. Vers 2013, il avait également affronté (et battu) Alexandre Luneau avant de remettre le couvert en PLO face à Rui Cao à l'Aviation Club de France. Car oui, Big Roger n'a pas peur de se mesurer aux pointures du poker tricolore : dans un autre registre, il avait par exemple proposé à Bertrand "ElkY" Grospellier, plus gros gagnant français en tournois live et icône de toute une génération de grinders online, de lui verser 100 000 € s'il s'imposait au classement LivePoker 2012, après un premier titre en 2011. Roger avait tout donné dans la dernière ligne droite pour finalement l'emporter, le tout dans un esprit bon enfant.


Malgré tout, il y a un duel dont on aurait bien voulu voir la couleur : celui contre Erwann Pécheux, qui subit sans presque sourciller les sarcasmes de Roger Hairabedian depuis de nombreuses années. Raison du courroux de Roger ? Sa propre non-sélection au Global Poker Masters en 2015 : "Des joueurs comme Erwann Pecheux ou Paul Tedeschi, j’en ai vu passer des centaines qui aujourd’hui sont tombés dans l’oubli," assurait Roger sur Eurosport il y a deux ans. Et sur ce coup-là, il n'a pas tout à fait tort, lui qui a encore réussi pas moins de 22 places payées sur le circuit live l'an passé, ce qui n'est pas le cas de certains prodiges. Une pensée pour l'un des grinders des années 2010 Ilan Boujenah, dont le dernier ITM en live remonte à 2017 qui avait un jour déclaré sur le fameux thread CP de Big Roger qu'il le surclasserait sans peine sur la All Time Money List... Une prédiction qui ne reste à l'heure actuelle qu'un doux rêve. - Rootsah

Mike Matusow vs Shawn Sheikan : quand The Mouth trouve à qui parler


Nous sommes en juillet 2005, au Rio de Las Vegas. Mike Matusow, double détenteur de bracelet WSOP et connu pour sa grande gueule qui a déjà fait des étincelles sur le circuit – ce qui lui a valu le surnom de "The Mouth" -, est en train d’accomplir la perf' de sa vie, puisqu’il est chipleader en demi-finales du Main Event des WSOP. Assis deux crans à sa gauche, un certain Shahram Sheikan, double finaliste WSOP seulement, short stack et clairement pas de très bonne humeur. On ne sait pas si les deux joueurs avaient déjà eu maille à partir plus tôt dans le tournoi, mais il n’en faut pas plus à Mike pour titiller son adversaire, fredonnant un petit refrain provocateur tout en le fixant d'un air amusé… Sur le coup, "Shawn" ne réagit pas. Mais un peu plus tard, après avoir foldé préflop dans un coup opposant Matusow à Michael Kessler, l'Américain frappe la table à l’apparition du flop. The Mouth ne manque pas l’occasion d’en remettre une couche : "Tu sais que nous sommes au milieu de la main, nous avons besoin que tu la fermes." Réaction de "Sheiky" à un Mike toujours dans le coup : "Que viens-tu de dire ? Que viens-tu de dire ?" Résultat : le floor intervient rapidement et inflige dix minutes de pénalité aux deux joueurs pour mettre fin à ce clash improbable à un stade si avancé du plus gros tournoi au monde. Shawn accepte la sanction en silence, et Mike semble rigoler de la situation devant la caméra d'ESPN... Par la suite, le Californien, toujours muni d'un gros tapis, tentera de faire l’horreur à son adversaire en payant son all-in avec... 7-2, sans succès. Pour la petite histoire, Mike terminera 9e du Main, un peu mieux que Shawn, 11e.

Mais les centaines de milliers de dollars gagnés n’ont en tout cas pas suffi à réconcilier les deux hommes, dont la bisbille a carrément dégénéré quelques années plus tard, lors du tournage de l’émission High Stakes Poker : dans un épisode de la saison 3, on peut voir Sheikan casser volontairement les lunettes hors de prix de The Mouth ! Voilà un joueur qui semble n’avoir que peu de respect pour les légendes du poker, Doyle Brunson et Phil Hellmuth en ayant aussi pris pour leur grade dans d'autres shows TV, sans oublier une petite baston avec David "Viffer" Peat relayée par Erick Lindgren notamment. Depuis, l'affaire semble enterrée (même si un certain site d'infos parodiques a bien tenté de souffler sur les braises) et Shawn Sheikan a plus ou moins disparu des radars, malgré un top 10 sur un event WSOP il y a deux ans. Quant à Mike, hyperactif (et volontiers complotiste/Trumpiste) sur son compte Twitter, il est toujours présent aussi bien sur les tournois live qu'online. On n'a pas fini de l'entendre... - Rootsah

Doug Polk contre Daniel Negreanu : la guerre des influenceurs


On l’a appris il y a quelques semaines : après avoir passé une bonne partie des trois dernières années à se détester mutuellement par interviews et réseaux sociaux interposés, Daniel Negreanu et Doug Polk devraient finalement régler ça une bonne fois pour toutes, à la table de poker. Chic, s’exclament en cœur les fans : un HU4ROLZ entre deux grands noms du poker, cela n’arrive pas tous les jours. Mais au fait, à quand remonte le contentieux entre l’un des joueurs les plus titrés et appréciés de l’histoire et l’ex-pro reconverti en YouTubeur à succès ?

Il faut remonter à 2016. À l’époque, Negreanu est encore la tête de pont indéboulonnable de PokerStars, bénéficiant à ce titre du contrat de sponsoring le plus lucratif de l’histoire, complété avec des parts de la société à son nom. Alors quand son sponsor, qui vient récemment d’être racheté par le consortium canadien Amaya, se met à couper les budgets de son programme de fidélité (au revoir, le programme Supernova Elite) et augmenter le rake de certaines de ses tables, que fait la superstar canadienne ? Comme un bon soldat, elle va au front. Negreanu prend position, défend les décisions de PS, et se lance dans de longues explications comme quoi, dans certaines conditions, un rake plus élevé peut potentiellement être positif pour l’écosystème en chassant les pros des tables, laissant un peu d’air aux amateurs. Devant ces déclarations, on en trouve quelques-uns dans la communauté, pour dire que oui, peut-être, à la limite pourquoi pas, mais la majorité rigole et/ou est furieuse. Exemple avec Doug Polk, qui va rapidement prendre la tête de la fronde anti-KidPoker, à grand renforts de vidéos moqueuses et d’interviews remplies de punchlines.


Car pour Doug Polk, self-made man du poker (3 bracelets et des milliers d’heures de vol aux plus grosses tables de HU en ligne), cet autre self-made man qu’est Daniel Negreanu a commis un crime en prenant ces positions controversées. Lequel ? Quitter son rôle d’ambassadeur du poker pour devenir celui d’une marque. En un mot : devenir un « hypocrite », une « gêne » pour le monde du poker. Polk réussira à attribuer à Negreanu des mots qu’il n’a jamais prononcé verbatim mais qui feront mouche : « More Rake is Better ». Il ira même jusqu’à se payer un panneau publicitaire au bord du Strip de Las Vegas pour afficher cette formule, et la portera sur son t-shirt à l’occasion d’une table TV où il s’était retrouvé assis à côté de son nouvel ennemi ! Cet activisme contribuera largement à faire de Polk un héros auprès des grinders, et un nouveau porte-parole des intérêts des joueurs, au grand dam de Negreanu qui s’était depuis longtemps attribué le titre pour lui tout seul !

Avance rapide jusqu’à l’été 2020 : même s’il est désormais retraité du poker, et partage son contenu YouTube entre des éditoriaux sur les cryptomonnaies, l’actu internationale et les petits et gros scandales du poker, Doug Polk continue de secouer de temps à autre le cocotier de Daniel Negreanu. Ce dernier ne passe pas un été de rêve : en quête d’un bracelet WSOP devant son ordinateur, ses sessions Twitch sont régulièrement émaillées de pétages de plomb en direct suite à une déconnection ou d’un message de hater dans le chat, provoquant même son bannissement de la plate-forme. C’est là que Joe Ingram, autre grand influenceur du poker, intervient : et si vous régliez ça en heads-up ? Le tweet circule, Doug Polk se dit chaud patate, les retweets pleuvent et surprise : Daniel Negreanu accepte, donnant son accord sur le principe pour 10 000 ou 25 000 mains de NLHE en ligne, aux blindes 200 $/400 $ sur deux tables en simultané. Avec cependant une pointe de défaitisme, comme il l’avoue entre les lignes sur son blog : « C’était peut-être son intention dès le début. M’attaquer sans relâche, montrer les muscles, se moquer de moi, dans l’espoir de me faire accepter un duel high stakes. Si c’est le cas, bien joué. Tu as obtenu ce que tu voulais. » On a connu des déclarations de guerre plus enthousiastes !


Il faut dire que dans ce duel à venir, malgré ses 6 bracelets WSOP et sa 3e place sur la All Time Money List (42 millions de dollars !), Negreanu ne part pas favori, et il le sait : le No-Limit en HU est LA grande spécialité de Doug Polk. Le bougre a même battu à plate couture Claudico, la première mouture de la célèbre intelligence artificielle Libratus ! Mais Doug Polk se protège aussi d’une éventuelle défaite, expliquant qu’il n’a pas sérieusement joué au poker depuis des années, et surtout pas au plus haut niveau. Récemment, on l’a vu sur le podcast vidéo de Joe Ingram exhiber les courbes de son tracker depuis la reprise de son entraînement : « Je me fais défoncer ! » Du côté des bookmakers, PokerShares a clairement choisi son camp : Negreanu est l’underdog avec 3,8 contre 1, tandis que Polk tourne autour de 1,3. Quoi qu’il en soit, si les deux ne nous font pas le coup de Booba et Kaaris (il reste encore quelques points de négociation, comme le site qui accueillera le match), le combat sera dans tous les cas passionnant à suivre. Car au-delà des sommes impliquées, ces deux influenceurs du poker risquent quelque chose de peut-être plus important : leur crédibilité. - Benjo

Les pages à suivre :

t @Winamax


in @Winamax


f Winamax


wtv Winamax TV


wtv Wam-Poker

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet 1, 2, 3 ... 348, 349, 350  Suivante
Aller à la page :
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> Les News du Poker

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter