Se connecter
S'inscrire





Le fil des News
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> Les News du Sport
Surveiller les réponses de ce sujet Précédente  1, 2, 3 ... , 28, 29, 30  Suivante
Aller à la page :
Auteur Message
Harper
Reporter Winamax
Reporter Winamax


Inscrit le: 11 Juin 2010
Messages: 10148

MessagePosté le: 13/05/2017 10:57   Sujet du message: Interview de Nicolas Vilas Répondre en citant Signaler un Abus

Interview de Nicolas Vilas

Bien connu des fans de l'After Foot sur RMC, Nicolas Vilas anime « 91e » sur SFR Sport. Olá vivaaaaa !



Quelle est ton actualité et celle de ta chaîne ?

SFR Sport continue de bosser pour satisfaire au mieux ses clients. « 91e » (se) déroule du lundi au vendredi à 19h et s’inscrit avec cette même préoccupation de faire de toi un être accompli, heureux, cher client.

Zéro club portugais en 16e de la Ligue Europa et deux sortis en 8es de la C1. Es-tu surpris par ces résultats inhabituels pour le football lusitanien ?

Les temps ont changé. Et les facteurs qui l’expliquent sont multiples. Il faut déjà bien avoir conscience que la réalité économique du marché portugais n’est pas celle du Big 5 européen. En termes de revenus découlant des droits télés, de la billetterie, du merchandising ou du marketing, il y a un réel gap. Bien qu’en France la vision sur la TPO (tierce propriété) soit très souvent tranchée, son interdiction par la FIFA a eu des conséquences importantes pour les clubs portugais. Les sources de recettes et de financement étaient déjà limitées, elles le sont encore plus. Et le problème de la transparence, le plus important, n’en n’est pas pour autant réglé en l’état. D’une façon globale, les mesures prises par les instances du foot européen ne vont pas dans le sens de réduire l'écart entre le Big 5 et les "petits" championnats.

Quels sont les joueurs portugais qui animeront le prochain mercato d’été ?

Les « grands » (Benfica, Porto, Sporting) – comme les moins grands - vivent surtout de la vente de leurs meilleurs joueurs. La vente de joueurs représente 75% des revenus des clubs portugais (rapport de l’UEFA 2015), contre 18% en France. Dans l’absolu, la somme est quasiment identique entre les deux pays (autour de 260M€), ce qui traduit la « performance » des clubs portugais sur le marché des transferts. Cet été, il y aura, comme chaque année, un exode. Lindelöf, Nélson Semedo, Ederson, André Silva, Brahimi, Danilo, William Carvalho, Adrien, Gélson Martins ont une bonne cote sur le marché et ne sont pas les seuls.

Bernardo Silva, Seri, Lima, Marçal… Es-tu surpris par leur réussite en L1 ?

Ces cas sont différents. Il y a des jeunes qui n’étaient pas encore connus au Portugal, des bons joueurs de clubs intermédiaires, des joueurs barrés dans les grands, d’autres plus confirmés… Ce qui est surprenant, c’est que les clubs français aient pris autant de temps à s’intéresser au marché portugais qui regorge de joueurs accessibles. Pendant longtemps, beaucoup de recruteurs français estimaient qu’ils étaient trop limités parce qu’ils « n’avaient pas le niveau L1 » (oui, c’est du vécu). On parle parfois de clubs qui jouaient le maintien en France mais pour qui un élément de Setubal, Guimarães ou Paços n’était pas assez bon… Au final, ces éléments signaient dans des grands clubs portugais avant que des clubs français ne s'intéressent enfin à eux. Les temps ont changé grâce à des visions moins obtues. Le foot français s’est ouvert et il en ressort plus fort, plus enrichi. Et ça ne vaut pas que pour le marché des transferts. Les dirigeants français hésitent moins à s’ouvrir aux compétences extérieures. À l'OGC Nice, Julien Fournier fait partie de ces personnes pour qui un bon joueur n’est pas conditionné par sa nationalité, son CV, ou sa provenance. On voit le résultat…

Peux-tu nous en dire plus sur Antero Henrique ? Serait-ce un bon coup pour le PSG ?

Antero a un CV, un palmarès, un réseau. Il n’en est d’ailleurs pas demandeur. Le FC Porto a réussi sa reconstruction – après les victoires européennes de 2003 et 2004 – autour de lui. Ses compétences ne sont pas celles d’un « simple » directeur sportif. Il a touché à divers secteurs au FC Porto. Il a un savoir-faire qui en font un élément prisé aujourd’hui. S’il s’engage au Paris SG, c’est qu’il aura obtenu certaines garanties qui ne seront pas exclusivement financières.

Guedes ne joue pratiquement jamais au PSG. Le saut n’était-il pas trop grand pour lui ?

Guedes est un joueur de 20 ans arrivé en pleine saison dans un nouveau championnat, un nouveau pays, une nouvelle culture. Il évoluait dans un club où la pression était immense. La concurrence au Paris SG est importante mais on peut croire que si le PSG mise autant sur un joueur qu’il suivait depuis si longtemps, c’est qu’il croit en ses qualités.

Eder est sifflé chaque week-end dans les stades français. Quel message de paix souhaites-tu adresser aux supporters ?

La citation suivante : « La vérité engendre la haine. »

C'est beau... Quels sont tes pronostics (1/N/2) pour la prochaine journée de L1 ?

Vu que je n’ai droit qu’à des questions sur le Portugal, mes pronostics se feront en conséquence.



One shot Cristiano Ronaldo

Qu’est-ce qui pourrait priver Cristiano du prochain Ballon d’or ?

Les journalistes. Ce sont eux qui votent, non ?

La question que tu aimerais lui poser ?

À quand les nœuds papillon CR7 ? (Les inconditionnels de 91e savent).

On te charge d’écrire sa biographie. Quel en serait le titre ?

« Le messie - Calma, estou aqui »

Combien d’années au plus haut niveau lui donnes-tu encore ?

Autant qu’il veut…
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 353

MessagePosté le: 14/05/2017 10:52   Sujet du message: Bordeaux - OM : le prono de Cazarre Répondre en citant Signaler un Abus

Julien Cazarre donne son pronostic avant l'affiche du Multiplex entre Bordeaux et l'OM.

Marseille n'a plus gagné à Bordeaux depuis quarante ans mais Julien Cazarre s'en fiche. Notre parieur fait confiance au melon de Patrice Evra et mise sur une victoire phocéenne par deux buts d'écart @4,90.


Bet & Mechant - Winamax - Bordeaux vs Marseille... par winamax

Pariez sur Bordeaux - OM

- Côté Bordeaux, la charnière centrale est atteinte : Lewczuk est suspendu et Pallois est convoqué au judo. Jérémy Ménez est blessé mais personne ne l'a remarqué. À Marseille, Sakai est suspendu et Sertic est blessé. Khaoui est quant à lui recherché.

- Bordeaux n'a plus perdu face à Marseille à la maison depuis 40 ans. Nicolas Seube venait d'arriver à Caen. Le succès des hommes de Gourvennec paye bien avec une cote @2,40.

- Marseille reste sur neuf matchs sans défaite en Ligue 1. La dernière chute date de février face à Paris. La victoire phocéenne est cotée @2,85.

- Le match aller s'était soldé sur un score de 0-0 au Vélodrome. Cela conviendrait certainement aux Marseillais ce soir ! Ce score exact est coté @12.

- Aligné à la pointe de l'attaque, Laborde est la surprise de cette deuxième partie de saison. L'attaquant des Girondins a planté à six reprises en championnat. Son but est coté @2,45.

- Buteur lors du dernier match face à Nice, Bafé Gomis affole ses compteurs avec 18 réalisations en championnat. Son but est coté 2,05.

- Morgan Sanson délivre les caviars à chaque journée. Il en est à 12 passes décisives en championnat et Julien Cazarre le voit buteur. La cote est @5.

Les pages à suivre

@WinamaxSport


Winamax Sport


Pariez sur le sport

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 353

MessagePosté le: 15/05/2017 15:47   Sujet du message: Grille n°71 : les gagnants Répondre en citant Signaler un Abus

L'équipe de "ulyssedu14" a récupéré le plus gros gain jamais vu sur une grille Winamax avec 64 745,92 € empochés !

Le Multiplex Ligue 1 s'est invité dans la grille 12 et a fait trois heureux. "Ulyssedu14" et ses deux copains ont investi 4 € dans la grille pour décrocher le jackpot suprême. En se couvrant intelligemment sur Caen - Rennes et Metz - Toulouse, nos joueurs ont empoché 64 745,92 € à se partager, le plus gros gain jamais obtenu sur une grille ! De quoi racheter un club de Ligue 1 en difficulté (l'Olympique Lyonnais ?). On les félicite d'avoir osé mettre la Roma contre la Juventus et Angers victorieux à Nice.

On ne cesse de vous le répéter : faites des grilles en équipe si vous le pouvez !

Grille 7 : l'union fait la force

Sur la grille 7 du dimanche soir, l'équipe de "bocha-bangui" a également réalisé un gros coup sur les matchs du Multiplex. Avec Dijon et Lyon en sec, nos parieurs ont assuré le coup sur toutes les autres rencontres. Ils pouvaient le faire aisément puisqu'ils n'étaient pas moins de 39 à mettre une petite pièce pour un investissement total de 243 €. Résultat : 6 530,94 € dans les poches !

Préparez la grille n°72

Lyon - Nice, OM - Bastia et PSG - Caen sont dans la grille n°72. 20 000 € sont garantis ! N’oubliez pas de la valider avant samedi 20 mai à 21 heures.

Les pages à suivre

@WinamaxSport


Winamax Sport


Pariez sur le sport

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 353

MessagePosté le: 17/05/2017 10:20   Sujet du message: Top 5 : les coups à tenter en Ligue 1 Répondre en citant Signaler un Abus

Vous ne savez pas sur quoi mettre un billet pour vibrer avec la dernière journée de L1 ? On vous guide !

PSG - Caen : plus de 2,5 buts en 2e mi-temps @2,25

À l'issue d'une saison ternie par une élimination cruelle en C1 contre Barcelone et une deuxième place en championnat, le PSG doit clôturer sur une bonne note à domicile. Les Parisiens vont donc réserver un accueil cousu main aux Caennais qui n'arrivent plus à sortir la tête de l'eau depuis mars (7 défaites en 10 rencontres). Cela sent bon le festival de buts en seconde mi-temps, comme très souvent avec Paris !

Pariez sur PSG - Caen

Toulouse - Dijon : nul @3,40

Dijon doit assurer son maintien mais on fait confiance à Dupraz pour motiver ses troupes lors de la dernière à la maison. Pas de jaloux, coupons la poire en deux avec un bon nul des familles. Dijon reste en Ligue 1, Toulouse termine sa saison dans le ventre mou, et tout le monde est content. Merci, au revoir.

Pariez sur Toulouse - Dijon

Angers - Montpellier : Angers par au moins 2 buts d'écart @3,50

Dernier match à domicile pour Angers qui vient d'infliger à Nice sa première défaite de la saison à l'Allianz Riviera ! Le SCO, tranquillement assuré de rester dans l'élite, va fêter le maintien devant son public en étrillant Montpellier qui reste sur 4 défaites consécutives. Et comme on est gourmand, on imagine un succès par au moins 2 buts d'écart !

Pariez sur Angers - Montpellier

Lyon - Nice : Lyon avec exactement 1 but d'écart @3,65

Fin d'exercice avec une belle affiche entre Lyon et Nice, deux équipes ayant réalisé une bonne saison et finissant paisiblement dans les places européennes. Dans cette rencontre sans enjeu, on voit bien l'OL s'imposer d'une courte tête à domicile à l'issue d'un match débridé.

Pariez sur Lyon - Nice

OM - Bastia : Bastia @10

Bastia a encore une chance de rester en Ligue 1. Les Corses n'ont pas leur destin entre leurs mains mais peuvent croire au miracle... en allant gagner à Marseille. Vu la forme de l'OM en ce moment, cela semble mission impossible, d'autant plus que dans l'histoire de la Ligue 1, Bastia n'a jamais gagné au Vélodrome. Et alors ? Je n'avais jamais mangé de poulpe à l'aïoli jusqu'à maintenant et c'est désormais chose faite, même si j'ai vomi dans la foulée. La victoire de Bastia à l'OM est la très grosse cote de cette dernière journée !

Pariez sur OM - Bastia

Les pages à suivre

@WinamaxSport

Winamax Sport

Pariez sur le sport

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kinshu
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 26 Sep 2006
Messages: 5976

MessagePosté le: 19/05/2017 14:56   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Sur Winamax TV ce week-end

Duel pour le titre entre Barcelone et le Real Madrid, NBA et tournoi de Rome sont au programme de Winamax TV ce week-end.

Chaque semaine, Winamax TV vous permet de regarder un grand nombre de matches en intégralité tout en pariant. La fin de saison de football approche et l'enjeu est toujours présent. La NBA et le tournoi de Rome se font également une place de choix dans le programme Winamax TV.

Les affiches

Le Dortmund de Dembélé et Aubameyang doit assurer sa troisième place à l'occasion de la dernière journée en Bundesliga. Le club Jaune et Noir ne peut plus espérer mieux mais pourrait quitter le podium en cas de mauvais résultat. Attention ! Du côté de l'Espagne, vous pourrez suivre dimanche sur Winamax TV le duel à distance pour le titre entre le Real Madrid qui se déplace à Malaga et Barcelone qui reçoit Eibar. Zidane pourra compter sur un Cristiano Ronaldo qui marque comme il respire.

En basket, ne manquez pas le choc entre les Spurs et les Warriors. San Antonio n'a déjà plus le choix puisque les hommes de Gregg Popovich sont menés 2-0 avant ce match 3 décisif.

Si vous êtes plutôt tennis, la finale du tournoi de Rome sera à suivre en intégralité sur notre site ! Un duel entre Wawrinka et Djokovic peut-être ? On signe.

Football :

- Dortmund - Werder, samedi à 15h30
- Malaga - Real Madrid, dimanche à 20h
- Barcelone - Eibar, dimanche à 20h

Basket :

- San Antonio - Golden State, dimanche à 3h

Tennis :

- Finale du tournoi de Rome, dimanche à 16h

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kinshu
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 26 Sep 2006
Messages: 5976

MessagePosté le: 24/05/2017 12:47   Sujet du message: Barrages Ligue 1 : tout ce qu'il faut savoir Répondre en citant Signaler un Abus

Barrages Ligue 1 : tout ce qu'il faut savoir

Qui de Troyes ou Lorient jouera en Ligue 1 la saison prochaine ? Pour la première fois au 21e siècle, les barrages vont décider du sort des deux équipes.

Pariez sur Troyes - Lorient

Pour beaucoup, les barrages sont une nouveauté en Ligue 1 mais les plus âgés se souviendront que ce système a déjà été utilisé dans notre championnat. La dernière équipe à avoir bénéficié de cet événement excitant était l'AS Cannes victorieux de Valenciennes à l'issue de la saison 1992/1993. Aujourd'hui, Troyes et Lorient se retrouvent pour jouer leur avenir sur deux matchs. Le premier aura lieu ce jeudi 25 mai à 20h45. On a hâte !

Le format

Pas de panique, il ne faut pas un master en mécanique de précision pour comprendre le format. La rencontre entre Troyes et Lorient se jouera en aller-retour avec le premier duel chez l'équipe de Ligue 2. Historiquement, les barrages bénéficient à l'équipe du niveau inférieur qui parvient à monter dans 54% des cas. La cote de l'accession de Troyes en Ligue 1 est @1,95.

En cas d'égalité entre les deux formations à l'issue des deux matchs, les buts marqués à l'extérieur comptent double. Vous le sentez le parfum de la Ligue des champions ?

En cas d'égalité parfaite, Troyes et Lorientais se départageront avec des prolongations et une séance de tirs au but qui devra se terminer avant le début de la saison prochaine. Logiquement, cela devrait être bon.

Le match

Troyes a gagné sa place de barragiste à l'issue d'une dernière journée de Ligue 2 complètement folle où six équipes étaient concernées par le podium. Menés rapidement 2 à 0 à Sochaux, les Troyens étaient mal engagés. Ils ont su toutefois renverser la vapeur pour s'imposer 3 à 2 ! La victoire de l'ESTAC est @2,55 pour ce barrage aller.

De leur côté, les Merlus peuvent presque s'estimer heureux de disputer ces barrages. Après un début d'exercice catastrophique, Lorient a été lanterne rouge du championnat durant 24 journées, arrivant finalement à se donner de l'air le soir de la 31e journée. L'équipe de Casoni a même failli éviter les barrages, en faisant un bon nul face à Bordeaux lors de l'ultime journée, mais Caen a accroché un miraculeux point à Paris en parallèle. Pour ce match crucial, le succès à l'extérieur est @2,75 pour le FCL et le nul @3,10.

Ce premier affrontement entre Troyes et Lorient a de grandes chances de ressembler à celui du barrage Ligue 2 disputé ce mardi entre Paris FC et Orléans (0-1). On s'attend à une rencontre pauvre en buts où les deux équipes s'observent et privilégient la défense en vue du barrage retour. La cote d'un match avec moins de 2,5 buts est @1,62.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 353

MessagePosté le: 26/05/2017 16:03   Sujet du message: Sur Winamax TV ce week-end Répondre en citant Signaler un Abus

Ne partez pas tout de suite en vacances : finales de coupes et tennis sont au programme de Winamax TV ce week-end.

Chaque semaine, Winamax TV vous permet de regarder un grand nombre de matches en intégralité tout en pariant. La saison n'est pas complètement terminée puisque les finales de coupes en football et le tennis vont rythmer un week-end qui s'annonce chargé !

Les affiches

Du côté de l'Angleterre, Arsène Wenger est au bord du craquage, lui qui n'a pas réussi à qualifier Arsenal pour la Ligue des champions. Pour sauver sa saison comique, le coach français n'a plus que la FA Cup. Problème : c'est le Chelsea de Conte qui l'attend avec l'objectif de réaliser le doublé.

En Allemagne, Dortmund a un boulevard pour remporter un trophée avant le départ probable d'Aubameyang. En effet, après un bon début de saison, Francfort s'est effondré en 2017 avec 3 victoires en 18 rencontres. Il ne reste plus qu'à conclure pour la bande à Dembélé.

Le programme se poursuit en Espagne avec une finale pour Barcelone face à Alaves. Devancé par le Real Madrid en championnat, les Blaugranas n'ont plus que cette compétition pour sauver une saison moyenne (si on ne compte pas le mercredi 8 mars).

Au Portugal, Benfica peut réaliser le doublé championnat - coupe mais il faudra battre Guimaraes, une formation ayant remporté ce trophée en 2013.

Enfin, ne manquez pas le début de Roland-Garros avec les promos Score exact 3+1 et Cash & match pour vibrer durant ces deux semaines de compétition.

Football :

- Arsenal - Chelsea, samedi à 18h30
- Francfort - Dortmund, samedi à 20h
- Barcelone - Alaves, samedi à 21h30
- Benfica - Vitoria Guimaraes, dimanche à 18h15

Tennis :

- Début de Roland-Garros, dimanche à 10h

Les pages à suivre

@WinamaxSport

Winamax Sport

Pariez sur le sport

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 353

MessagePosté le: 27/05/2017 16:49   Sujet du message: Angers - Paris : l'avant-match en chiffres Répondre en citant Signaler un Abus

Statistiques, cotes et coup du soir : tout ce qu'il faut savoir avant Angers - Paris !

Pour le centenaire de la Coupe de France, Angers et Paris seront opposés dans un duel qui sera forcément historique : les hommes de Stéphane Moulin peuvent offrir un premier trophée à leur club alors que les Parisiens ont la possibilité de dépasser l'Olympique de Marseille au palmarès de la compétition.


Douzième du dernier championnat, Angers aborde cette finale sans pression avec l'espoir de réaliser un exploit. Stéphane Moulin a la chance de n'avoir aucun blessé majeur et devrait aligner son attaque de feu composée de Toko Ekambi, Diedhiou et le très convoité Pépé. Sera-ce suffisant pour décrocher une victoire face aux Parisiens, chose que les Angevins ne sont jamais parvenus à faire en cinq duels (4 défaites et un nul) ? Ils pourront néanmoins se rassurer en regardant leur forme au cours du mois de mai : deux victoires sans prendre de but contre Nice et Montpellier et un nul décroché à Lorient. La cote d'Angers qui remporte le trophée est @6 !


Paris ne pouvait pas plus mal aborder son dernier événement de la saison. Des rumeurs insistantes indiquent qu'Unai Emery devrait être remplacé par Jorge Jesus à l'issue de cette finale, de quoi fragiliser un peu plus le coach de la capitale. Pourtant, sur le papier, le PSG n'a rien à craindre puisqu'il reste sur 31 victoires d'affilée en Coupes nationales. Encore mieux : toutes compétitions confondues, Paris n'a perdu que deux fois en 2017. Au niveau de l'effectif, Meunier et Kurzawa sont absents alors qu'Areola devrait débuter dans la cage. C'est risqué mais Paris est largement favori avec une cote @1,18.

Le coup du soir

Chaque joueur marque au cours du match : Cavani - Di Maria @4. Cette saison, Paris s'est imposé à deux reprises face à Angers et sur le même score de 2-0. Au match aller, Cavani et Thiago Silva avaient planté au Parc et un doublé de Di Maria avaient permis aux Parisiens de l'emporter au retour. La cote buteur de Cavani @1,60 est peu excitante alors on va chercher un pari plus risqué : misez 100 € sur "Cavani et Di Maria marquent au cours du match" pour remporter 400 €.

Pariez sur Angers - Paris

Les hommes à suivre


1. Thomas Mangani

Tireur de coups francs et de penalties, Thomas Mangani est l'un des hommes clés du SCO. Le Beckham angevin a inscrit trois buts et délivré sept passes décisives cette saison. Sa cote buteur @10,50 donne envie de cliquer.


2. Julian Draxler

Si le coup du soir ne vous donne pas d'inspiration, on vous propose un autre buteur parisien en la présence de Julian Draxler. L'Allemand a trouvé le chemin des filets à quatre reprises depuis son arrivée. Son but est coté @2,15.

Les pages à suivre

@WinamaxSport

Winamax Sport

Pariez sur le sport

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MaximeMianat
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 273

MessagePosté le: 30/05/2017 16:53   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Top 5 : les coups à tenter sur Roland-Garros

On vous propose quatre matchs en simple et un vainqueur du tournoi chez les dames. À vous de choisir !

Vainqueurs du tournoi

Elina Svitolina @7,50

Halep est la favorite mais sa concurrente ukrainienne, âgée de 22 ans, est l'actuelle numéro 1. Elle occupe la tête du classement depuis sa victoire en finale à Rome... contre Halep, justement. Taipei, Dubaï, Istanbul : ses succès sont nombreux cette saison. Elle n'a jamais gagné à Paris mais a marqué les esprits en atteignant les quarts, très jeune, en 2015. 

Pariez sur Svitolina

Matchs en simple

Horacio Zeballos @1,60

Match entre deux joueurs expérimentés du circuit : Karlovic (38 ans) et Zeballos (32 ans). Si le Croate est 24e au classement ATP, il a été légèrement accroché par le modeste grec Tsitsipas au premier tour des Internationaux de France. En parallèle, l'Argentin s'est facilement défait du Français Mannarino. Demi-finaliste à Barcelone cette saison, Zeballos a clairement les cartes en main pour dominer son ainé lors de ce deuxième tour.

Pariez sur Karlovic - Zeballos

Bethanie Mattek-Sands @2,82

Pourquoi ne pas mettre une pièce sur Mattek-Sands ? La joueuse américaine a une réelle chance face à Kvitova qui vient tout juste d'effectuer son retour à la compétition après six mois d'absence sur les courts. Plus à l'aise sur gazon que sur terre battue, la Tchèque a un seul match dans les jambes depuis novembre, celui de ce premier tour de Roland-Garros. C'est du tout cuit !

Pariez sur Mattek-Sands - Kvitova

Océane Dodin @4,20

Les victoires françaises sont rares, alors autant encourager la jeune Océane Dodin, qualifiée pour le deuxième tour pour la première fois de sa carrière après son succès facile contre Camila Giorgi (6-2, 6-3). Un score qui laisse espérer un match accroché face à la Russe Svetlana Kuznetsova, tête de série n°8, bousculée au premier tour par l'Américaine Christina McHale (7-5, 6-4). 

Pariez sur Dodin - Kuznetsova

​Tommy Robredo @4,80

En quatre confrontations, Robredo a battu le Bulgare à trois reprises sur terre battue. On ne va pas vous rejouer la fable de l'Espagnol injouable sur cette surface, mais l'expérimenté Robredo, 35 ans, a battu ce même adversaire en avril au tournoi de Marrakech. Une victoire 6-4, 1-6, 6-1 qui annonce peut être une surprise.

Pariez sur Robredo - Dimitrov

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 353

MessagePosté le: 30/05/2017 17:00   Sujet du message: Interview de Yoann Riou Répondre en citant Signaler un Abus

Avant Juventus-Real Madrid, rencontre avec le journaliste survolté et passionné du quotidien L'Équipe, spécialiste du foot italien.

Son compte Twitter lui sert de biographie : "Journaliste à L'Équipe / 7 ans géniaux en Italie (2005-12) / 5 mois fantastiques en Angleterre (Fin 2015-début 16) / Guingamp, 7 235 hab, le meilleur club du monde." Yoann Riou, 39 ans, a assisté lundi dernier au Tour d'Italie. Un souvenir mémorable.

Nous t’avons vu lors du Giro, au milieu des tifosi. C’était l’endroit parfait pour toi ?

J’ai vécu sept ans en Italie (quatre ans à Turin, trois ans à Milan), sur le terrain, au cœur du sport. Ce fut sept années merveilleuses, de 2005 à 2012. Depuis deux, trois ans, je me déplace de plus en plus pour le plaisir, pour découvrir, apprendre plein de choses. En juillet 2015, Didier Roustan m’avait invité au Chili pour suivre la fin de la Copa America. On avait assisté au stade au premier sacre du Chili dans cette compétition, au milieu du peuple ! C'était face à l’Argentine de Messi. Des émotions pures. Cette année, avec Didier, on a fait un voyage de fou en Argentine, cette fois pendant une semaine inoubliable. Buenos Aires, Rosario… J’ai découvert notamment le Monumental où on a vu Argentine – Chili. Par ailleurs, entre 2015 et 2016, je suis allé vivre quelques mois à Newcastle, ville dont j’étais tombé amoureux au cours de deux reportages. Newcastle, ville ouvrière, avec de vrais gens, qui connaissent la difficulté de la vie. Ville extrêmement humaine, avec une volonté de vivre intense. Et avec un esprit de fête. J’habitais dans une famille d’accueil à 200 mètres de Saint James’ Park. Pendant cinq, six mois, j’ai fait le tour de l’Angleterre pour assister à un grand nombre de matches. Je voulais vivre comme un spectateur, un passionné de foot. Grâce à une amie, j’ai pu découvrir le Millennium Stadium à Cardiff et Twickenham, où j’ai vu deux matches de rugby. Deux temples du sport ! C’était extraordinaire !

Et puis, le Giro au cours de ce printemps. Comme Thibaut Pinot était énorme, je décide d’aller l’encourager au cours d’une étape de montagne mythique, la semaine dernière. Je rejoins un copain à Milan, le lundi, pendant une étape de repos. Et nous nous approchons des montagnes. Le mardi, nous nous levons à 5h45 pour partir en voiture jusqu’à Bormio où des bus faisaient monter des passionnés de vélo jusqu’au sommet du Stelvio à plus de 2 700 mètres d’altitude. L’étape passait notamment par ce col légendaire du Stelvio. J’ai tout adoré. On était au milieu de passionnés absolument fous de cyclisme, de gens qui avaient grimpé ce col dans la journée avant de voir quelques secondes les coureurs du Giro. Et au sommet du Stelvio, c’était comme dans un stade bouillant. L’important, ce n’était pas tant voir les coureurs, mais de passer une journée à vivre ce Giro, à patienter, à marcher, à humer l’air d’un col historique.

Comment expliques-tu cette ferveur qu’on ne retrouve pas forcément en France ?

En Angleterre, en Italie, en Argentine, à ce que j’ai pu voir, vivre, le sport est un mode de vie, un art de vivre, c’est leur ADN. C’est dans le sang de ces peuples. Il y a un lien maternel entre l’Italie et le Giro. J’ai vu des banderoles « Vive Bartali, vive Coppi » sur le Stelvio. En Angleterre, en Italie, en Argentine, on voue un culte aux champions du passé, aux légendes. J’ai pu le constater dans le football italien : là-bas, les anciens sont infiniment respectés et interviennent très souvent dans les médias. En France, c’est différent. J’adorais le dimanche matin en Italie par exemple. Tu sentais clairement tout le pays qui attendait les matches. Il y avait un parfum particulier et magique. L’attente… Je voyais l’amour des gens pour Valentino Rossi en MotoGP le dimanche après-midi, et puis c’était la Serie A ! La messe !

Quels souvenirs gardes-tu de ton époque turinoise ?

J’arrive fin janvier 2005 à Turin. Sans parler un mot d’italien. Je ne connaissais rien de ce pays. Je fais le voyage en voiture Paris-Turin et après avoir franchi le tunnel du Fréjus, je suis en Italie ! C’était un dimanche après-midi, et là, à la radio, je tombe sur le multiplex des matches de Serie A. Je ne comprenais pas un mot mais j’ai tout de suite adoré la passion absolue des commentateurs ! Ça bouillonnait tellement ! Dans la voiture, j’étais comme un fou, trop heureux. Immédiatement, j’ai aimé l’Italie. Mon aventure devait durer un an ou un an et demi. Le voyage a finalement duré sept ans. J’ai pu compter sur des journalistes italiens qui m’ont énormément aidé et soutenu. Et j’ai appris l’italien sans prendre de cours mais en vivant avec les gens.

Un peu plus d’un mois après mon arrivée, le 9 mars 2005, j’assiste à Juventus Turin – Real Madrid, 8ème de finale retour de la Ligue des champions au Stadio delle Alpi. Le Real alignait Beckham, Figo, Zidane, Roberto Carlos, Ronaldo le Brésilien… À l’aller, 1-0 pour le Real à Santiago-Bernabeu. Et au retour, dans une ambiance sensationnelle, la Juventus l’avait emporté 2-0 après prolongation. J’avais fait les notes de la Juve pour L’Equipe pour ce match. Ce soir-là, j’avais vu jouer Zidane, et samedi, à Cardiff, il sera sur le banc du Real comme coach ! Buffon, lui, gardera encore le but de la Juve samedi pour cette finale.

En octobre 2008, j’avais assisté à un autre Juventus – Real Madrid, en phase de groupes de la Ligue des champions, au stade olympique de Turin : 2-1 pour la Juve avec un but magnifique de Del Piero ! C’était alors un club en reconstruction après le scandale de 2006. Nedved, Chiellini, Del Piero, Marchisio avaient notamment participé à ce match.

Pendant mes années italiennes, j’ai vécu un moment extrêmement émouvant. Ce fut le Liverpool-Juventus en quart de finale de cette compétition, en avril 2005, vingt ans après le drame du Heysel (trente-neuf morts et des centaines de blessés le soir de la finale de C1 Juve-Liverpool en 1985). En ce jour d’avril 2005, j’avais fait le voyage en car de Londres à Liverpool avec un groupe de supporters de la Juve nés peu de temps après cette tragédie. J’avais passé la journée notamment avec Massimo qui était au Heysel et avait perdu deux amis. J’ai vécu ce quart de finale aller en 2005 à Anfield avec les supporters juventini dans une ambiance tellement poignante.

Est-ce une surprise de retrouver la Juve en finale alors qu’elle a perdu Pogba cet été ?

Cette équipe a toujours su se reconstruire malgré les départs. Il faut saluer le travail de Massimiliano Allegri qui a su changer ses plans en janvier après une défaite contre la Fiorentina. Il est alors passé d’un 3-5-2 à un 4-2-3-1 avec Pjanic et Khedira en duo formidable devant la défense, Dybala en chef d’orchestre en dix, Mandzukic et Cuadrado sur les côtés et Higuain devant. Pjanic est fin, raffiné, poétique. Mandzukic, qui a marqué en finale de la C1 en 2013 avec le Bayern Munich (victoire contre Dortmund), s’est réinventé en jouant sur un côté, a fait un travail titanesque, s’est battu, a couru comme quatre, a taclé… Il a été prépondérant !

Contre Monaco, Allegri a proposé un 3-4-3 qui a parfaitement fonctionné. On n’atteint pas la finale de la Ligue des champions par magie. L’école italienne des entraîneurs est admirable : Allegri, Conte, Ancelotti, Ranieri… D’autres encore. Tant et tant de travail de leur part... Ils mêlent expérience, compétence, science tactique, humaine.

Que penses-tu de Conte ?

Allegri a commencé comme coach en quatrième division italienne puis a fait de la troisième division, pas à pas. Antonio Conte, lui, a débuté sa carrière d’entraîneur en deuxième division, à Arezzo, puis est passé à Bari, toujours en Serie B. Et sa première expérience en Serie A ne dura même pas quatre mois, à l’Atalanta Bergame (saison 2009-2010). Pendant une rencontre contre Naples, à Bergame, il s’était fait insulter par les supporters de son équipe, l’Atalanta. Ils lui reprochaient de trop penser à la Juve qu’il avait failli rejoindre l’été précédent. Pendant cette rencontre, Conte fit signe aux supporters de la boucler. Et après le match, près de cinq cents ultras de l’Atalanta firent le siège du stade, hurlant à Conte qu’il devait partir. Il démissionna le lendemain. Après, il repartit en Serie B. Ce que j’aime chez Allegri et Conte, c’est qu’ils ont connu des moments difficiles et ont su rebondir. Allegri, lui, s’était fait virer de Cagliari alors qu’il avait fait du très bon travail.

J’ai un souvenir marquant de Conte : l’été 2008, je vais dans les Dolomites assister à un match amical entre l’Inter de Mourinho et Bari de Conte, alors en Serie B. C’était la première fois que je voyais Conte dans la peau d'un coach, en vrai au stade. Et pendant tout le match, je le vis sans cesse hurler, gesticuler, crier des consignes à ses joueurs. Ça m’avait vraiment surpris sur le moment. Mais déjà, Conte avait une extrême exigence par rapport à ses joueurs, un souci de perfection, une volonté féroce de faire progresser son équipe. Il ne laissait rien passer. J’adore tellement Conte et Allegri dans leur manière d’entraîner. Ce sont des architectes avec une grande grinta. Par exemple, Allegri n’a pas peur de la confrontation avec ses joueurs. Conte, Allegri, Simeone, Klopp, entre autres, j’aime énormément. Conte te fait passer, vivre des émotions.

Pour préparer Juve-Monaco, tu avais visionné quatre matchs de la Juve…

Avant chaque match que je commente, je vois plusieurs matches des équipes en lice. Pour que ça entre en moi. Le Real possède la BBC, la Juventus, elle, a la BBBC : Buffon, Bonucci, Barzagli, Chiellini. Ces joueurs ont tout vécu, jouent ensemble à la Juve depuis janvier 2011. Six saisons et demie vécues ensemble ! Des liens absolus entre eux quatre. Au-delà des joueurs, ce sont des hommes qui ont une magnifique sensibilité. Certains ont vécu des épreuves dans leur vie. Il y a eu la maladie d’un des enfants de Bonucci pendant plusieurs mois en 2016. Toute l’Italie avait été émue par la bataille de Bonucci et de son fils.

De Barzagli, 36 ans, on se souvient de ses larmes après le quart de finale perdu avec l’Italie contre l’Allemagne à l’Euro 2016. Une grande générosité et humilité. Il fut champion du monde en 2006, avec Buffon. Ah, Buffon ! Une légende ! Un formidable compétiteur qui a vécu 1 000 vies lui aussi. J’ai eu la chance de l’interviewer longuement deux fois, en 2006 et 2009. En 2009, je l’avais interrogé sur la dépression dont il avait été victime de décembre 2003 à juin 2004. Il m’avait alors parlé de Marc Chagall, un peintre naturalisé français qu’il aimait beaucoup et dont les tableaux lui avaient fait beaucoup de bien pendant sa dépression : « Un jour, alors que j’allais mal, j’ai vu trois fois dans la même journée à Turin une exposition de ses tableaux. Voir ses peintures m’avait procuré de si belles sensations », m’avait-il confié. Ce n’est pas un hasard si l’Italie de Conte, Buffon, Chiellini, Bonucci, Barzagli a ému les gens pendant l’Euro 2016. J’étais au Stade de France lors du match Espagne – Italie en huitième de finale, et ce fut une sensation incroyable de voir cette alchimie, cette harmonie dans cette sélection. Cette Italie touchait au cœur. Et la Juventus d’aujourd’hui dégage beaucoup d’humanité, notamment à travers son duo Marotta - Paratici (directeur général et directeur sportif).

J’étais allé faire un reportage à la Sampdoria dans mes premières semaines en Italie en 2005. Marotta et Paratici étaient alors dirigeants dans ce club. Comme je ne parlais pas italien à ce moment-là, la Sampdoria m’avait mis à disposition Fabio Paratici, alors très jeune, pour me guider et me servir de traducteur. Et j’avais découvert un mec en or, extrêmement humain, courtois, affable, adorant le foot français et qui était déjà très fort sur le scouting de jeunes. En revanche, j’avais eu un gros problème avec Luciano Moggi (directeur général de la Juve de 1994 à 2006).

Comment ça ?

Je vais te raconter une anecdote. En mai 2005, le journal me demande d’obtenir une interview avec Olivier Kapo, alors à la Juventus Turin. Sauf que le club turinois avait décrété le ‘’silenzio stampa’’, c’est-à-dire que les joueurs avaient interdiction de parler aux médias. Mais comme j’étais arrivé depuis peu en Italie, je ne savais pas que briser un "silenzio stampa", surtout avec la Juve, pouvait être terrible. Comme j’étais pigiste, que le journal me demandait cette interview, je me suis battu pour l’avoir et Olivier Kapo accepta de me rencontrer. Quand le papier fut publié dans le journal, la Juventus entra dans une colère incroyable et pendant six mois et demi, le club m’interdit d'accéder à son centre d’entraînement, de participer à toutes les conférences de presse du coach, des joueurs et de réaliser toute interview individuelle. Un désastre total. Surtout qu’à l’époque, il y avait notamment Trezeguet, Thuram, et Vieira qui arriva à l’été 2005. Pendant six mois et demi, à Turin, je me suis senti extrêmement seul. Je n’avais rien fait de mal, juste mon travail. Finalement, en décembre 2005, je fus convoqué au siège du club et je me suis retrouvé dans une pièce avec notamment Luciano Moggi, alors personnage tout puissant, qui faisait la pluie et le beau temps, qui me dit que la ‘’suspension’’ était levée. Le ton n’était pas amical. L’arrivée de nouveaux dirigeants à la Juve depuis le scandale de 2006 a fait beaucoup de bien. C’est un club qui a gagné en sympathie et en humanité.

Quel est ton onze type actuel ?

Remplaçants : Donnarumma, Morgan, Hamsik, Insigne, Valdivia, Aranguiz, Torres, Balotelli.

Quel sera le score de Juventus - Real ?

3-2 pour la Juventus (la cote est @36).

Session one-shot tactique

Ta meilleure interview avec un sportif italien ?

Je te donne deux souvenirs merveilleux : Balotelli en 2012 pour France Football, avant l’Euro, dans un petit appartement au-dessus de celui de ses parents. Extrêmement affable, gentil, courtois et adorable. Et Paolo Maldini en 2010 pour L’Equipe. L'entretien avait été réalisé chez lui à Milan. La classe absolue, d’une politesse exquise, d’une élégance totale. Mon interview avec lui a été un tournant pour moi.

Et la plus difficile ?

Les stars sont très difficiles à avoir, mais lorsqu’elles acceptent, elles se racontent à la perfection. Je comprends que les meilleurs joueurs et entraîneurs sont extrêmement compliqués à avoir, c’est un plaisir énorme de tout faire, de te battre pour les avoir. Quand tu as un grand nom devant toi, il ne te déçoit jamais. Ronaldinho, Sacchi, Gattuso, Pirlo, Chevtchenko, Buffon, Mancini, Seedorf, Del Piero, Robinho, Lippi, Maldini, notamment, ce fut un régal total de les interviewer. J’avais vraiment galéré à avoir Mino Raiola pour une longue interview. Je l’avais harcelé de SMS, de mails pendant des mois et des mois et il en avait tellement eu marre qu’il avait accepté de me voir ! Et il m’accorda beaucoup de temps à Amsterdam puis je l’avais revu à Londres.

Où partir en vacances en Italie ?

Dans les Pouilles.

Tes pâtes préférées ?

Les penne all’arrabbiata.

Tu autorises l’ananas dans la pizza ?

Je n’ai mangé aucune pizza avec de l’ananas dedans !

Les pages à suivre

@WinamaxSport

Winamax Sport

Pariez sur le sport

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MaximeMianat
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 15 Jan 2015
Messages: 273

MessagePosté le: 01/06/2017 12:12   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Interview du parieur Caffe

1 € sur une cote à 11 644,61 : un magnifique "Caffe" crème pour ce #MortalCombo !

Qui es-tu "Caffe" ?

Je suis un militaire d'origine franco-béninoise âgé de 25 ans, passionné de sport en général, et plus particulièrement de football.

Tu as analysé la plupart des matchs ou bien le feeling a beaucoup joué ?

J'ai effectivement analysé tous les matches comme j'ai souvent l'habitude de le faire avec un ami. Nous avons pris une feuille et chacun a mis les combinés qu'il voulait tenter. C'est grâce à cette feuille que j'ai pu me poser le soir à la maison et réfléchir à ce que je devais faire. Le feeling a aussi joué, notamment pour Mbappe, le PSG et le Celtic où j'ai laissé parlé mon coeur.  

Sur Twitter, un abonné nous a dit «  Il doit regretter de ne pas avoir misé 10 €. » C’est aussi ton sentiment ?

Je ne regrette rien, je suis content ! Quoi de mieux que de faire plaisir à sa famille. Et qui sait ? Peut-être qu'un jour un combiné de ce genre passera avec une mise de 100 € !

Tentes-tu souvent des combinés énormes ?

J'ai l'habitude de faire des gros combinés avec une quinzaine de matches mais cela se termine souvent avec deux ou trois erreurs.

Quel est le pari le plus fou de ton combiné ?

Il y en a deux. Bayern - Leverkusen où j'ai parié match nul et les deux équipes marquent. Il y avait 1-0 en première mi-temps, puis 2-2 à la 61e minute de la rencontre. Les 19 minutes restantes ont été très longues ! Et le match du Celtic qui est tombé pile poil pendant la cérémonie de mariage de mon meilleur ami. À la 86e minute du match, j'ai regardé mon téléphone discrètement alors que le maire faisait son discours. J'étais déçu car il y avait 1-1... C'est ensuite mon père qui a la sortie de la salle m'a informé du but du Celtic à la 92e minute, j'étais aux anges !

Que vas-tu faire de tes gains ?

Grâce à cela, mon fiston a pu faire un beau cadeau à sa maman pour la fête des mères ! Je vais également pouvoir payer le permis de mon petit frère.

Á titre personnel, que retiens-tu de cette saison ?

Le RB Leipzig, une équipe magnifique à voir jouer avec des jeunes joueurs ayant un gros potentiel ! Côté joueurs, Mbappe et Kanté qui ont marqué cette année par leur simplicité et leurs performances.

Et au niveau des paris, l’année a été bonne ?

J'ai déjà eu plusieurs gains entre 50 € et 1 000 € en plus de cet énorme combiné.

Peux-tu nous pronostiquer le score exact de Juventus – Real ?

Ce match sera très intense avec deux équipes solides défensivement et offensivement. Je mettrais le Real gagnant et les deux équipes qui marquent. Cristiano Ronaldo est affamé dans ce genre de match, autant sur le terrain qu'en dehors, et Zidane et ses joueurs vont vouloir confirmer une saison mythique. Je verrais bien un 2 à 1 pour Madrid @8,50.

Pariez sur Juventus - Real

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 353

MessagePosté le: 02/06/2017 11:48   Sujet du message: France - Paraguay : l'avant-match en chiffres Répondre en citant Signaler un Abus

Statistiques, cotes et coup du soir : tout ce qu'il faut savoir avant le match amical entre la France et le Paraguay !

Pour beaucoup, France - Paraguay renvoie au match compliqué de la Coupe du monde 1998 avec un José Luis Chilavert presque imbattable. La lumière était venue de Laurent Blanc. Dans l'histoire, ce duel a toujours réussi aux Bleus avec 2 victoires et 2 nuls en 4 matchs joués. La cinquième édition aura lieu ce vendredi pour un match de préparation avant le grand rendez-vous face à la Suède.


Dur de bosser quand tout le monde est en vacances, c'est pourtant ce que nos Français vont devoir faire. Si l'objectif principal reste le match qualificatif pour la Coupe du monde 2018 face à la Suède le 9 juin prochain, la rencontre amicale face au Paraguay pourrait permettre à certains de marquer des points. Depuis le pion d'Eder en finale de l'Euro, l'équipe de France a bien relevé la tête avec 5 victoires, 2 nuls et 1 défaite lors des 8 derniers matchs. Au Roazhon Park, l'équipe de France devrait partir sur un 4-2-3-1 avec Umtiti associé à Koscielny, un milieu Dembélé, Pogba, Matuidi, Payet et Griezmann en soutien de Giroud. La cote des hommes de Deschamps est @1,23.


Si le Paraguay a toujours son image d'équipe de guerriers, la formation sud-américaine traverse une période difficile. L'équipe de Francisco Arce est huitième sur 10 dans son groupe de qualification pour la Coupe du monde. Avec des joueurs évoluant principalement en Amérique du sud, le changement d'atmosphère risque de peser dans les jambes des coéquipiers d'Iturbe. Le sélectionneur a pourtant assuré que son équipe était prête et qu'elle réserverait de "bonnes suprises aux Français". La cote des visiteurs est @12 !

Le coup du soir

Antoine Griezmann inscrira deux buts ou plus @3,75. Meilleur buteur du dernier Euro, Antoine Griezmann a réalisé une bonne saison avec 16 pions inscrits en Liga. Contre une formation qui a pris 4 buts face au Pérou et 3 face au Brésil lors des derniers matchs, le Madrilène a les moyens de se régaler. Sa titularisation en attaque ne fait aucun doute et on le voit bien claquer un doublé. Misez 100 € sur deux buts ou plus inscrits par Griezmann @3,75 pour gagner 375 € !

Pariez sur France - Paraguay

Les hommes à suivre


1. Olivier Giroud

Critiqué mais toujours là. Le meilleur joueur remplaçant d'Europe garde la confiance de Didier Deschamps qui devrait l'associer à Griezmann ce soir. Avec 23 buts inscrits en Bleus, Olivier "Olive" Giroud est dans le top 10 du classement. Son but est coté @1,80.


2. Juan Iturbe

C'est certainement le joueur le plus connu de la sélection. L'ailier du Torino, un temps pisté par l'Olympique Lyonnais, sera certainement aligné sur le côté de Benjamin Mendy qui lui laissera quelques espaces. La cote de son but @7 est très alléchante !

Les pages à suivre

@WinamaxSport

Winamax Sport

Pariez sur le sport

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kinshu
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 26 Sep 2006
Messages: 5976

MessagePosté le: 02/06/2017 17:51   Sujet du message: Répondre en citant Signaler un Abus

Juventus - Real : l'avant-match en chiffres

Statistiques, cotes et coup du soir : tout ce qu'il faut savoir avant la finale de C1 entre la Juventus et le Real Madrid.


Historiquement connue pour avoir une défense de fer, la Juventus l'a encore prouvé dans cette édition : les Turinois ont été très durs à prendre en défaut avec seulement 3 buts concédés en 12 rencontres de C1 ! Une solidité incroyable qui leur a permis d’accéder sereinement à une nouvelle finale de Ligue des champions. Mais attention, car les Italiens sont souvent ressortis malheureux de l'ultime rencontre menant au titre, avec 2 trophées remportés en 8 finales disputées... La victoire de la Juventus est @2,82 et le nul @3,05.

Équipe la plus titrée en Ligue des champions avec 11 succès, le Real Madrid est en route pour un magnifique doublé quelques jours après avoir remporté son 33e titre de Champion d'Espagne. Sous la baguette du maestro Zidane, les Madrilènes ont dans leur rang une arme imparable : Cristiano Ronaldo, meilleur buteur de l'histoire de la compétition avec 104 réalisations, dont 10 inscrits cette saison. Le Real est légèrement favori dans cette finale avec une victoire @2,60.

Le coup du soir

Real Madrid gagne en prolongations @8. Cette finale entre la Juve et le Real s'annonce aussi tactique qu'indécise. L'an passé, le Real l'avait emporté sur son rival l'Atlético après 120 minutes et une séance de tirs au but. Avec 3 des 5 dernières finales de C1 qui se sont achevées sur un score de parité dans le temps réglementaire et 2 des 3 dernières confrontations entre la Juve et le Real ayant connu le même sort, on imagine bien un nul pour ce duel au sommet avec une issue favorable aux Madrilènes. Misez 100 € sur une victoire du Real en prolongations @8 pour gagner 800 € !

Pariez sur Juve - Real

Les hommes à suivre


1. Dani Alves

Certains pensaient qu'il était cramé et ne valait plus un coup de scie au moment de quitter Barcelone, mais, malgré ses 34 ans, le latéral droit brésilien bonifie cette Juventus. Auteur de 3 buts et 4 passes décisives en 11 matches de Ligue des champions cette saison, Dani Alves pourrait être le cauchemar du Real dans cette finale : son but est @7,75 !


2. Cristiano Ronaldo

Auteur d'un doublé et d'un triplé durant les quarts de finale, puis d'un nouveau triplé en demi-finale aller, Ronaldo est ultra décisif en cette fin de compétition. Un nouveau but et l'attaquant portugais deviendrait pour la 6e fois de sa carrière le meilleur buteur de la compétition. Comptez @2,10 pour un pion de Ronaldo.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 353

MessagePosté le: 04/06/2017 16:13   Sujet du message: Interview de Julien Caminati Répondre en citant Signaler un Abus

Rugbyman à Castres et joueur de poker sur Winamax, Julien Caminati dresse le bilan d'une saison chargée. Et voit Toulon l'emporter en finale du TOP 14.

Le mercato s’emballe ! Winamax a une nouvelle recrue pour ses tournois Kill The Champions : bienvenue à Spadje15, plus connu sous le nom de Julien Caminati. Le rugbyman castrais revient sur son transfert.

Depuis combien de temps joues-tu au poker ?

Depuis cinq à six ans avec les collègues du rugby ou avec mes potes. J’ai vu que plusieurs de mes coéquipiers étaient sur Winamax (comme Victor Moreaux ou Alexandre Bias), du coup, cela m’a tout de suite intéressé. Si je devais définir mon style de jeu, je dirais plutôt agressif. J’aime bien attaquer, je suis joueur dans l’âme.

Tu aimes aller dans des domaines où l’on ne t’attend pas. On se souvient de ton apparition en faux Cristiano Ronaldo dans la mini-série A’men’donné de Canal+…

C’était un bon moment. J’ai toujours aimé faire le con et jouer au football. J’en faisais à l’école, en bas de chez moi avec mon père… Ce sont des bons souvenirs. Je supporte l’OM depuis toujours, mais j’aime bien aussi Dortmund ou le Real Madrid ; toutes les équipes qui produisent du jeu, en résumé !

Quel bilan tires-tu de cette année ?

Je suis plutôt satisfait de ma saison. L’objectif était de disputer les phases finales. Je n'ai pas joué contre Toulon. L’an prochain, il faudra que je sois plus constant pour gagner du temps de jeu et corriger certaines faiblesses.

Est-ce logique de retrouver Toulon en finale ?

Toulon est une grande équipe, toujours difficile à jouer. On a peut-être perdu contre le futur vainqueur… Je savais que le gagnant de notre match serait bien lancé pour la suite, et ça n’a pas loupé. Ils ont l’expérience de ces grands rendez-vous. Pour la finale contre Clermont, ce sera du 50-50. La clé du match ? En l’absence de Halfpenny, cela dépendra de leur buteur.

Quels joueurs se sont révélés cette saison ?

Antoine Dupont, Anthony Jelonch, Victor Moreaux… Tous ces jeunes qui ont joué avec moi. Je les ai sentis au-dessus du lot. Dailleurs, Dupont et Jelonch ont été appelés en équipe de France. On traîne tous ensemble à Castres, les vieux avec les jeunes. Ce sont des personnes respectueuses, et c’est un plaisir de pouvoir échanger avec eux.

Songes-tu déjà à ton après-carrière ?

Devenir entraineur. J’aimerais bien rester dans le rugby, ce sport qui m’a appris tant de choses qui me servent dans la vie de tous les jours. Le respect des règles, l’amitié… J’ai envie de transmettre ces valeurs.

Es-tu fier de ta carrière ?

Je n’ai aucun regret. J’ai eu un parcours atypique, je suis arrivé tard en Top 14, à 24 ans, après avoir joué en amateur. J’ai fait des erreurs, mais j’ai appris et grandi. J’ai connu une période de chômage, comme beaucoup. Je m’en suis sorti. Devenir père de famille m’a aidé.

Session one-shot longue distance

Tu es connu pour frapper de loin. Quel est ton record de distance sur une pénalité ?

65 mètres.

Quel est le pays le plus lointain où tu es allé ?

En Argentine, il y a deux ans, lors d'une tournée avec Grenoble.

Aimerais-tu jouer en Australie ou en Afrique du Sud ?

Oui ! En Australie.

Crois-tu aux relations longue distance ?

Á fond !

Les pages à suivre

@WinamaxSport

Winamax Sport

Pariez sur le sport

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
eddyfleck_
Staff Winamax
Staff Winamax


Inscrit le: 25 Nov 2014
Messages: 353

MessagePosté le: 07/06/2017 10:56   Sujet du message: Top 5 : les coups à tenter ce week-end Répondre en citant Signaler un Abus

Les paris ne s'arrêtent jamais, même en vacances. On vous donne quelques idées pour les rencontres internationales du week-end.

Serbie - Pays de Galles : Serbie @1,69

Leader de son groupe à égalité de points avec l'Irlande et emmenée par un Mitrovic en forme, la Serbie devrait se qualifier pour sa première compétition internationale depuis 2010. Avec une victoire à domicile face à l'Autriche et un match nul au Pays de Galles, les Serbes ont prouvé qu'ils pouvaient rivaliser avec des équipes ayant participé au dernier Euro. En face, les Gallois piétinent avec 4 matchs nuls concédés en 5 rencontres, peu aidés par la blessure de Gareth Bale. En base pour un combiné, le succès de la Serbie semble être une bonne solution.

Pariez sur Serbie - Pays de Galles

Azerbaïdjan - Irlande du Nord : Irlande du Nord @2,18

L’Azerbaïdjan a-t-elle progressé depuis sa défaite 10-0 contre l’équipe de France en 1995 ? Oui. Quatrième du groupe C, l'équipe dirigée par Prosinečki a arraché le point du match nul en République tchèque après avoir battu la Norvège par un but à zéro. Très irrégulière, elle a peiné pour vaincre Saint-Marin (1-0) avant de perdre lourdement en novembre en Irlande du Nord (4-0). Très accrocheurs durant l’Euro, où ils ont battu l’Ukraine et perdu de peu contre l’Allemagne, les Irlandais devraient faire la différence et prendre les trois points.

Pariez sur Azerbaïdjan - Irlande du Nord

Gibraltar - Chypre : Chypre gagne par au moins trois buts d'écart @2,25

C'est le match le plus attendu de cette fin de saison et il n'aura rien à envier à la finale de la Ligue des champions. Gibraltar - Chypre sera diffusé dans plus de 200 pays et un écran géant a été placé dans une dizaine de grandes villes européennes. Avec 22 buts encaissés en 5 matchs, Gibraltar réalise un bon parcours et pointe à la sixième place du groupe (sur six). En face, Chypre a remporté le match aller au terme d'un duel épique (3-1). On compte sur la sélection chypriote de Pámbos Christodoúlou pour l'emporter avec une marge confortable.

Pariez sur Gibraltar - Chypre

Suède - France : plus de 3,5 buts @3,00

Impressionnante face au Paraguay (5-0), l'équipe de France s'est bien préparée pour la rencontre décisive face à la Suède. En cas de succès, les Bleus devrait terminer à la première place du groupe sans trop de difficultés. Les deux nations ont les meilleures attaques de leur groupe avec deux buts inscrits par rencontre en moyenne. Depuis l'Euro 2016, les Bleus marquent beaucoup (24 buts) mais ont encaissé au minimum un but à cinq reprises sur les neuf matchs joués. On mise sur un duel débridé !

Pariez sur Suède - France

Bosnie-Herzégovine - Grèce : Grèce @5,30

Entre deux formations qui luttent pour la seconde place du groupe, ce match décisif tombe à pic pour la Grèce. Elle reste sur quatre victoires consécutives, dont une aux Pays-Bas avec un but de l’inévitable Mitroglou. En éliminatoires de la Coupe du monde, les Hellènes ont partagé les points en Belgique et contre la Bosnie au match aller. Le retour, vendredi, s’annonce équilibré. Autre élément à prendre en compte : Pjanic, le maître à jouer de la Bosnie, est harassé par une saison interminable qui a vu son équipe s’incliner en finale de la Ligue des champions.

Pariez sur Bosnie - Grèce

Les pages à suivre

Winamax Sport

Pariez sur le sport

Pariez sur le sport

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Surveiller les réponses de ce sujet Précédente  1, 2, 3 ... , 28, 29, 30  Suivante
Aller à la page :
Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Index des Forums -> Les News du Sport

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
visit counter